jump to navigation

1-Je fais la paix…avec ma peau

__________________________________

Sur cette page, nous ne parlerons que de la peau et de ce que nous lui faisons subir.

Nous ne parlerons pas de comment nous nous sommes retrouvés devant ce miroir, pas de notre compulsion, ni des raisons de la compulsion ( c’est pour les chapitre suivants… ;) ).

__________________________________

Massacre de l’épiderme

Vous le savez déjà que ce que vous faites est mauvais pour votre peau, mais savez-vous à quel point ? A quel point vous la torturer ?

Il faut comprendre les dégâts que nous faisons subir à notre épiderme si fragile, celui qui protège notre corps des dangers extérieurs. L’épiderme est composé de 5 couches différentes, toutes ayant leurs rôles, et nous, nous enfonçons nos ongles, nos pinces, et écrasons ces couches, les perçons jusqu’au sang parfois. Je ne suis pas une experte alors je préfère vous donner cette image en tête:

Heureusement pour nous, notre peau et notre mécanisme immunitaire sont plus efficaces. Mais de même, nous créons une faiblesse dans notre corps, cette plaie risque de s’infecter, de s’aggraver… sans parler de notre peau qui ne se renouvelle pas à l’infini.

… oui mais parfois, je pense que je lui fais du bien, car ça aurait mis des jours à disparaitre…

NON, NON, NON :

Déjà, soyez honnête : beaucoup de fois, vous n’attendez même pas qu’il y ait du blanc, ou que ce soit un point noir avéré. Vous essayez d’en faire sortir quelque chose dès qu’une minuscule bosse apparaît, mais parfois c est la catastrophe: ça ne sort pas et le bruit vous fait penser que ça s’est plutôt propagé dans les couches alentours (désolée pour les détails beurk). A ce moment, vous savez qu’il va y avoir complication…

Et lorsque les gens normaux y toucheraient (bouton blanc, point noir avéré), et bien sachez qu’un bouton touché ne se rétablit pas bien et qu’il y a de fortes chances pour que vous ayez de nouveau un problème au même endroit….  vous l’avez peut-être déjà remarqué.

C’est peut-être long, mais il faut donc toujours, toujours, la laisser faire:

Faites confiance en votre peau, laissez la faire.

C’est elle la meilleure 8) et c’est la seule solution pour guérir !

__________________________________

S’occuper de son acné "normal".

Sur cette  partie, nous ne sommes pas tous égaux. Certains n’ont aucun problème de peau à la base alors que d’autres ont une peau mixte ou grasse. Particulièrement pour ces derniers, il est temps de résoudre ces problèmes et de limiter la tentation.

Essayez déjà de résoudre le problème à la source en trouvant l’origine (il vaut mieux prévenir que guérir :) ).

Ces bonnes habitudes ne sont pas toujours faciles à appliquer et parfois sont insuffisantes. Il faut alors passer aux traitements:

Et en plus de tout ça n’oubliez pas de chouchouter votre peau. Vous devez vous faire pardonner de tous les sévices que vous lui avez fait subir (et que vous risquez encore de lui faire subir). Offrez lui le masque, la crème, le soin que vous pensez être le meilleur. "Parce qu’elle le vaut bien ;-) " et aussi parce qu’une peau en forme et en bonne état se remettra mieux des crises.

__________________________________

Après une crise: limitons les dégâts

Je viens de faire une crise, ma peau est horrible, rougie, bouffie. Il va falloir des jours avant qu’elle ne redevienne normale !

Même en voie de guérison, les crises sont quasi-inévitables :cry: , il ne faut pas rêver. Plutôt que de s’en vouloir et de rentrer dans sa carapace, il est temps d’agir pour rétablir les dégâts:

Maintenant que notre peau est prête pour le changement, il est temps de changer notre comportement. :roll:

Si vous avez d’autres conseils ou des critiques, n’hésitez pas à les ajouter dans les commentaires.

Commentaires»

1. Sarah - 17 avril 2009

MERCI MERci MErci et Merci et merci………!!!!

JE me retrouve, je suis soulagée, je découvre des choses intéressantes… et en plus cette façon d’écrire très agréable me donne le sourire et m’a même fait rire!!!!

Alors que dire de mieux! MERCI… :)

2. absyntia - 21 avril 2009

c’est génial de pouvoir enfin mettre un nom sur ce poison qui me gache la vie! cela fait pratiquement 15 ans que je massacre mon visage compulsivement, sans raison évidente… je suis la seule dans mon entourage à afficher des cicatrices d’acné pareilles alors qu’en réalité, l’acné n’est pas vraiment le problème! je me défigure… je me croyais cinglée… j’ai rendez vous demain chez le dermato pour un peeling afin d’effacer ces cicatrices, mais en restant honnête avec moi meme, quelque part je pense que cela ne m’empechera pas de recommencer à me mutiler par la suite… j’aimerai pourtant tellement me dire que cette fois c’est fini! que je vais enfin avoir un beau visage, une belle peau sans défaut…quelqu’un en est il deja réellement sorti…?quelle bonne idée ce site!merci!

3. papillionne - 27 avril 2009

Après une grosse crise :

– Boire beaucoup d’eau pour hydrater un maximum sa peau.
– Une linguette Garnier Clean Sensitive démaquillante pour ne pas agresser sa peau qu’elle ne l’est déjà.
– Sur le visage : un petit mélange de vaseline + huile essentielle de rose de musquée. Dernière trouvaille bio : le miel de thym pour ses vertus antiseptiques et cicatrisantes.
– Un bon jogging camouflé sous une écharpe et une bonne nuit de sommeil pour essayer d’oublier …

Anna maria - 19 mai 2009

Merci pour tes conseils, cela marche Miss.

4. Anna maria - 19 mai 2009

Merci beaucoup de la création de ce merveilleux site.
Quelques truc et soins supplémentaires la peau:
1.: Couper les ongles très court.
Masque naturel:
Mélangez 1 jaune d’œuf, 2 c à c de miel et 1 c a c de jus de citron (ou 6 gouttes d’huile essentielle). Appliquez sur visage et cou durant 15 minutes, rincez à l’eau tiède.)
Masque:
– Prenez un bol.
– Une demie tomate.
– Un morceau de concombre.
– Une râpe à légumes.

* – Râpez la demi tomate et un peu de concombre dans le bol.
* – Mélangez bien le tout.
* – Appliquez le tout sur votre visage.
* – Laissez agir un minimum de 15mn.
* – Une heure est généralement le bon temps

5. Rose - 16 août 2009

Merci pour ce site très bien fait. Tu as beaucoup de recul sur cette maladie qui n’a pourtant rien de drôle à priori. Et un peu de légèreté, c’est agréable ! Pour ma part, ca fait environ 15 ans que je me gratouille et me triture le visage ( et même les jambes) sans savoir pourquoi… Voici un an que j’arrive à peu près à me contrôler. Et là avec l’été, c’est la cata, une belle petite rechute. Mais bon je ne perd pas espoir surtout depuis que je me rend compte que je ne suis pas la seule et que je connait ce site.
Je voulais juste contribuer avec un petit conseil. Si vous ne devez faire confiance qu’à un seul fond de teint c’est Couvrance de la marque Avène (conseillé par un dermatologue). Comme son nom l’indique, il fait des miracles pour cacher le pire avec un effet presque naturel et en plus il aide à la cicatrisation. Il est bien entendu non comédogène Bref, c’est mon allié et il m’a vraiment sauvé la mise de nombreuses fois.

6. Etienne - 13 novembre 2009

Je pense bien être le seul mec dans tes lecteurs mais le mal qui nous afflige est tout aussi difficile à vivre pour moi. J’ai honte de moi mais pourtant, j’ai une excellente estime de moi et je ne suis pas du tout dépressif. Alors, je ne m’explique pas du tout pourquoi je me tripote sans arrêt et arrache systématiquement tout début de guérison sur mes plaies, particulièrement au visage. Vous connaissez tous les conséquences de cette maladie car oui c’en est une. Je viens de l’apprendre en découvrant ce site ainsi que les forums remplis de commentaires de personnes aux prises avec ce même trouble obsessionnel compulsif.

Je tiens à vous remercier pour votre site car il sera probablement le symbole d’un nouveau départ pour moi. Je vais désormais tenter d’appliquer vos recommandations afin de mettre fin à cette triste habitude qui se perpétue depuis mon enfance donc depuis plus de 30 ans. Malgré le fait que je suis un être très rationnel dans la vie, je ne comprends toujours pas pourquoi je pose ces gestes d’auto-mutilation sur mon corps depuis si longtemps.

elsa - 14 avril 2014

Juste pour te rassurer ce n’est pas une maladie d’auto mutilation… c’est plus un geste qui permet de se libérer de ses anxiétés . C’est donc plus dû au stress qu’à un problème psychologique profond. En tout cas c’est mon cas, je ne pense à rien quand je me gratte ou perce, je lâche prise, il faut donc changer cela et décompresser d’une autre manière. Voilà le grand défi dont beaucoup d’entre nous somme confrontés ! Courage a tous ;)

7. Yz - 22 novembre 2009

Merci à tous et toutes, infiniment!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!D’abord pour ce site qui, comme le dit Etienne, est vraiment un symbole: notre problème existe et peut être traité!!!!

Et merci à toutes celles qui mettent des conseils!!! Vous savez comme il est laborieux de trouver des conseils adaptés exactement à notre cas! Et c’est tellement apaisant de savoir que ceux ci, on peut les utiliser comme étant formulés expressément pour nous et pas comme des conseils à "adapter" à notre cas!!

Enfin un point de repère, ça donne un nouveau souffle pour prendre conscience du mal et des solutions!!

8. arianne - 17 décembre 2009

Un petit conseil de plus…
Je viens de m’afficher un calendrier dans le miroir de ma salle de bain. C’est le lieu du massacre de mon visage. Je vais commencer par me permettre 2 boutons une journée et une journée de repos et ainsi de suite…. Je vais mettre un X sur mon calendrier les journées où j’auraient réussit mon défit (qui est de taille). Je crois que cela va m’aider à me motiver.

Je tente une fois de plus d’arrêter le massacre de mon visage qui dure déjà depuis une dizaine d’années. Je le fais pour moi parce que j’ai seulemenr 25 ans et je voudrais avoir encore de la peau dans mon visage quand j’en aurait 40. Je le fais aussi pour mon copain parce qu’il est très affecté par mon trouble compulsif….
Ma motivation est de ne pas avoir un visage plein de cratère. Jusqu’à maintenant, j’ai seulement 1 grosse cicatrise sur la joue et j’en suis très complexé.

Solveig - 26 janvier 2010

bonjour arianne,

Ca fait 25 ans que je me massacre pratiquement tous les jours, (j’ai 41 ans) et je n’ai toujours pas de solutions pour m’arrêter. Et encore ma peau n’est pas très rancunière, depuis que je la malmène, je trouve que je m’en sors pas encore trop mal, je n’ai pas de grosses cicatrices mais plutôt quelques marques pas très jolies. Je me camoufle sous du fond de teint (pas trop), je suis devenue la reine du camouflage :-). Le calendrier j’y ai déjà pensé (ou un carnet). Est-ce que ça marche pour toi .
J’ai déjà essayer le psy,mais hélàs ça me revenait un peu cher
Bon courage à tous (tes)

9. Valerie - 30 décembre 2009

Bonjour Arianne,
J’aimerais bien parler avec toi car j’ai la même chose que toi…
Ca m’aiderait énormément ! Si tu es d’accord, fais-moi signe stp !
Merci à l’avance, Valerie :)

10. Lulu - 31 décembre 2009

Ce site m’a vraiment aidé a comprendre mon probleme- ce n’est pas du tout facile de se rendre compte qu’on est victime de soi-meme plutot que de l’acne, mais il faut le savoir si on veut changer
Je vous recommende un site en anglais qui n’est aussi drole et amicale que celui-ci mais qui m’a aussi enormement aidé (un peu dur, mais il vaut la peine pour comprendre qu’il faut s’arreter)

http://www.stoppickingonme.com

Bonne chance a tous et happy 2010!!

11. Femme_jeune - 7 janvier 2010

Salut à toutes!
Je suis aussi prise avec ce problème. Ceoendant, je me considère pire car je ne me gratte pas juste le visage, mais les jambes, les bras, la poitrine etc.. Mon corps est rendu avec plein de cicatrice. C’est affreu! Quelques trucs, cacher tous les mirroirs, éviter la lumière du jour sur les mirroirs, lire lorsqu’au toilette pour éviter de me mutiler les bras. J’essaie de remplacer les épisodes de grattage par des plaisirs…. C’est pas évident! J’ai de la misère à croire qu’un jour tout cela va arrêter…

12. faramouki - 3 février 2010

bonjour !!! :(( moi aussi j’ai le meme problème c’est horrible je me gache la vie!!!! jme douté bien kc t une sorte de maladie juske ce ke jme decide enfin a faire des recherches!! g 20ans et ca dure presk 6ans !!!!!!:(((( c’est horrible mon copain est beau mignon tt cke vous voulé g d amis super et pourtant jarrette pas de me gacher la vie!!! et la dispute éclate tt le temp entre mon amoureuc et moi paske jle regarde pa !!! oui oui jle regarde pas!! g tellement honte de mon visage que jarrive pas a le regarder dans les yeuxx!:( le comble c ke mem avc mes amis c’est le cas !! g trop honte et ca menerve encore plus du coup jme gratte encore et encore!! :( j’en peux plus !!!

13. Infestée de bouton !!! lol - 20 février 2010

j’ai pas tres bien compris comment enlever les traces !!! je touche regulierement ma peau et la décape sans le faire expres , quand chui devant la tele ou meme defois quand je dors !! alors la j’ai des croutes partt !!!! comment faire partir ces croutes et ces traces ????
merci de me repondre rapidement ca urge !!!

et super le site !!!! :)

14. Tara - 16 mars 2010

Merci pour ces conseils je souffre du même trouble que vous et c est très dur!ça fait du bien de ne pas me sentir seule!courage on va s en sortir!

15. Anne - 21 avril 2010

Bonjour,

Je n’ai jamais posté de message sur ce blog mais je le lis depuis plusieurs mois. Bravo à son auteur et à tous les participants. Je souffre depuis bientôt 15 ans de la maladie que vous décrivez.
J’ai fait une thérapie comportementale avec une psychiatre spécialisée dans les TOC. Cela m’a beaucoup aidé mais les problèmes reviennent régulièrement de manière plus ou moins forte.
Aujourd’hui j’ai décidé de commencer une nouvelle stratégie : arrêter de me maquiller. D’abord, je pense que cela pourra m’aider à affronter le regard des autres et peut être à relativiser l’importance de l’état de ma peau. Je doute que les passants se retournent sur mon passage ou que la boulangère refuse de me servir… Ensuite cela permettra peut être à mon épiderme endolori de se réparer plus vite. Surtout, je me dis que sans la possibilité de camoufler les dégâts, je réussirais peut-être à mieux contrôler mes pulsions destructrices. J’ai parfois l’impression que je m’abîme pour mieux me soigner après. Est-ce que l’un d’entre vous a déjà tenté d’arrêter le maquillage ? Si oui, les réactions (de l’entourage) n’ont-elles pas été trop vives ? J’ai peur que ma méthode soit un peu agressive. Mais quel soulagement à l’idée d’abandonner mes pinceaux et les heures passées à "peindre" devant mon miroir ! Merci d’avance pour vos réponses.

16. Triturgirl!! - 11 mai 2010

C’est bizarre! Mais un sentiment de soulagement vient de m’envahir!! Génial!! Je ne suis pas débile!!!
Je suis en phase de repos là, question triturage!!lol!
L’été approche!! J’avoue que c’est trés dur!!
Mais mes mains et leurs ongles se dirigent malgrés moi vers ces boutons minusculent, mes doigts détectent le "mini bouton" et hop! Ils grattent un peu!!
Mais, je finis par prendre le dessus en qq secondes et je m’empêche avec violence de continuer!!
Dés fois c’est catastrophique! Je regrette amérement d’avoir succombé!
En fait j’ai remarqué, que lorsque je me donnais un BUT! J’arrivais à ne pas triturer! ( genre c’est bientôt l’été! et je veux mettre mon maillot de bain! )
Mais dés que j’ai atteint mon objectif! C’est reparti!!! C’est nul!
Mais maintenant que je sais que c’est une maladie! Je vais tout simplement la combattre!! Voilà mon nouvel objectif!!! Arrêter!
Je sais pas vous! Mais franchement je suis soulagée!!! Bon courage à vous tous!! Triturgirl va combattre sa dermatillomanie!!!!lol!!!Ca va être dur!!!mais je vais y arriver!!!Salut

Mickaelle - 7 octobre 2010

Bonjour, en réponse à ton message, je te comfirme qu’arreter de te maquiller est un très bon départ pour guérrir de ce mal qui pourrit la vie! j’ai 23a et je souffre de ce TOC depuis mes 15a. A cette époque je n’osais plus sortir de chez moi je me cachais sous 40 couches de fond de teint, je me remaquillais toute les heures au lycée bref l’horreur. Un jour avec l’aide de ma meilleure amie j’ai décidais daréter le maquillage. au début c’était très dur je baissais les yeux dès que je croisais quelqu’un, mais ensuite c’est devenu un soulagement de ne plus passer des heures à ce maquiller, et de ne plus avoir la sensation d’avoir un visage en carton! Cela m’a forcé à moins toucher mon visage car je savais que je ne pouvais plus cacher les dégâts et je me suis sentie un peu plus "normal". Aujourd’hui je ne suis pas guérit je fais une thérapie sous hypnose. Je vais quand même beaucoup mieux les crises sont moins fréquentes et beaucoup moins dévastatrices. Je te souhaite bon courage!

17. lilou - 19 mai 2010

Même chose… voila 22ans que je me gratte! et j’en ai 26… autant dire que j’ai eu pas mal de problèmes durant l’enfance car personne ne pouvait comprendre pourquoi je ne pouvais pas me retenir.
je me gratte partout et n’importe quoi (une plaie, brulure, boutons) aucune sensation de douleur pendant les crises. la même croute, je peux la gratter pendant des années. J’ai beaucoup de chance car je ne garde pas les cicatrices longtemps. (heureusement!) et j’ai l’impression d’avoir développé une resistance aux infections car jamais de problème de se coté la.
j’ai essayé les psy et l’hypnose ericksonienne, et ca n’a pas marché!
je suis contente de trouver se site ca pour une fois je peux discuter avec des gens qui comprennent se que je vis.
j’ai la chance d’avoir un mari qui comprend cette maladie et qui sait faire la différence entre une petite crise (ou je peux essayer de me contrôler) et une grosse crise (ou la il vaut mieux me laisser faire car je deviens agressive).
c’est une grande aide ca me permet de ne pas avoir a me cacher devant lui. car il faut le dire, une fois la crise fini on a une sensation de honte d’être dans cet état et de desespoir car on se dit qu’on en finira jamais avec cette maladie.
j’aimerais avoir votre ressentiment, a savoir si ca se passe comme ca pour vous aussi..
merci pour ce site!

18. lilou - 19 mai 2010

pour répondre a anne. arreter l maquillage n’est pas la solution, apart pour laisser ta peau respirer!
vu que j’ai ca depuis l’enfance (donc pas de maquillage et des croutes énormes sur le visage) je peux te dire que la honte ou les réflexions des gens ne font pas réagir. tu es vexé, deçu des remarques des gens mais tu continuras a gratter quand même!
par contre pour la peau, comme il est cité au dessus, l’huile de noisette est super pour la peau. d’ailleur ma tentative pour arreter de gratter en ce moment, c’est de faire mes cosmétiques et lotions moi même.(huile végétale bio etc). je me dis que ca peut faire du bien a ma peau des produits naturels. et aussi que ca me passera peut être l’envie de me détruire le visage si ‘un autre coté je cherche des solutions pour l’améliorer…
huile de noisette etc… (aroma-zone.fr) si ca peut vous aider.
qui ne tente rien à rien…

19. Frank - 27 juillet 2010

Bonjour,
j’ai 31ans et le même mal que vous me ronge depuis 15ans ou plus…
le truc c’est que chez nous les garçons avec la barbe c’est de l’or en barre pour cette maladie j’ai des cicatrices et des zones où les poils ne pousseront plus.
je ne sais comment mais sur mon visage j’ai réussit à faire que ce ne soit plus l’apocalypse cutanée
Par contre c’est mon dos qui trinque ces dernier temps
je connait tout les principes d’hygiène se désinfecter avec soins quand se triture la peau mais cette saleté d’habitude est tenace et vous en savez quelque chose

De plus je compte mener deux combat de front ( LOL celle ci était facile ) pour essayer d’endiguer cette maladie

je m’explique :
je veux cesser de martyriser ma peau et aussi arrêter de fumer car étant un bon fumeur j’imagine que la nicotine qui se fixe sur mes doigts ne fait pas bon ménage avec ce Toc que du coup le fait de percer et en plus de triturer si çà se trouve la nicotine sur mes doigts amplifie le phénomène et que ma pauvre peau doit pas trop apprécier.

Voilà comment je vois les choses de toute façon virer ce toc ou arrêter de fumer est une question de volonté et de détermination
sauf que là je veux me servir des deux l’un contre l’autre
ne plus fumer pour éviter de polluer ma peau ( et mon corps avec )
et ne pas me triturer à outrance mettant en balance l’effort que je fait d’arrêter de fumer

çà coute rien d’essayer

je donnerai des nouvelles fin Aout

bon courage à toutes et tous

20. LaFéeClochette - 11 août 2010

Bonjour, à toutes et tous,
en effet nous ne sommes pas seul(e)s à souffrir ou avoir souffert de ces grattages ou Toc, chacun trouve l’appellation qui lui convient.

J’ai enfin pu arrêter totalement de me gratter à 29 ans ; depuis l’âge de 6 ans j’avais cette manie qui a évolué en Toc pour ma part.

Attention au sport et autres tentatives qui pourraient n’être qu’un "déplacement" du "problème", pour ma part faire du sport m’a conduite en 2 ans à un autre trouble, proche de l’anorexie, et j’ai recommencé à me gratter après bcp d’heures de sport !
donc, les conseils, "tuyau" "combines" qui sembleraient fonctionner pour certains ne sont pas idéales pour d’autres ; avoir de l’énergie et des idées pour s’en sortir c’est bien, mais affronter le "problème" de face c’est bien mieux
(le problème ne vient pas nécessairement de vous, qq1 ou qqchose a pu enclencher ce fonctionnement de grattage, personnellement et avec recul je pense que c’est un mode de défense ou de fonctionnement réactif = donc consécutif à qq1 ou qqchose, ou mm une accumulation ; on ne s’en rappelle pas, et on ne se doute pas du tout de cela tant qu’on n’est pas sorti de ce fonctionnement).
Quelque soit l’origine, il ne s’agit pas d’accuser qq1 ou qqchose, oui ce fonctionnement est en vous, mais vous pouvez aussi décider et arriver vraiment à l’enrayer.
Pour ma part j’ai décider enfin un jour de parler de moi à un professionnel, j’ai choisi de m’adresser seule à un psychiatre (un psychiatre est un médecin en premier lieu, qui peut vous comprendre donc dans votre globalité), je n’ai rien contre les psychologues, qui font du bon boulot, je me sentais plus en sécurité et mieux comprise par un médecin tout simplement.

Bref, me résoudre enfin à parler de moi, mon fonctionnement, ma façon de gérer mon quotidien m’a permis de tout comprendre.
Parler de soi est IN-DIS-PEN-SA-BLE.

Je ne m’étalerai pas sur mes découvertes car chacun trouvera les siennes, c’est passionnant au final et ça apporte vraiment la sérénité et la bonne énergie qui manquent tant depuis longtemps, quand on était comme ça, "en crise", ou avec des hauts et des bas.

Et nous qui sommes des perfectionnistes à gratter presque là où il n’y a plus rien à gratter, ou à gratter d’avance le bouton qui sortira que demain (!!)… et bien pour nous les perfectionnistes, c’est très très bon de parler de nous et de ce fonctionnement ; et je vous garantis qu’on la trouve enfin la perfection en parlant de soi ! et peut être pas là où on pensait mais c’est encore mieux !!! Ce n’est pas une désillusion, mais une révélation ! On n’en est pas prétentieux pour autant.
Je conseille juste à celles et ceux qui "cherchent" la solution, de pour une fois, essayer de parler de vous.

C’est sur c’est tentant de faire encore un plan d’actions, un planning de sport, un planning de crèmes à appliquer, qu’est ce qu’on se fatigue en fait ! et qu’est ce qu’on est bons clients de produits et abonnements en tout genre !

Au final vous verrez que l’on se connait bien, et même très bien, nous qui savons toucher notre intérieur (en nous grattant par exemple !) ; moi je dis que quand on se gratte, on cherche la ressource à l’intérieur pour sortir d’une situation paralysante, si on la cherche c’est qu’elle existe, donc OUI on a tous les ressources qui mènent à la sortie et à la libération de ce truc infernal. Plus vous parlerez de vous, et plus vous retrouverez l’origine et donc la sortie de ce fonctionnement pénible. Il n’y a plus rien à chercher dans votre peau, ce qui doit sortir sortira vraiment, en faisant la simple démarche de VOUS dire avec des mots, en lieu "neutre" auprès d’un professionnel que vous choisirez par rapport à ce qui vous convient ; vous enclencherez déjà quelque chose qui vous mènera tranquillement au retour au calme.

Les grattages s’atténueront sur des périodes de plus en plus longues, voire stopperont d’un coup, ça dépend des gens. Mais du mieux, il y en a toujours, du "bcp bcp bcp mieux" même.

Ne prenez plus les "rechutes" pour des "rechutes"… je ne vois plus ça comme une addiction maintenant que ces grattages ne m’envahissent plus ; c’est juste un mode de fonctionnement, voire de défense pour certains. Alors retrouvez vous face à vous même devant qq1 qui a choisit d’écouter les autres et d’en faire son métier, vous verrez que ça porte vraiment ses fruits.

(il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, c’est ce que je me suis dit pour m’autoriser à commencer à parler de moi ;) et sérieux je ne regrette rien !).

JOY - 8 septembre 2010

jai beaucoup aime ton intervention.MERCI

agnès - 1 novembre 2010

fée clochette, merci beaucoup pour ton témoignage, ça fait beaucoup réfléchir, et ça me parle… Ce que je cherche à faire sortir de ma peau, c’est peu être quelque chose de beaucoup plus profond qui ne m’obligera plus à me trifouiller le visage quand ce sera tout simlement sorti de moi par le biais de la parole ? En attendant je viens à peine de découvrir qu’il s’agit d’une maladie, je me croyais juste vivtime d’une très néfaste habitude dont j’avais très honte. Je ne savais même pas que d’autres personnes étaient comme moi ! Je vais commencer par aller consulter un généraliste. peut-être le début de quelque chose ? J’ai 29 ans et voici 15 ans que je m’abîme la peau…

elizabeth - 5 mai 2011

Merci de tout coeur pour ton témoignage…

21. Judith Un - 17 août 2010

Bonjour, j’ai commencé le grattage vers 12 ans, j’ai 42 maintenant et je continue toujours… Je voudrais bien m’en sortir, pour être mieux dans ma peau, me sentir moins seule mais aussi parce que j’ai deux enfants, dont un commence à frôler la pré adolescence. Jusqu’à présent tout c’est bien passé. Par exemple, arrêter de fumer n’était pas dur du tout pendant ma grossesse.Par contre, je prévois quand même quelques problèmes pour stopper le grattage. Ce qui est bien déjà c’est que mon entourage m’accepte comme je suis, alors je trouve un peu de calme chez moi. Il est temps que je m’accepte comme je suis, pas seulement pour moi, mais aussi en tant que maman.

22. stephanie - 7 novembre 2010

Merci, cela fait un bien fou de voir que l’on n’est pas seule dans ce cas, on se sent moins esseulee, folle toute seule dans son coin.

Merci

23. Alex - 16 novembre 2010

J’ai lu beaucoup d’articles et de forums au sujet de cette maladie dont nous sommes victimes. Savoir que d’autres personnes sont comme moi ne m’aide pas vraiment5 meme si ca me touche beaucoup )parce que je sais que la solution doit venir de moi , que je dois m’en sortir par moi meme et pour moi meme. Peut etre que d’écrire va me faire du bien , je vais commencer un journal !
J’ai remarqué que quand je pars en weekend ou en vacances avec des amis , je laisse ma peau relativement tranquille vu que je n’ai pas le temps de passer des heures dans la salle de bain, et elle ne s’en porte que mieu . Le probleme c’est que des que je rentre chez moi je ne peux m’empecher d’examiner ma peau et de tout percer meme ce qui au départ n’est pas un bouton . Je n’ai pas le courage d’aller voir un professionnel car j’ai trop honte d’en parler a quelq’un .
Mais je veux m’en sortir ( c’est deja un bon début , non ) et j’ai rencontré un garcon avec qui je veux que ca marche , donc pour lui je vais mettre tout en oeuvre pour men sortir . Peut etre que pour moi la solution réside dans ce projet a deux ( meme si au fond je sais que ca doit etre personnel , avoir pour objectif d’etre heureuse avec quelqu’un peu peut etre m’aider je l’espere )
Je vous tiendrai au courant .
Bon courage a tous . On peut s’en sortir , j’ai eu des combats bien plus difficil j ‘en suis persuadée !!!

24. Claire - 26 novembre 2010

MERCI MERCI MERCI pour ce site.

Voila 5 ans que cette manie me gache la vie, alors que je n’ai que 20 ans, "la fleur de l’age" comme on dit….
Comme la plupart d’entre vous,je suis restée longtemps dans l’ignorance de cette maladie, je me croyais folle. Car lorsque je sors dans la rue je n’ai jamais l’impression que d’autres personnes souffrent de ce trouble..soit c’es parcequ’elles le cachent très bien (comme moi) soit c’est parceque nous ne sommes que très peu. Je viens d’avoir une crise, et j’entame le processus infernal de stress (car jai une soirée très importante demain soir) suivi de la culpabilité qui en découle.

Mais même si cela ne change rien à ma situation actuelle, je me sens soutenue et profondèment rassurée de savoir que je ne suis pas seule à vivre cet enfer.Alors encore une fois : MERCI

25. Claire - 26 novembre 2010

Je recherche quelqu’un avec qui je pourrais en parler via msn, s’il y a des gens interessés, je suis prête à laisser mon adresse mail….

26. Alex - 1 décembre 2010

Voila 15 jours que j’ai écrit mon dernier message et je vais au plusmal :-( Après avoir écrit, j’ai réussi à ne faire q’une seule crise , etj’ai meme réussi à ne pas toucher à ma peau pendant 7 jours consécutifs . C’était génial , ma peau était presque parfait ( malgrès quelque cicatrice mais cac’est trop tard ).J’ai utilisé quelques conseils et je me suis beaucoup occupée . En plus je sorsavec ce garcon dont j’ai parlé epour lui je voulais etre belle et avoir une belle peau . Mais voila a force de trop sortir je me suis fatiguée et je pense que mon organisme pour me le faire comprendre et dire STOP au surmenage m’a envoyé cette nouvelle crise . Je me suis litterealemen défiguré pendant 2 jours alors que je n’avaispasde boutons a la base . Je vais très mal , j’ai des croutes partout et je mens a tout le monde.Je ne suis pas a la fac ,j’ai prétendu un voyage en normandie entre amis … quelle honte … meme a mon copain :-S J’ai l’impression que je ne vais jamais m’en sortir , portant pdnant ces 7 jours ,je me trouvais forte devant mon mirroir , je sentais que j’allais mieu mais la c’est une catastrophe , ca fait longtemps que jene me suis pas massacrée a ce point . Je ne sais plus qoi faire , je ne peux plus vivre comme cela je n’en peux plus . D’ailleurs je ne vis pas vriament jesurvis . Vous allez trouver que j’exagere mais ce combat incessant contre moi meme m’épuise et je veux que ca s’arrete . Je n’irait pas jusqu’au point de me suicider parce qu’ a chaque fois je pense aux moments ou ma peau se rétablit et que je suis heureuse .Comment penser aux consequences de ces actes horribles avant d’y succoomber . Je voudrais pouvoir repenser a tous les moments ou je suis au font du trou avant de me lancer dasn une nieme cris emais pourqoi je n’y arrive pas ??? et si je ne guérissais jamais . Camefait peur , jen ai mal au ventre . J’ai 22 ans et ma vie est rhytmée par ce percage continuelle , et a chaque fois je me dis c’était a derniere fois , je vais etre forte et a chaque fois je recommence … Je vais essayer d’écouter mon corps , de ne pas le mettre dans des fatigues extremes , car je sens que c’est dans ces moments la que je craque . Je vais travailler mescours , profiter de mon copain et de mes amis mais reprendre un rythme de vie normal avec des horaires descends pour etre bien dans mon esprit . J’espere que, pour une fois je vais tnir mes bonnes résolutions !!!

yop - 16 novembre 2011

tu as msn ou un email ?

27. Anonyme - 4 décembre 2010

Je n’arrive pas à m’en sortir , c’est trop dur !!! Mais à partir de maintenant , je vais y arriver ! La vie est trop courte pour être gachée comme je le fais , des gens meurt de cancer dans des souffrances horrible et moi je me mutile juste parce que je me sens pas très bien , et très sure de moi .Et bien je dis stop , je me donne un grand coup de pieds aux fesses et je me bats coute que coute .

28. blabloh - 31 décembre 2010

Je viens de lire le premier commentaire de la page : exactement les choses que je voulais dire ! Et bien sûr je viens de lire cette première page pour une première étape dans la guérison : un début de vraie réponse à mes questions.
J’ai découvert notre "maladie" il y a peu. J’ai mis un mot sur ce que ma mère appelle le fait de se "défigurer". J’ai longtemps cherché des choses sur internet sur l’acné mais je n’avais jamais pensé à orienter mes recherches vers ce problème là. Pour faire simple, (c’est vraiment bizarre de parler de ça, surtout à des inconnus) je ne suis plus ce qu’on peut appeler adolescente mais l’acné qui est apparue vers ces années là n’est jamais partie, surtout si depuis le temps je l’entretient avec cette sale manie qu’on connait tous, alors qu’il s’agit d’acné légère. Mais je dois dire que ça me fait peur tous ces témoignages qui parlent de décennies de grattage compulsif, et j’ai déjà aujourd’hui une peau assez marquée pour que ça devienne mon cas.
Je me retrouve dans ces témoignages néanmoins et ce site est … Génial : l’auteur a TOUT compris, en parle avec "recul" comme cela a été dit, sans dramatiser….
J’espère moi aussi que ça va être un déclic … voilà !

29. Lilyofthevalley - 7 janvier 2011
30. Lou - 3 février 2011

Cet article est tellement réconfortant… J’ai 16 ans, habite au US depuis cet année ce qui rend vos addresses et sites non valables pour moi malheuresement… Depuis 4 ans je me bat contre moi meme. J’arrache ecrase et creuse ma peau. Je suis surement dans le meme cas que vous, mais je pense que chaque cas est un peu different. Des que je suis devant un miroir, je me rapproche, "detruit" toute imperfection (existante ou pas) qui se trouve sur ma peau jusqu’à ce que je recule, me regarde et me haïsse pour ce que j’ai fait. Ma peau est alors terriblement rouge, boursouflée, murtrie et me brûle atrocement. Souvent pendant ce genre de "crise" des larmes coulent de mes yeux mais je sais pas si c’est parce que je me fais souffrir physiquement ou mentalement ou les deux…Des larmes très chaudes qui tombent sans que je m’en rende vraiment compte.
Je pense que c’est depuis que quelqu’un quand j’etais en 6eme s’est moque devant tout le monde d’UN petit bouton que j’avais…

D’autre choses qui aurait pu me pousser a faire ca… (je n’est en aucun cas l’intention de me "vanter" de quoique ce soit, loin de la et j’espere que je ne serais pas mécomprise)

-je suis artistique, minutieuse, me fait peut etre penser que si j’arrache chaque minuscule imperfection, tout sera parfait sur mon visage. Ce qui est extremement loin d’etre le cas.
-j’ai vecu dans des milieus ou l’apparence compte enormement. (quartiers aisés de Paris et New York) ete ait beaucoup demenagé, vecu le regard cruel et jugeur des autres a chaque fois que j’ai change d’ecole
-mes parents habitent dans differents pays, je vis avec mes freres et la "nourrice" d’un de mes frere.
-j’ai ete victime d’attouchements par un membre de ma famille (ce qui a probablement atteint la confiance que j’ai en moi, ma "selfestime")
-j’ai l’air heureuse. Je passe mon temps a pretendre…
-je me hais et PERSONNE dans mon entourage ne ne sait a quel point je suis ideuse (sans maquillage. car OUI je suis accro et meme mes parents ou meilleurs amis ne m’ont jamais vu sens. meme a la piscine ou a la plage je me debrouille. meme quand je dors chez des amis ou quand mes parents me reveillent le matin….ca pourrit ma vie)
-j’ai l’impression que personne ne me comprend
-je hais les imperfection et j’en suis pourtant bourrée.
-je suis censée etre belle…ou plutot ETAIT belle.
-j’ai grossi depuis que je suis au USA…ce qui me donne encore plus confiance en moi (youhou.)
-je suis extremement sensible aux remarques des autres mais ne le laisse jamais paraitre ce qui fait penser au gens qu’ils peuvent se permettre d’etre mechant avec moi et de me rappeler que de mettre du fond de teint c’est moche.

-j’etait qualifiée de "pute" au college pendant 4 ans car je mettais du fond de teint (+1 pour l’estime de soi…)
-tout le monde pense que je suis narcissique parce que je me remaquille souvent et me "check" dans les miroirs et glaces des que j’en trouve pour verifier qu’une enorme croute ou ma peau rouge n’apparaisse si jamais j’avais touché mon visage..
-je fume
-je ne dort que 4 heures par nuit
-et d’autres raisons surement que j’ignore…

Je n’en sais rien…J’essai de trouver des excuses pour m’infliger la meme torture tout les jours pendant 2 ou 3 heures devant mon miroir. Cet article a enfin mis un nom sur ces "crises" et m’a fait decouvrir que c’est en fait une maladie et que je ne suis pas la seule a avoir ce genre de comportement….Je ne suis donc pas folle. Je ne suis donc pas la seule personne au monde a me triturer la peau..
Je me bat contre moi meme et j’ai beau promettre d’arreter. Je n’y arrive pas. J’ai l’impression que cela mene a une sorte de depression…

Voila…Si vous avez lu jusqu’ici alors sincerement merci infiniement, cela ne vous a surement rien apporté mais ca ma fait beaucoup de bien de mettre a plat ce que j’avais sur le coeur depuis bien bien longtemps…J’ai besoin de quelqu’un, quelque chose…Mais au US les psy parlent anglais et c’est different de s’exprimer..
Desolé pour les fautes de grammaires et/ou ortographe, je ne parle plus souvent francais…

Merci merci merci merci merci merci merci merci merci merci

Sincerement,

Lou

elizabeth - 5 mai 2011

Meme si on n’a pas la même histoire, sache qu’à la lecture de ton témoignage j’ai vraiment la sensation de comprendre ce que tu as vécu… Heureusement nous ne sommes plus seuls…

Francoise - 28 juillet 2013

Chere Lou,
Je réponds à ton commentaire en particulier, car nos similitudes dépassent le fait de partager ce massacre compulsif.
J ai 18 ans, comme toi aujourd’hui. Mais il ne sagit pas d une similitude d age!..je me reconnais parfaitement dans l acte de se rapprocher du miroir, chercher la moindre petite imperfection invisible à l oeil nu, se massacrer puis se trouver confrontée à son image dézoomée du miroir, toute boursouflée, avec un sentiment de culpabilité, haine, la fatigue de ne pas avoir pu résister, le dégout de soi, de sa faiblesse et le stress de passer encore à coté de sa vie sociale le temps que cela guérisse. Souvent en effet, des larmes surgissent au moment où je commets la chose.

Je ne vais pas calquer ton message, que j aurais à très peu de choses pres écrire et que beaucoup de personnes victimes de ce trouble auraient pu écrire ,mais une chose m a tout particulièrement …
En effet, tu parles d attouchements par un membre de ta famille…mes troubles quant au triturage de peau sont apparus avant cela…mais depuis les choses se sonf très fortement dégradées. Avant, ma scolarité (présence aux cours) ne s en trouvait pas tant heurtée. Mais depuis, je ne laisse plus rien passer. Je suis devenue intraitable avec le moindre petit bouton. Je me charcutais le visage et n allait plus en cours que si ma peau était PARFAITE (en gros je n y suis pas allée les 2/3 de l année et ai passé mon bac de premiere en candidat libre).

Comme toi, il était inenvisageable que l on me voit sans fond de teint, et je passais mon temps à verifier que tout soit bien en place, boutons couverts. Quand je dormais chez les gens en soirée, je me réveillais discretement tot le matin (je ne dormais pas en faite tellement je stressais, et aussi parceque je suis insomniaque) afin de tout remettre en ordre.

Puis j ai rencontré, a 16 ans, celui qui est devenu mon petit ami quelques mois plus tard à 17 ans. Je précise que c etait mon premier, le seul garcon avec qui j ai accepté de me "donner", physiquement comme sentimentalement (cela fait de mon attouchement ma premiere sensation de la main d un homme sur mon corps tout juste formé; ce que j ai tres mal vécu)Mais comme je ne suis pas entrain d écrire une lettre à "confessions intimes " ou quoi, retournons au sujet de ce dont nous souffrons: l acné, ou encore les quelquespetitesilperfections exorcisées.
Au début avec mon copain, c etait infernal. Je me débrouillais pour qu il ne me voit jamais démaquillée. Sans fond de teint. Moche. J angoissais tout les jours à l idée qu il me voit sans fond de teint. Il ne pouvait jamais m appeler ou m envoyer un message pour me voir dans les 10 minutes le temps du métro car je lui manquais trop, parceque j avais besoin d une heure de preparation-perfection. Puis je refusais mysterieusement de le voir apres une séance de massacre épidermique du visage.
Le fait est qu aujourd hui il ne me voit plus que sans maquillage. J ai toujours un probleme de massacre du visage compulsif et un gros probleme pour assumer ma face sans fond de teint en dehors de chez moi, mais j aurais jamais cru déjà pouvoir en arriver là.
Je pourrais paragrapher des jours et des mois sur les etapes qui m ont menées du point critique a un point lequel j aurais jamais cru atteindre, mais ce serait biensur trop long, et je dois encore me confronter à tout un monde social, baigné dans la cruelle lumiere de jour.

J’espere vraiment de tout coeur,Lou, que tu liras ce message et que tu me répondras…je ne sais pas comment tu as évoluée avec ce trouble depuis ton commentaire d il y a deux ans, si tu t en es plus ou moins mieux sortie que moi, mais dans tout les cas j ai vraiment envie d avoir de tes nouvelles. Je dis "envie" pour etre plus soft mais je t avoue que le terme "besoin" serait plus approprié. Besoin, parceque vu les similitudes plus que poussées dans notre parcours d apres ce que tu as écris, nous pourrions de nos échanges mieux comprendre les relations de causes à effet entre autre.

A tres bientot j espere

31. pwoui - 23 février 2011

Je viens enfin de mettre un mot sur ma souffrance…
Depuis que je suis adolescente que je me triture le visage recherchant chaque petite imperfection visible ou non. J’ai maintenant 28 ans…
Ma mère faisait la même chose. Elle passait de longues minutes devant le miroir et elle ressortait le visage bouffi et rouge.
Je me triture (avec mes ongles ou une épingle) jusqu’à ce que je ne vois plus aucune imperfection, quitte à saigner, surtout quand je suis seule à la maison ou bien quand c’est le soir et que la lumière ne risque pas d’afficher les dommages. Ensuite, j’applique toute sorte de trucs: jus de citron, glaçon, crème à base d’acide salicylique, vinaigre… Il faut que ça me brûle parce que j’ai l’impression que ça agit…
Je n’en peux plus. Je n’arrive pas à m’empêcher de le faire. Je suis heureuse d’avoir découvert ce site internet. Je me sens moins seule. Merci.

32. Rose Butterly - 24 février 2011

J’ai découvert que je n’étais pas la seule en écrivant une chanson là-dessus, alors une amie d’époque m’a parlé de ces souffrances à elle aussi…
Je me fais du mal depuis l’adolescence, avec un pic désastreux purulant il y a quelques années, j’étais à la limite d’une infection du sang…
Et pourtant…
Personne ne me voyait comme ça, je camoufle tout tellement bien…
Aujourd’hui, ça va mieux, moins de rechutes mais ma peau est marquée…
Les miroirs nos pires ennemis? Certaines fois,je n’en ai même pas besoin pour me faire du mal.
La solution, je crois elle est en nous, se faire du bien est important!
Pourquoi toute cette souffrance?
Pour ma part, une de mes grandes souffrances se trouve dans mon univers familial, plus d’autres par dessus…
En tout cas déjà vouloir s’en sortir est un premier pas, essayer de ne pas se laisser trop longtemps porter par ces absences qui me font perdre la notion du temps.

Merci du fond du coeur pour ce blog!

Blah - 24 février 2011

Salut, Rose Butterfly,

je serais curieuse d’entendre ta chanson ou d’en connaitre les paroles.

Rose Butterly - 24 février 2011

Salut!

Certainement, elle s’intitule "Coma Girl"
et tu la trouveras en écoute sur mon blog
:www.theplasticstrawberries.eklablog.com

Bien à toi,
Rose.

33. Rose Butterly - 24 février 2011

Oups, c’est sans les www pour mon mon blog :-)

34. Elanore - 10 mars 2011

Je viens me joindre au groupe des gratteurs compulsifs ;) J’ai 32 ans et ça fait bien 15 ans que je subis ça mais je n’ai découvert que très récemment que c’était une maladie… Que dire qui n’a pas déjà été dit ici, sinon que c’est vraiment un toc (j’ai fait de la dépression et je souffre d’autres tocs). Et, le pire, c’est que quand je n’ai pas de boutons – c’est arrivé, particulièrement pendant ma grossesse – eh bien je suis "en manque" et j’ai les mains qui se baladent désespérement à la recherche de quelque chose à percer/gratter/arracher ! On ne se rend pas souvent compte à quel point c’est "jouissif" de se charcuter… ou de charcuter les autres. Mon mari est aussi mon cobaye, j’adore lui percer les boutons… Il se prête de temps en temps au jeu, mais je sais que ça l’énerve… et pourtant je ne peux pas m’en empêcher (et à petites doses, ça ne le dérange pas…). Il faut dire que c’est de famille, ma soeur a le même problème (et elle sa grossesse n’a rien arrangé par contre). Et elle adore, quand elle revient chez mes parents, que ma mère lui "gratte le dos" si vous voyez ce que je veux dire…
Moi la seule façon que j’ai trouvé de lutter, c’est me tailler les ongles très très courts, parfois ça marche, mais pas toujours. Et le problème, c’est que je n’ai jamais réussi à arrêter "pour moi", quand j’arrive à tenir en général c’est que je me lance des défis "si tu te grattes aujourd’hui, alors il y a ça qui va t’arriver" et du coup là ça risque carrément de dégénérer en tocs plus graves…

Anonyme - 17 mars 2011

J’adore cette facon de voir les choses en face. Je vois aussi qq un, un thérapeute en relation d’aide. Ils ont cette facon de faire qui te laisse completement te dévoiler. Pour moi cest tres difficile de parler de moi (phobie sociale) meme sachant que cest gens son la pour ca et que cest leur métier.Je commencais justement a perdre confiance en cette approche, en moi. Mais en lisant ton mot, Ca me redonne espoir et ca remet toute l’importance don tu parle et don je crois et croyai meme avant de te lire: parler de soi. Merci infiniment

35. Favorite - 28 mars 2011

J’adore le commentaire d’Elanore, car c’est vraiment pareil! J’ai eu de l’acné pendant l’adolescence mais elle est partie en prenant la pillule. Mais je ne pouvais m’empêcher de toucher ma peau malgré ça, donc je chippotais à mon homme ou je grattais mes blessures. Là j’ai arrêté la pillule pour avoir un enfant et c’est l’horreur!! J’ai l’impression de retomber dans l’adolescence! Je me gratte de nouveau jusqu’au sang et ma peau est hideuse. J’arrive à tenir 2 jours sans la gratter mais j’ai besoin de chercher les imperfections dans le miroir. J’aimerais arrêter et je mens à mon homme que je ne me gratte pas. Mais je n’arrive pas à arrêter! Comme si gratter me calmait. J’ai décidé de prendre rdv chez un psy et chez un dermato. Je vous tiens au courant de la suite. Courage à tous!

36. Ga - 16 mai 2011

bonjour je viens ici juste pour me libérer l’esprit. Je suis comme vous depuis plusieurs années je malmène ma peau il y a qqs années j’ai même subie une opération au laser de tout le visage pour améliorer l’état de ma peau. Cela a duré peut être 2, 3 ans, et je me rend compte que j’ai recommencé à me faire des cicatrices. pourtant je m’étais dis qu’il fallait que j’arrête. Mais c’est plus fort que moi,c’est comme si que je voulais remodeler mon visage ou encore que je passais mes nerfs sur ma peau. Enfin c ‘est n’importe quoi, je n’ose même pas aller voir mon doc pour en parler. J’ai des enfants et je ne veux surtout pas leur transmettre ça (déjà que je leur ai transmis ma phobie des araignées …)je ne sais pas koi faire.

37. Sandrine - 29 mai 2011

Bonsoir a toutes,

Alors je m’appelle Sandrine ,je n’ai que seulement 17 ans et malheureusement j’ai l’impression de souffrir de ce toc qui me mine parfois même souvent le moral.
Avant de connaitre cette maladie, je pensais avoir une autre maladie que le médecin m’a dit, comme mon frère, soit disant une maladie hereditaire (je suis désolé je ne me rappelle plus du nom de celle-ci) mais en y repensant bien, depuis petite je me triturer déjà les jambes lorsque je voyais une moindre blessure apparaitre jusqu’à ce que ces marques ne partent plus et donnent a mes jambes des allures d’ecailles. J’avais réussis a me calmer jusqu’à que je redouble ma seconde, très angoissée, je n’arretais pas de me toucher les visages, les bras et le dos. Concernant mes bras, dès que je voyais un bouton de peau (c’est comme cela que j’appelais ca), je grattais et cela pendant des heures mais heureusement que ca n’a pas laisser de marques très visibles. Ce qui n’est pas le cas de mon visage et de mon dos. Lorsque j’essaye de ne plus me toucher le visages je commence a devenir très stressée et lorsque je le suis je recommence a me gratter, c’est une sorte de cercle vicieux qui me gâche ma jeunesse car il faut être bien honnête que pour une jeune fille de mon âge, plaire, être belle est essentielle et depuis j’ai perdue toute confiance en moi et je ne le supporte plus. Alors j’ai essayer plusieurs méthodes mais j’y arrive pas. Je n’en peux vraiment plus de ceci, j’essaye s’en parler avec ma mere mais elle pense que c’est une mauvaise habitude et que ca partira avec le temps mais quand je lis les témoignages de certaines personnes âgées (désolé du termes) j’ai vraiment peur de garder ce toc a vie et de me massacrer le visage encore pendant longtemps.

Je suis extrêmement désolé de vous infligé un tel discours mais je n’en parle a personne de peur que les gens me trouve bizarre et cest que maintenant que j’ai trouver ce super site que j’ose enfin dire ce que j’en pense car tout le monde ici a un énorme courage de dire tout cela. J’ai d’ailleurs peur d’aller voir un psy je ne sais pas pourquoi, peut être de peur qu’il ne me regarde assez bizarrement meme si mon état ne me semble pas être aussi profond que ceux de certaines ici.

Je voulais savoir si quelqu’un en plus de toutes les petites astuces avait des méthodes pour remonter l’estime de soit ou pour éviter de ce triturer le visage.

Je vous remercie d’avance.

Ell - 29 mai 2011

Salut Sandrine,

Pb d’estime de soi, entièrement compréhensible (presque tout le monde ici à mon avis en est touché) : à l’origine de tout ça mais aussi en conséquence … : un cercle vicieux. Je pense que l’estime reviendra avec le fait de se sortir de cette habitude ancrée.
Je pense que le psy n’est pas une étape obligatoire dans dans la guérison. Il faudrait que tu saches si tu as à l’origine des pbs de peau : si tu as de l’acné (ce qui serait "normal" vu ton âge) essaie un traitement local ou oral pour le visage notamment via un dermato. Ca pourrait avoir une sorte d’effet placebo en plus d’un réel effet à long terme (prendre un tel traitement ne sert que si c’est fait sérieusement).
Je comprends trop bien l’expression "gâcher sa jeunesse".
Ne pas dramatiser la chose même si c’est bien de se rendre compte qu’il y a un vrai problème qui doit être solutionné, parce-que je doute fortement que ça parte avec le temps.
C’est sûr on ne peut pas en parler à n’importe qui, c’est un deal avec nous même : le remporter c’est reprendre le dessus. Attèle-toi dès aujourd’hui à réussir cela. Confiance, Courage tu peux y arriver bien-sûr.

38. Sandrine - 30 mai 2011

Bizarrement, je n’ai pas trop de problème de peau, j’ai bien évidement de l’acné mais pas plus que d’autre filles de mon âge. D’ailleurs lorsque je croyais que c’était un simple problème d’acné, j’ai consulté un dermatologue mais il n’a pas trouver nécessaire de me donner un traitement donc je pense vraiment que c’est un problème qui vient tout simplement de moi ..
Il est clair que en ce moment j’évite miroir, vitre ou toute chose ou je pourrais me regarder afin d’essayer de ne plus me triturer le visage et je dois dire qu’en ce moment je n’ai plus de "crise" où je reste devant mon miroir pendant des heures afin de déceler la moindre imperfection mais bon cela ne se guérit pas du jour au lendemain alors j’essaye d’être patiente et de réparer ma

39. Sandrine - 30 mai 2011

Peau avec des soins naturels de préférence.
Ce que je trouve bizarre, c’est qu’en dehors de chez moi je ne me touche pratiquement jamais le dos et le visage et je n’y pense pratiquement jamais .. C’est que rentrer chez moi, assise, concentrée dans mes devoirs que je me met a toucher les moindres parties de mon corps.

40. Dafi - 24 juillet 2011

Bonjour,

Je suis dans le même cas que vous, je me reconnais parfaitement dans vos témoignages, et je viens également de découvrir qu’il s’agissait d’une maladie, et non pas d’une simple mauvaise habitude.

Une idée qui me traverse l’esprit: lorsque l’on se gratte jusqu’à former une blessure, et que l’on regratte à nouveau le lendemain, pour tenter de la supprimer, ne pensez-vous pas cette blessure physique pourrait symboliser une blessure psychique, et que la gratter/ tenter de l’effacer, serait pour nous un moyen de se soigner intérieurement?

Sinon, j’ai découvert depuis peu l’huile essentielle de Tea Trea,elle est très efficace pour éviter la prolifération d’un bouton, elle ne coûte vraiment pas cher (moins de 3€ chez AZ pour environ 2 mois d’utilisation quotidienne).

Bon courage.

41. Anonyme - 29 juillet 2011

Bonjour, j’ai 22 ans et je souffre de ce toc depuis mes 12 ans.
Dès que je m’ennuie, que je me vois dans une glace,… JE ME TRITURE LE VISAGE.
Pourtant je n’ai aucun boutons sur ma peau et j’ai quelques points noirs mais je pince à sang, c’est plus fort que moi. Le résultat et que j’ai quelques cratères et cicatrice, je me crée même des boutons qui ont du mal à partir. Je peux remercier ma peau d’être aussi tolérante parce qu’avec tout ce que je lui fais subir elle se régénère bien mais si ça continue plus pour longtemps…
Mais je ne me triture pas que le visage, il y a aussi les bras, la poitrine et les jambes. Je déborde même sur mon copain qui s’énerve.
C’est un véritable soulagement quand je le fais mais je ne m’en rends pas compte et après je me sens affreusement mal dans ma peau. Je m’en veux énormément et j’ai envie de m’arracher mon visage….Et parfois j’ai même envie de pleurer car je me sens monstre.
J’évacue tout mon stress et toute mon anxiété car je prends trop sur moi, c’est un véritable problème. Et en ce moment ça me pourrit la vie…
Je suis assez étonnée que je ne suis pas la seule à souffrir de ça, je me suis lue dans beaucoup de commentaire.
Maintenant que j’en ai conscience, il faut que je limite les dégâts.

BON COURAGE

Anonyme - 6 septembre 2011

je suis comme toi depuis trop longtemps .. je voulais savoir si tu consulté quelqu un ? enfin voila , je ne savais pas qu il avait d ‘autre pesonne qui avait sa.
BN COURAGE
amandine

42. Anonyme - 5 août 2011

Bonjour à tous,
Est-ce que vous connaissez ou recommanderiez un livre / un ouvrage qui pourrait être intéressant à lire pour aider avec ce type de maladie compulsive ? J’aimerais avoir des trucs / conseils (n’ayant pas les moyens de défrayer les services d’un psychologue / psychiatre)…

43. Cléofée - 9 août 2011

Je viens de taper " Acné excoriée " sur le net et je viens de lire tous vos messages et là un monde s’ouvre pour moi et je découvre que nombre de personnes ont le même mal que le mien…là je sors d’une crise, j’ai arrêté le lait en pensant que c’était ça…je sors d’un traitement Roaccutane et là c’est revenu depuis un mois et demi…
Je fais un travail sur moi depuis plusieurs années et le témoignage de féeclochette m’a interpellé au niveau du blocage…le message est très explicite et intéressant, j’aimerai avoir dénouer les rouages de ce blocage comme

44. Cléofée - 9 août 2011

vous Féeclochette…merci de partager votre expérience

45. sarah - 18 septembre 2011

Moi qui pensait que j’étais la seule au monde a me masacrer la face, ce soir j’ai faite une grosse rechute, et les dégats s’aditionnent aux vielles cicatrices. j’ai vraiment honte, ya des moments que je m’attaque même au visage de mon copain comme ce soir par exemple.
Je veux m’en sortir et il le faut, j’ai été diagnostiquée avec une hyperkératose sur le front… ca fait 10 ans que je m’éclate les points noirs avec une pince et à chaque jour!
Ca me fait chaud au coeur d’avoir découvert ce site, je me sens moins seule, merci à tous pour vos commentaires.

Sarah du Québec

46. M. - 16 octobre 2011

Aujourd’hui je me suis enfin décidé a taper se que j’ai dans le moteur de recherche, j’avais une espece de honte et je pensais être la seule a me faire se genre de "mutilation" comme je l’appelle, mais quand j’ai regardé tout ces forums! Je me suis mise a trembler, et j’ai eu envie de pleurer, ça me fait tellement du bien de savoir que je ne suis pas toute seule a me faire un truc pareil!
J’ai 16 ans et ça fait maintenant 5 ans que je me détruit la peau a coup d’ongle, mes parents ne savent plus quoi faire et on tout essayé (sans, bien-sur, voir l’aspect psychologique de la chose), mon dermatho me dit a chaque séance de ne plus y touché car se sera ireversible qu’on peut guerir l’acné mais que les cicatrices ne disparaisse pas. C’est bien jolie toute ces belles paroles mais devant le miroir c’est une autre affaire j’ai beau me convaincre me dire d’arrêté j’y reviens toujours. Devant le miroir, a trituré ma peau, je pense a autre chose, me sens mieux dans ma peau et apres le carnage je suis horrifié par se reflet entièrement rouge, la nuit quand je me reveille, j’ai tendance a gratter les croutes et le matin je retrouve des taches de sang dans mon lit. J’ai un mal être persistant en moi et je pense que je me "défoule" sur mon visage et mes bras. J’aimerai pouvoir m’arrêté. Faudrait-il que je consulte et qui devrai-je consulter?
Merci pour se site qui me redonne un peu d’espoir…

47. Anonyme - 17 octobre 2011

Je suis en prise avec cette maladie depuis un certain nombre d’année maintenant…je pense qu’elle a un lien avec mon passé qui est très lourd et que je visite en thérapie depuis une dizaine d’années…j’ai allégé le poids des traumatismes depuis…ma peau est sujette à l’acné depuis que j’ai l’âge de treize ans et 7 à 8 ans avec l’acné excoriée avec divers traitements dont plusieurs Roaccutane, le dernier en date est terminé depuis juin…effet bénéfique par rapport à mon image et surtout par rapport à mon visage…un mois après avoir arrêté tout est revenu " sauf sur le visage " j’étais dégoûtée le désespoir à commencer de nouveau à me gagner mais ce qui m’a évité de sombrer c’est que le visage soit épargné et là je me suis mise à chercher sur le net ce qu’était réellement cette maladie et je suis tombée sur ce site, j’ai commencé à faire des liens…et j’ai pu mettre des mots sur le processus de cette acné, je remercie de nouveau la personne qui a lancé ce site…quel merveilleux investissement pour toutes les personnes qui sont en proie à la solitude avec "cet écorchage ".

Je consulte une Osthéopathe depuis trois ans et l’année dernière, elle m’a conseillé un traitement naturel qu’une de ces patientes prenait
Elle m’a dit " elle a le même problème de peau que vous "
Je n’ai jamais cru en ces traitements naturels car trop impatiente, je voulais des résultats rapides!!!
Cela dit je n’ai plus trop le choix car les traitements allopathiques ne fonctionnent que lors des prises…et ont des effets secondaires…
Alors ce traitement est sous formes de cachets complétement naturels, de la bardane et pensée sauvage en " duo " en conditionnement de 40 comprimés 10 euros à peu près…deux prises par jour…et je commence à avoir des résultats au bout de deux mois, j’ai failli arrêter mais mon Osthéo m’a dit de continuer…la peau me démange pratiquement plus, les boutons se font plus rares donc la peau est régénérée et reprend " couleur chair "…

Voilà mon expérience…
Ne vous découragez pas!!!

48. Fifi - 20 octobre 2011

Bonjour M,

J’ai lu ton message et c’est bien ce que tu fais: reprendre espoir en cherchant une solution. Comme tu dis, l’aspect pscychologique est à considérer. C’est pour ça que pour ma part j’ai consulté un psychologue spécialisé en Trouble Obsessif Compulsif (TOC), un professionnel qui m’a permit de mettre un frein à ce cercle infernal que je m’infligeais devant le miroir.

Donc un psy oui, si comme moi tu crois que ton problème de peau a pris de trop grandes proportions dans ta vie et que tu veux reprendre les commandes!

Bien à toi,
Fifi

49. Cassandra - 20 octobre 2011

Moi je me suis embarquée…

J’ai été voir un dermato et mes lésions étaient tellement importante que j’ai eu droit à Roaccutane. Mais ma peau était tellement agressée qu’elle décolore maintenant! C’est la première fois qu’elle voit une forme de vitiligo se développé apres accutane.
J’aurais aimé apprendre plus tôt que j’étais peut-etre atteinte d’acné excoriée.
Maintenant je suis complettement désèspèrée par l’apparence de ma peau..je penses que je mets trop ma valeur dans mon apparence

selons-vous ca correspond à l’Acné excoriée?
-dès que je percois l’ombre d’un bouton blanc je le creuve.
– je manipule souvent mon visage pour vérifié si mes boutons sont toujours-là
-je me regarde compulsivement dans le miroir. Genre, j’ai du mal à en décoller même si je sais qu’on m’attend au travail
-mes boutons sont tous concentrés aux mêmes endroits…ceux que je manipule. On m’a dit que je fesais une dermatite périorale une fois.

Je penses que j’ai quand même de l’acné "réel" mais je ne sais plus ce qui est causé par moi…je désespère.

Merci beaucoup pour ce site.Il me redonne un ptit peu de courage.

Dafi - 26 octobre 2011

Bonjour Cassandra,

Je ne suis pas spécialiste donc je ne peux émettre de diagnostics par contre, tes symptômes ressemblent beaucoup aux miens.

Pour moi, tout a commencé il y a 10 ans (j’en ai 25), suite à l’apparition de dizaines de micro-kystes après un séjour dans un pays chaud (les hautes températures me provoquent toujours ce type de réaction). A cette époque, je n’avais pas ou peu d’acné, mais pour régler le problème, j’ai cru bon de les triturer, sauf que cela ne faisait qu’empirer, et malheureusement, entre temps, cette "activité" est devenu mon exutoire. Pendant près de 10 ans, j’entretenais un visage défiguré, en espérant que personne ne le remarque…

J’ai pris conscience de ce véritable problème depuis quelques mois seulement, je dirais plutôt que j’ai pris "conscience de moi-même". C’est-à-dire que j’ai pris conscience que j’étais une femme, et qu’il fallait que je me mette en valeur, moi aussi. Pendant longtemps_ parfois encore aujourd’hui mais moins_, je n’ai cessé de me sentir inférieure aux autres, moins belle, moins élégante etc…Je pense que l’origine de mon mal viens aussi en partie de mon complexe d’infériorité. Puis un jour, j’ai réalisé que je bousillais ma jeunesse et mon capital "beauté", j’ai donc décidé (enfin!) de me faire du bien en prenant davantage soin de moi niveau cosmétique, j’ai remarqué alors que plus je me plaisais, moins j’avais tendance à me faire du mal.
Je ne dis pas que cela va résoudre tout le problème, mais je pense que par ce biais, on peut déjà commencer à corriger l’ image négative que l’on a de nous-même.

Courage.

50. Lotte - 26 octobre 2011

Merci beaucoup, j’ignorais que l’on puisse mettre un nom sur ce toc.

51. Anonyme - 13 novembre 2011

J’en pleure, je suis touchée et attristée de comprendre réellement que ce que je fais est une réelle maladie, mais je pleure aussi car je me sens moins seule, et que peut être ce soir j’aurai le déclic de mettre un terme à tout ça. MERCI BEAUCOUP !!
Ce soir je n’ai pas le courage de partager mon "histoire" mais je reviendrai un autre jour pour le faire.
Merci pour ce site, mais merci à vos témoignages et conseils, ils sont très enrichissants.
Merci : ce mot est bien trop faible !!!

52. Anonyme - 13 novembre 2011

Franchement, merci pour tt les conseils de ce site.

Je suis un homme et je n’ai pas honte de dire que j’ai véritablement un pb qui me poursuit quant à l’image que j’ai de mes petits mini boutons, points noirs et autre comédons invisibles à l’ oeil nu.

Je n’ai jamais compris pourquoi je me charcute à outrance quotidiennement pour le regretter sitôt fait ( c’est à dire après une séance d’auto-destruction qui peut durer des heures et des heures ).

Bref, ras le pompon de tt ça et j’apprécie de constater que je ne suis pas le seul et surtout de lire que l’on peut changer!!!Un grand merci car les conseils et autre recommandations me font du bien.

Ça fait deux semaines que j’essaie de m’y tenir, les résultats étaient visibles mais c’est surtout la rechute qui se voit le plus.

Je vous confirme qu’un bouton qui sèche se voit cent fois moins qu’un bouton pété, croûté et marqué ( oui j’ai fait l’expérience et je m’en serais bien passé).

En fait, il faut pas lâcher le steack, je pense qu’il va en avoir des défaillances mais l’essentiel est de ne pas rechuter.

On ne s’est pas mis dans ces états en deux semaines alors le moins que l’on puisse faire à présent, c’est de prendre soin de notre peau au minimum autant de temps que l’on a mis à la détériorer.

Je voulais aussi supporter toutes les femmes qui ont ce problème, je suis un homme et ça me casse déjà bien les machins que vous n’avez pas, alors j’imagine pour vous.

Je n’en souffre pas, ça serait exagéré de le dire mais je comprend que pour vous cela peut être handicapant surtout avec les diktats de la mode et autres mannequins Photoshop.

Courage!!!! Persévérez et soyez patiente, on y arrivera tous!!!

Le simple fait d’être sur ce site, c’est déjà un pas vers la guérison.

Et puis, quand même avec tout les moyens, les informations disponibles sur le net, les conseils via les forums et autres sites, ce serait déconner de ne pas réussir.Allez, on se mobilise et on prend soin de nous, bordel.

On va tous y arriver mais avant tout ça, apprenons nous déjà à nous aimer et à poser le bon regard sur nous.

53. Violette - 1 décembre 2011

Bonsoir,

du haut de mes 20 ans je me sens un peu ridicule d’aller sur internet et écrire ‘solution pour plus toucher peau’ en mots clefs, certes, mais ce site est vraiment sympa ! Alors merci a la créatrice de celui-ci .

Je me sens complètement toucher par cette compulsion . Je ne peux m’empêcher de me toucher la peau du visage, surtout lorsque je suis stressée (souvent) . Alors aujourd’hui, je laisse ce commentaire comme symbole a l’abolition de cet acte qui commence à me laisser de bien vilaines marques sur le visage ..

Voilà, ça fait 20 fois que je fais une petite fiche à remplir avec des X quand je ne touche pas ma peau du visage .. Mais en vain ! Au bout de 2 jours, je recommence ! Cette fois-ci, j’y crois !

Aujourd’hui c’est mon premier jour où je ne touche pas ma peau du visage . Je vous tiens au courant pour ce que ça intéresse . Courage a toutes !

J’espère tenir :)

54. Violette - 6 décembre 2011

Et voila .. J’ai craqué, on est le 6 .
Je recommence la cure à partir de demain . Challenge = jusqu’à Noël !

Bonsoir

55. Yop - 6 décembre 2011

Courage Violette !!

56. Violette - 6 décembre 2011

Merci bien :)

M. - 12 décembre 2011

Moi aussi j’essaye de tenir jusqu’a noël :) donc bon courage :D Moi j’arrive a tenir a peu pres une semaine sans me triturer mais apres j’ai beaucoup de mal!

57. Violette - 14 décembre 2011

Merci, courage à toi ! Moi quand je craque j’essaie d’y aller vraiment ‘soft’ comme ça je me dis que petit a petit je limite les dégâts jusqu’à être comme une personne ‘normale’ et m’enlever un petit bouton de temps en temps !
:)

PS: enlever tout miroir grossissant de la maison .

58. M. - 16 décembre 2011

Chers amis,
Comme dit plus haut j’ai 16 ans, et mes parents ne comprennent rien. Tout a l’heure, mes parents on remis ça sur le tapis que j’allais devenir horrible si je ne m’arretais pas… J’ai voulu leur dire, tout leur dire! J’ai commencé, c’est un TOC et une maladie et avant d’aller plus loin mon pere m’a couper la parole et ma dit " c’est toi qui controle ton esprit" m’a t-il dit et il a continué avec un "de toute façon tu es grande c’est ta vie" Il croit que je fais expres!!
ça fait bientot 5 ans que je me bat pour m’arreter et que je ne suis arrivé a rien!! Je lui est dit que il y avait plein de truc sur internet la dessus. Il m’a dit que internet racontais que des conneries (alors qu’il passe la plupart de sont temps dessus :O) et qu’il fallait pas faire confiance mais… Combien de site j’ai vu, lu. Je lui est dit qu’il n’avait aucune ouverture d’esprit. Maintenant il boude comme un gamin. Ma mere n’a rien dit je vais essayé de la convaincre! de tout lui montrer: le témoignage de Sonia, se site merveilleux…
Je veux juste qu’il m’aide. je sais plus quoi faire et étant une hypersensible je suis en pleine déprime,je suis en plein désespoir :'( si seulement on en parlait plus dans les journaux…

59. Yop - 16 décembre 2011

Ecris-lui un email, sans forcément parler de toi, mais pour le convaincre de venir lire ce site (pas forcément les commentaires)
S’il passe du temps sur le pc, il cliquera ! Moi aussi il me rabachait les même choses à ton âge, j’en pleurais à chaque fois. Sauf que j’ai appris seulement il y a 1 mois ce que javais (jai 22ans). Donc je n’avais pas le même recule que toi tu peux avoir sur ce "toc".
Tkt, tu peux t’en sortir sans tes parents, fais-toi un mur qd il te blesse. Courage !!!

M. - 10 janvier 2012

Merci :)

60. Véro - 30 décembre 2011

Bonsoir,

"Contente" (si je puis dire ;) ) de voir que je ne suis pas la seule à vivre ça… Je ne peux pas m’en empêcher, ça me rend dingue et ça me fait perdre du temps !

A la base, j’ai plutôt une bonne qualité de peau… Heureusement pour moi, j’ai très peu de cicatrices apparentes malgré le massacre auquel je me livre…
Durant ces moments, c’est un véritable plaisir de trouver une croute à arracher, un bouton ou un point noir à percer… Ce sont des moments rassurants, des moments durant lesquels je ne pense à rien… Mais après, je me sens mal quand je vois l’état de ma peau… Et j’ai envie de me cacher.
D’ailleurs, ms cheveux m’aident un peu à me camoufler. Mais qd il fait chaud et que j’ai envie de les attacher et bien, je râle et je m’abstiens… Parce qu’à force, j’ai dévellopé une petite folliculite dans le cou et c’est pas joli voir… :/
Si seulement, je pouvais arriver à prendre le dessus sur cette crasse, je suis sûre que 90 % de mes problèmes de peau seraient réglés.

J’en ai marre, je me sens moche avec ce truc ! Comme une femme pas accomplie, une vieille ado mal dans ses baskets et ça craint…

Si seulement, c’était mon seul TOC… Je rumine beaucoup, je suis extrêmement lente parce que toujours à cheval sur les moindres détails que je ne dois surtout pas négliger. Ce qui m’empêche d’aller à l’essentiel. Je passe à côté de ma vie, j’en deviens presque spectatrice et je me sens tellement impuissante face à tout ça… J’ai l’impression de passer mon temps à me maintenir la tête hors de l’eau et lutter pour ne pas me noyer… Mais j’en ai ras-le-bol de ce truc ! Peut-être que ça me serait bien utile d’apprendre à nager… ;)

61. Lucie - 4 février 2012

Bonjour, j’ai 35 ans.. j’ai ce problème depuis mes 13 ans.. 23 ans de souffrance solitaire, incompréhensible, intolérable, honteuse..

Je suis suivie 1 fois par semaine par une psy. qui essaie de cibler sur la gestion des émotions.. Cela fait 2 ans déjà.. et peu de succès.

Je suis à 2 doigts de perdre mon compagnon (presque 5 ans..) qui n’en peux plus de me voir me massacrer le visage, me mutiler etc.. Je le comprends.
Moi non plus j’en peux plus. Mon ancien compagnon, lui a craqué après 3 ans.

En plus, d’ici quelques mois, je vais passer manager.. et même au bureau, j’ai ma poudre couvrant constamment à côté de moi.. Et le désinfectant pour les mains que je n’hésite pas à appliquer sur mes plaies..

Ce n’est plus possible.

Je veux essayer une TCC, ie une thérapie comportementale courte. Quelqu’un a-t-il déjà essayé ? J’ai lu que ça pouvait vraiment guérir les TOC et les excoriations névrotiques.

Je vous dirai.

Merci pour le forum. Je ne l’avais jamais trouvé auparavant.

62. judith - 4 février 2012

Bon courage! Moi, ce qui m’à aidé c’est de me rendre compte que je n’aime pas faire des choses tout seule. Le contraire de ce que mes parents m’ont appris. Après, il faudra accepter que le changement prend beaucoup de temps.

63. sandrine - 18 février 2012

Bonjour, j’ai 41 ans et seuls une bonne dermato, des antibiotiques adaptés et une aide par de "l’art-thérapie" ont "en partie" pu me sortir de cet enfer. En effet, une fois les lésions de mon visage guéries, j’ai pu entreprendre des séances laser (CO2 et AFFIRM) et effacer toutes ces vilaines cicatrices. Il ne m’en reste que 2 (qui ressemblent à des cicatrices de varicelle), plus profondes dont je viendrai surement à bout avec une 3ème voire une 4ème séance laser. Je dis "en partie" car je me grattais également les jambes et je travaille ce problème là avec une "Art-thérapeute" qui m’aide à gérer mes problèmes d’anxiété, de stess et qui m’aide à comprendre et à éradiquer les boulets que je traine depuis mon enfance…
Courage à toutes et à tous, ne baissez surtout pas las bras, frappez aux bonnes portes… comprendre c’est déjà guérir…

64. Anonyme - 2 mai 2012

Bonjour a tous, etant touche par ce probleme, je pense que parmis nous nous devrions faire des groupes de 2 se tenant au courant des dernieres "peripeties" de notre peau dans les moindres details chaque jour par email, cela pourrait selon moi aide a notre guerison, une sorte daccompagnement, de soutien commun. comme on dit a plusieurs on est plus fort.
si quelquun est interresse pour etre mon correspondant je lui ferais passer mon email, merci

65. Anonyme - 2 mai 2012

je rajoute que je mappelle guilhem et qu au cas ou vous laurez pas remarque jecris avec un clavier allemand^^

66. Defgnée - 24 mai 2012

Voilà, j’ai 14 ans et je me mutile le visage et plus particulièrement le nez depuis 1 an bientôt. Je suis soulagée de voir tout vos commentaires et de voir aussi que je ne suis pas la seule à faire "ça" :)
Moi j’ai eu une histoire un peu compliquée par rapport à ce TOC… Commençons par le commencement.
J’ai commencé en Octobre/Novembre 2011 avec un petit bouton que j’ai percé. Comme il n’y avait rien à faire sortir (Très frais :d) ça a saigner un tout petit peu et ça a fais une croûte. Croûte que j’ai enlevée, enlevée, enlevée,… c’était de plus en plus grand et à vif.
à un moment je me suis quand même rendu compte que ça devenait plus ou moins grave… Mais j’ai continué jusqu’à Janvier 2012 où tout à basculé.
ça faisait des croûtes impossible à camoufler, je me cachais en dessous de grosses écharpes, je n’allais pas dehors sauf quand il le fallait vrmt, je passais mes journées aux toilettes pour ne pas a devoir répondre aux : "c’est quoi sur ton neeez?" et quand je devais répondre quand même je mentais en disant que je m’étais brulée… Heureusement, les gens n’allait pas plus loin avec leur questions qui m’étaient plus qu’insupportables … Je pensais au moment de cracage pendant toute le journée et dès que je rentrais à la maison : miroir, pince à épilée et rouleau de PQ…. ça pouvait durer dès heures! j’avais des angoisses tout le temps… La fameuse "boule au ventre".
Et les mois passait comme ça ou je me sentais impuissantes.
Je suis allée voir une psy qui me donnait des petits exercices à faire : 1) Tout les jours à 16h enlever la croûte. Il fallait que ça devienne une habitude qui au fur et à mesure deviendrait qqch que je pouvais gérer et arrêter… (Jsais pas ou elle est allée chercher ça mais booon….)
2) faire une sorte de graphique ou matin, midi, soir je notais mon niveau de stress de 0 à 10…

Sans vous mentir, j’ai pas fais le premier parce que je trouvais ça ridicule… Mais j’ai quand même arrêter de toucher, enfin mon nez était normal. je pouvais sortir, m’amuser, profiter!
Il a suffit d’une petite peau que j’ai tiré pour que ça recommence.

– ça devient looong! mais le meilleur reste à venir-

J’ai arrêter de voir cette psy pour problème d’horaires…
et je me suis orienté vers le centre de santé mental où, j’allais être bien suivie.

Au fur et à mesure des entretiens, on a convenu avec ma (nouvelle) psy, mes parents et moi qu’une hospitalisation en psychiatrie serai le mieux.
(J’ai oublié de vous dire qu’à cause de cette Mer** je voulais en finir avec la vie et j’avais des idées suicidaires…)
Donc, 1 semaine après me voilà en psy à l’hosto!
le deuxième jour j’ai eu une groooosse crise d’angoisse ou je me suis vraiment "laché" sur mon nez… et après plus rien! je ne touchais plus! comme si un magicien était venu et m’avait enlever cette mauvaise manie! c’était vraiment bien! je me suis même trouvé un petit ami là-bas! (qui m’a laché comme une mer**)
Et voilà que 4 semaines après je suis sortie définitivement!
Je croquais enfin la vie à pleine dents! Je sortais tous les week-end! tout le monde me disait que j’étais belle,… c’était le paradis quoi!
Mes parents disaient : Voilà une nouvelle Lotti!
Tout le monde il est beau tout le monde il est content :D!

Trop beau pour être vrai!Cela fait 2 semaine que je retouche mon nez… Pour je ne sais quelles raisons. Dans ma vie tout va bien! je n’ai aucun problèmes! à part ce truc… qui a vrmt pris bcp d’ampleur dans ma vie! ma mère a donc téléphoné à l’hosto pour en parler avec mon docteur de là-bas. Elle a dit que ce n’étais qu’une rechute et que c’était vrmt très fréquents!
Rassurants et quoi? jsuis censée faire quoi? me regarder dans le miroir, chipoter et me dire : c’est qu’une rechute, ça va partir!
Ben non coquotte ça se passe pas comme ça dans la vie.
(Sorry, je m’emballe… :))
En gros, je vais surement retourner à l’hosto pour 1 semaine max.
jvais rater mon année scolaire, certes mais au moins ça sera réglé pour de bon!

Désolée pour ce long texte mais jvous assure que ça fais un bien fou d’en parler!

67. Elsa - 25 mai 2012

Bonjour Lotti (si j’ai bien lu ton message ;o) ), 14 ans et déjà tellement de douleur.. J’ai 23 ans de plus que toi et je comprends tellement tous tes mots, je les reconnais, je les ressens. Comment à ton âge, as-tu déjà tant de maturité par rapport à ce qu’il t’arrive. Je te dis cela car j’ai mis des années à aboutir à certaines de tes conclusions. Je ne suis jamais aller à l’hosto pour cela, car lorsqu’on est adulte.. personne ne propose ce genre de solution (à laquelle j’ai déjà pensé). Pour la dernière partie de ton texte, je pense que ta psy a raison, c’est un rechute et il faut la voir comme telle. Mais comme me l’a expliqué quelqu’un que j’ai vu récemment, on commence à guréir quand ces rechutes s’espacent et deviennent moins violentes. Ma dernière crise : 10j et 10 nuits à ne faire que ça.. et moi.. je bosse et je suis cadre.. Tu imagines un peu. Je voulais te donner les quelques tuyaux dont je dispose :
1. J’ai rencontré récemment une excellente dermato (à Paris) qui, pour la 1ère fois, m’a donné un traitement antibio pour m’aider ; je n’aurai jamais cru, mais ça aide pas mal du tout

2. Ma psy actuelle me fait bcp travailler sur la gestion des émotions, c’est à dire : quand tu commences à toucher à ton nez, c’est peut-être pour masquer une autre émotion (moi, ce n’est pas le nez, mais le menton et les joues, autour de la bouche surtout…). Moi aussi je suis heureuse, je n’ai vraiment pas à me plaindre, et pourtant j’ai ce "truc", comme tu dis, qui me pourris la vie pendant les crises. Et c’est assez vrai, que souvent, au départ, il y a une douleur intérieure interne que je transforme vite fait en douleur physique, honte et culpabilité, qui sont très fortes pour masquer le reste. Un exemple pour illustrer : je me retrouve exclue d’un pan de vie d’une amie pour une raison tout à fait logique : elle va avoir un enfant alors que je n’en ai pas (ce n’est pas le fait d"en vouloir ou non, simplement de me sentir abandonnée, et même si "c’est normal, c’est la vie" ;o) ). Je ne sais pas si cet exemple te parle trop :o) je n’en ai pas trouvé de meilleur à cette heure -ci ;o) Mais en tous, si tu parviens à détecter le vrai problème, la vraie émotion qui te prend aux tripes, quand tu commences à te gratter, tu auras déjà gagner un set.

3. La dermato que je viens de voir, qui rencontre souvent visiblement, des personnes avec ce problème, m’a dit que pour guérir, il faut creuser ce qui s’est vraiment passé à l’origine de ce comportement. Es-tu certaine qu’il n’y a pas quelque chose qui t’as blessée, ou mis en colère le jour où tu as commencé à enlever cette petite peau ? Tu sais, tu peux adorer une personne, et la personne peux t’adorer, mais elle peut te blesser sans avoir eu aucune intention de le faire.

4. As-tu bien des crèmes qui t’aident à nettoyer et réparer ? par exemple : CICAFALTE d’AVENE, ou CICABIO de bioderma, et puis des produits NUXE de la gammen Aroma Perfection qui resserre les pores. J’imagines que ce n’est pas toi qui tient le porte-monnaie à la maison, mais dis à ta maman que c’est très important ; par ailleurs, si tu y es autorisé, chez SISHEIDO, il y a une poudre masquante qui est super et discrète, tu demandes la poudre dans une petite boite ronde et bleue ; elle n’est pas donné (35 euros, un truc comme ça, mais là aussi, cela peux t’aider à te sentir mieux).

Voilà ce que à quoi je pense pour le moment, mais en tous cas, j’espère que tu ne vas pas louper ton année scolaire à cause de ça. Pour le moment, ça fait partie de toi, mais vu comment tu as pris à corps le problème, tu vas t’en sortir très vite. Surtout, ne culpabilise pas, car la volonté n’y est pour rien dans l’histoire (c’est une ancienne sportive de haut niveau qui te parle ;o) ). La dermato m’a dit qu’il y avait 75% des gens qui guérissent, c’est chouette non ? Et toi, c’est sûre et certain, tu vas y arriver.

Plein de courage pour tout, bats-toi, mais ne te laisse pas abattre, tu es tout sauf réduite à ces éventuelles croutes sur le nez. Rien qu’à ta façon d’écrire, tu respires la sensibilité et l’intelligence humaine.

68. Defgnée - 25 mai 2012

Coucou Elsa :)!
Ton message me fait vraiment plaisir!
Bcp de gens m’ont dit que j’étais courageuse et très mature par rapport à mon age. Je crois que je ne m’en rends pas bien compte…
Mais j’ai une famille et des amis à qui je peux tout dire! C’est pas comme si à cause de ça j’avais tout perdu, au contraire! ça m’a bcp rapprocher de ma mère et de certaines amies qui, tout les soirs m’envoient un petit message d’encouragement. Et dès que je ne vais pas bien je sais vers qui je dois aller. C’est vraiment bien d’avoir des amies comme celles-là :) J’espère que c’est ton cas aussi!
Ma mère, comme je l’ai dit plus haut, est vraiment avec moi! Alors qu’avant on n’était pas aussi proche. ça a pas que des inconvénients ce machin là ;)!
Pour reparler de ma psy à l’hosto…
On est vraiment allé loooin dans mon enfance pour découvrir que ce chipotage de nez était peut-être du au fait que mon père était grand alcoolique… Moi j’étais tellement petite et inconsciente que je voyais pas qu’il me faisait du mal. Non pas physiquement mais psychologiquement. Et on en a conclu que c’était peut-être toute cette souffrance qui remontait à la surface… Mnt j’en ai parlé avec mon papa (qui n’est plus du tout alcoolique) et il m’a tout expliqué! Tout c’est donc arrangé à ce niveau là. C’est pour ça que je ne comprend pas pourquoi je "m’inflige" ça…

Crèmes, pansement, se couper les ongles trèèèès court …
J’ai TOUT essayé!
ça m’est déjà arriver de passer tout un week-end avec un pansement sur le pif. Je ne suis donc pas sortie alors qu’il faisait BEAU!
Et ça n’a rien changé…
Je me pose toujours une question à laquelle tu pourras peut-être me répondre : Faut-il mettre un pansement pour mieux cicatriser? OU laisser à l’air libre et faire une croûte ( risque d’arrachement)?

Lors de ma première hospit’ les docteurs m’ont prescrits une crème qui s’appelle : JALOPLAST. Cette crème est vraiment bien! Il faut mettre une grosse "Sploutch" comme dirait ma maman ;) pour que ça pénètre bien,… Je la met tout le temps!

Quand au maquillage, j’en met déjà même les moment ou je n’ai rien sur le nez… Il m’est impossible de sortir sans maquillage! C’est triste à 14 ans, je sais… Mais j’en met pas des tonnes non plus ;)
J’ai essayé de convaincre ma mère plein de fois de m’acheter cette fameuse poudre qui a l’air GENIALE! Mais comme tu le dis, 35 euros c’est pas donné. J’ai une autre poudre ( chez EMMA, à Bruxelles. Je ne sais pas si ça existe en France…) + un correcteur liquide de chez Garnier. Les deux ensemble donne un rendu plus ou moins correct ;) Il faut bien entendu que je fasse des "retouches" pendant la journée mais rien d’énorme :)

Ma mère a prit un rendez-vous chez la dermato pour qu’elle m’aide à prendre soin de ma peau et que je ne gratte pas les boutons. Parce que en plus je n’en ai pas beaucoup mais c’est moi qui n’arrange rien en chipotant… Du coup un bouton qui pourrait partir en 4 jours pars en 1 mois voir plus…

Et voilà! Je ne penserais pas que ça serait aussi long mais bon :)
Merci d’avoir prit la peine de lire mon message précédent et surtout d’y répondre! :D
Bonne chance à toi aussi!

69. Elsa - 26 mai 2012

Coucou j’ai peu de temps ce soir (il est 2h du mat) et je suis absente qqs jours. Je ferai plus long une prochaine fois. Pour ce qui est du pansement ou de l’air libre, je voterai pour l’air libre, surtout si tu n’habites pas un endroit trop pollué ou si tu ne passes pas des heures dans un endroit climatisé (il n’y a rien de pire pour les pores ;o) ). Mais le mieux, c’est que tu penses à demander à la dermato. Je suis rassurée de savoir que tu sois très bien entourée, attention toutefois à ne pas laisser ton inconscient se dire que justement, c’et grâce à cela que tu es bien entourée. Je suis trop fatiguée pour poursuivre ce soir, mais je n’en reviens pas, car c’est la 1ère que quelqu’un fait écho en moi avec son histoire. Je te transmets plein de courage par les ondes et plein d’ondes positive. A très bientôt.

70. nanie - 15 juin 2012

bonjour a tous je viens enfin de réaliser que non je n’ai pas une mauvaise habitude et non je ne le fait pas expres, je ne peux pas me controler, je suis malade comme vous !!
cela fait 30 ans (j’en ai 33) que je me gratte n’importe quelle partie de mon corps, qu’il y ai ou non un bouton au depart
petite mon papa,voulant sans doute me faire réagir, me disait que je n’etais pas belle a me gratter, bon ce n’est pas necessaire de vous dire que cela ne m’a pas aidé ;(! a 33 ans je n’ai que tres peu confiance en moi, heureusement que j’ai un homme qui m’aime et qui me fait me sentir "belle" a ses yeux
je pensais qu’en ayant trouver l’amour je serais moins stressée et du coup que j’arreterais mais ca n’a durer qu’un temps!
j’ai même pensé qu’avec le regard de mes enfants, j’arriverais a stopper tout ça mais non c’est plus fort que moi!
je me sens comme vous tous, j’ai besoin de passer ma main sur mon visage et si je sens la moindre "bosse" je gratte et apres je culpabilise!
j’ai vu un dermato qui m’a prescrit une cure de zinc et cremes pour acné ca a marché au debut le premier mois et apres c’est revenu!
maintenant j’essaie les HE
merci beaucoup pour tous vos messages qui m’ont "reconforté" et m’on fait me sentir moins seule

71. Enora - 27 juin 2012

Bonjour, je suis soulagée de voir que je ne suis pas seule à souffrir de ce problème, je fais ce genre de choses depuis mes quinze ans, j’an ais dix-sept…
Tout comme vous cela évolue par crise, mais, depuis ma petite enfance je me rend compte que j’ai toujours eu cette obsession, à deux ou trois ans je me grattais une petite plaie sur le front.
J’ai fais une rechute hier, stressée et tendue de part les épreuves du BAC…
Ce trouble me gache littéralement la vie..je me sens faible et impuissante, honteuse.
Après chaque "crise", je met du fond de teint et ne touche plus à ma peau pendant une semaine, pas d’eau sur le visage, rien, je met du fond de teint puis je ne l’enlève qu’une semaine après.
Je voudrais me renseigner, savoir si c’est une bonne solution, et avoir vos témoignages sur le temps que met votre peau à se régénérer, à redevenir "normale" lorsque vous n’y touchez pas suite à une crise.
Je suis quelqu’un de très sensible, j’ai eu une enfance difficile, je suis quelqu’un de réservé et
je n’ais pas confiance en moi.
Tous ces témoignages me redonnent un peu confiance…j’espère qu’en quelque jours ma peau aura retrouvé sa "normalité", et que je puisse aller consulter les résultats du BAC la tête haute, avec de bonnes résolutions entraînées par vos témoignages.

72. Callie - 18 juillet 2012

Bonjour,
comme toutes celles qui ont postés précédemment je suis aussi atteinte de ce trouble compulsif. Ça a commencé vers mes 14ans, j’en ai maintenant 18. Je sais quel est l’élément déclencheur, mais bien qu’il soit loin derrière moi je n’arrive pas à arrêter. De base ma peau n’est vraiment pas catastrophique, elle est même plutôt jolie: très blanche, pas vraiment de boutons grâce à mon traitement dermato. Mais cette obsession de la perfection me la détruit. Au moindre bouton je m’acharne. Même quand je n’en ai aucun d’ailleurs, je m’acharne dans le vide, et au final je me retrouve avec de grosses cicatrices. Avec tous les traumatismes que je lui fais subir, ma peau cicatrise mal, et je reste défigurée un long moment. Et pendant ce temps je me coupe du monde, je reste enfermée chez moi, je ne veux voir personne, je ne sors plus jusqu’à ce que je retrouve une apparence potable. Et ça fait 4ans que ça dure, ce n’est pas une vie, j’ai l’impression d’être passée à côté de mon adolescence. Toutes les sorties entre amies que j’ai annulé parce que je n’étais pas "sortable", les cours que j’ai séché en prétendant être malade, dernièrement j’ai même refusé un poste pour la semaine prochaine parce que j’ai eu une crise il y a 2jours et que ma peau est catastrophique. Pourtant il y a un mois, je me suis arrachée un énorme bout de peau, ça s’est infecté, j’avais un trou dans la peau de 2cm de diamètre, à vif, absolument pas maquillable Ça m’a tellement déprimée que je pensais en avoir fini avec les triturages, j’ai même encore une légère cicatrise rose. Eh bien non, je me suis encore arrachée de la peau (beaucoup moins important que la dernière fois, mais le souvenir que j’en ai me démoralise au plus haut point). Là je suis vraiment mal parce que ma peau est horrible: j’ai 3plaies, des rougeurs un peu partout, et d’anciennes cicatrices en prime. Dire qu’il y a quelques jours ma peau était normale…Je me tartine d’épithelial AH mais je ne vois aucune différence… Enfin bref, j’espère qu’une fois avoir récupéré ma peau j’arrêterais de toucher à cette satanée peau

73. LA - 18 juillet 2012

Bonjour,

j’ai découvert le site la semaine dernière et j’en suis super contente.
J’ai de l’acné depuis l’adolescence et malgré deux cures du "fameux médoc", elle est toujours revenue. En plus, comme je suis noire les tâches restent des mois et des mois. Le fond de teint aide mais bon en milieu de journée, pfff c’est fini.
Je n’avais jamais imaginer que tout cela pouvait être psychologique. La nourriture ou des soucis hormonaux étaient pour moi les causes. Je cherchais la bonne crème ou le produit miracle.
Mais en lisant ce site, je me reconnais tout à fait dans les témoignages et dans les attitudes. Je suis donc toquée comme vous !! Et surtout je ne suis pas seule.
En plus tout cela intervient dans une période de ma vie où j’ai décidé de changer et d’évoluer, de me débarrasser du stress et des choses qui m’empêchent d’avancer et notamment d’enfanter. C’est donc un bon pressage de vous avoir trouver.
Quand je sens que je plonge trop, je reviens visiter le site pour me pousser à arrêter.

Je sais que ça va être dur et long mais j’ai le moral et je suis motivée pour ne plus me triturer !
Alors soyons solidaires et avec beaucoup de volonté on devrait y arriver.
KEEP THE FAITH !
Bon courage à tous

Anonyme - 19 juillet 2012

Incroyable de lire tous vos messages…
Tout ce que nous pouvons nous infliger pour nous empêcher de vivre me dépasse…
J’ai googelisé "gratter compulsivement croûtes" il y a deux jours, et les résultats m’ont fait halluciner…
J’ignorais que cette fâcheuse habitude de me faire "une tête de veau" comme dirait ma grand-mère était en réalité un TOC… et en même temps ça ne m’étonne pas!
Ce qui explique pourquoi deux sessions de Roaccutane n’ont pas non plus été plus efficaces que ça!!!
A 35 ans, j’ai encore tout un florilège de croûtes, boutons, kystes infectés, cicatrices et points noirs sur la zone de la mâchoire, surtout vers les oreilles…
Pour chercher mes propres réponses, voilà à quelles questionnements la lecture de vos témoignages m’a amenée:

• Quelqu’un a écrit plus haut qu’elle se sentait comme une "femme pas accomplie, une vieille ado dans ses baskets"… WOAH!!! Est-ce que entretenir son acné (qui chez moi à commencé à 15 ans, à la suite du déménagement de mon petit ami de l’époque = gros chagrin d’amour, jamais exprimé) c’est refuser ou craindre d’entrer dans le monde adulte?

• J’ai remarqué que je me redéfigurais systématiquement lorsque ma peau était belle, et que moi-même je me trouvais jolie dans le miroir.
Est-ce une peur ou une culpabilité à se sentir belle, ou un interdit inconscient? (ma mère est encore très belle; est-ce un malaise à l’idée se lui "voler la vedette"?)

• Même comportement lorsque le regard des hommes se fait plus présent, ou que quelqu’un m’attire.
Est-ce une peur/honte de vivre ma sexualité, et du coup une formule magique pour me rendre invisible???

• Du coup, pas mal de soirées ratées et décommandées par peur d’affronter le regard des autres…
Je me dis que soit je suis une solitaire hyper-timide et que ce type de prétexte m’arrange pour ne pas avoir à sortir, soit je suis maso et me prive volontairement d’experiences agréables qui auraient pû déboucher sur d’autres (élargissement du cercle social et amical, rencontre de l’âme sœur ;) …)
Est-ce que l’idée du BONHEUR me fait peur à ce point que je trouve toujours moyen de reculer l’échéance, et que je me confectionne une excuse béton pour ne pas être "aimable"???

Effectivement, bien que maman d’un adorable petit garçon, je n’ai jamais encore vécu le grand amour (ou alors je l’ai croisé sans le reconnaitre, trop apliquée à regarder le bout de mes chaussures).

Le comble, c’est que je suis comédienne, donc c’est un drôle de défi par rapport au thème de l’apparence et du regard de l’autre…
Bonjour l’angoisse certains soirs de spectacles ou de tournages!!! Même mon "book" trahit mon passif de grattage, j’ai des cicatrices plein les tempes…

Bref, tout ça pour dire que la clé ne doit pas être très loin, encore faudra t’il que j’apprenne à m’en servir!

Pour moi, une piste majeure m’a été donnée il y a quelques semaines par une kinésiologue, qui m’a révèlé qu’à l’état fœtal, je me suis persuadée (à tort ou à raison) que ma mère voulait un garçon et que je devais donc être doublement à la hauteur…

Évidemment, pas forcément simple d’accepter d’être une femme, voire belle femme, avec un contre-ordre pareil!!!

Peut-être que la clé pour nous tous et toutes, c’est la réconciliation profonde avec qui nous sommes vraiment, et accepter que nous sommes parfaitement… imparfaits???

Bon, j’en ai écrit des paquets, mais c’est la première fois que je prends conscience de toute la profondeur du problème…

Merci à vous pour ce site, vos témoignages et vos encouragements; haut les cœurs, en nous souhaitant à tous de nous permettre d’être bien tels que nous sommes, et à jouir de la vie… avant qu’il ne soit trop tard!!!!
:)

Rory - 26 octobre 2012

Je me pose exactement les mêmes questions que toi… Souvent quand je souhaites sortir un soir ou si je sais que j’ai une fête dans une semaine, et bien à 99% ma peau sera un vrai désastre… Idem quand qqu’un me plaît… Ou que ma peau a une belle amélioration. J’ai l’impression de passer ma vie à me cacher et à réparer mes bobos… :'( Normal de déprimer avec ça, on a plus de vie :'( Alors du coup je commence un peu à réaliser comme toi mais je ne sais absolument pas comment m’y prendre pour changer ça :'(

74. Anonyme - 4 août 2012

Je vis un enfer ce soir et je lance une bouteille à la mer, à qui voudra bien la lire et me répondre.. Souffrant de cette maladie depuis quelques années, j’ai vécu une réelle victoire en ne touchant plus mon visage pendant un petit mois. Cette victoire est arrivée suite à une énorme crise, à sang, de tout ce qu’il était possible d’abimer sur mon visage. A présent, depuis 3-4 jours, je recommence et dans ma tête, je rechute en enfer. Quand mon visage et mes plaies m’apparaissent dans le miroir, j’ai envie de me flanquer la tête dans le mur. Je me dégoute. J’ai goûté au bonheur inespéré de cesser toute mutilation, j’ai eu l’envie de croire que j’en étais sortie. Comment gérer, se rattraper avant de rechuter vers le fond ? Il me semblait être en tellement bon chemin !!

judith - 4 août 2012

Courage, tu n’es pas seul(e). Tente de savoir si tes extraverti ou introverti pour recourir ou pas aux autres. Lie toi avec des gens qui te donnent de l’énergie. réfléchis bien sur la ligne rouge dans ta vie et ouvre toi pour accepter la situation.

LA - 4 août 2012

Allez tient le coup !
Tu as été bien plus loin que moi et c’est dommage de s’arrêter là!
Il faut surtout que tu te demandes ce qui a déclenché ces crises : stress au boulot, contrariété familiale… et à chaque fois trouver une activité à faire pour remplacer le grattage. Moi j’essaie c’est pas toujours concluant mais je me force. dis toi que tu n’es pas si moche et que tout ça c’est dans ta tête. Et essaie de te souvenir de toutes les bonnes choses que tu as fait pendant ce moi sans grattage, de ton état d’esprit positif. Tu l’as fait une fois, tu peux continuer et améliorer ton score d’un mois. Tu as toutes les cartes, ça va marcher!

75. anonymous - 7 août 2012

Bonjour… J’ai 23 ans et ça fait 12 ans que je pratique ce que j’appelle le "charcutage de peau", avec des hauts et des bas. Je découvre seulement aujourd’hui après une énième crise les mots "dermatillomanie" et acné "excorié". Je pensais être folle et j’ai du mal à croire qu’il y ait autant de témoignages de gens qui en souffrent comme moi. Merci pour ce super site…

76. anonymous - 7 août 2012

Ca serait génial qu’un forum soit créé autour de ce sujet et de ce qui va avec comme la dépression, l’anxiété, les traumatismes, les thérapies… Je me sens tellement seule.

77. Anonyme - 7 août 2012

LA et Judith, merci. Ca fait plaisir de recevoir des encouragements des seules personnes qui puissent me comprendre : celles qui vivent la même chose que moi. J’ai de nouveau plein de blessures et je suis désemparée. Mais je ne suis pas prête à me déclarer vaincue. Je tente de me rappeler qu’une guérison inclut d’office des rechutes.. C’est mon moyen de me rassurer.. Dur dur les remarques genre : oh non t’as de nouveau touché ! T’avais réussi à plus rien avoir sur ton visage ! Pq t’as de nouveau gratté ? ……… Quoi répondre !? Pfff enfin, merci bcp de votre soutien !

78. defgnee - 8 août 2012

Bon, moi j’ai déjà témoigné plus haut aux dates du 24 et 25 mai. Je raconte un peu, comme nous tous l’enfer de ce TOC et mon passage à l’hôpital, où j’ai fait un premier séjour de 4 semaines et une autre suite à une grosse rechute d’aussi 4 semaines.

Je ne suis pas tout à fait guéri et j’en garde de belles cicatrise :(.. Mais ça va vraiment beaucoup mieux! Voilà deux mois que je n’ai plus touché et mon visage est tout beau, sans croûtes ou quoi que ce soit
:)! Donc ayez confiance tout peu s’arranger un jour ou l’autre! Et ce ne sont pas des paroles en l’air. Il faut en parler à des gens se faire aider et accepter d’avoir besoin d’aide. Et ça je sais que c’est quelque chose de dur.
Donc voili voilou! J’espère que ça ira mieux pour vous et que mon message ne vous aura pas laisser indifférents.

Courage:)!

israel - 15 août 2012

Bonjour defgnee ,pouvez vous me dire dans quel hopital vous etes allée? je vous écrit au sujet de ma fille(31ans) qui est comme vous et qui malgré 2 longs sejours en centre spécialisé en Californie ou elle vit est tjrs en train de se gratter le visage ,merci de m’appeller si vous le pouvez (je suis sa mére au 0661916513) elle est en vacances en France jusqu’au 20aout,mon prénom est Florence .Merci d’avance de votre réponse .

79. macarena - 11 août 2012

bonjour,
je viens de trouver cette page, je ne trouve pas de sites d´aide en espagnol, hier a ete le jour où j´ai decouvert le nom de cette maladie, j´ai 27 et je me gratte depuis 14 ans, ce la pire chose de ma vie actuelle, cette habitude m´empêche de vivre normalement,
sourtout en été je souffre maintenant bcp, il est tres chaud ici et je dois me mettre toujours des pantalons longs, je refuse d´aller la plage avec mes amies et je doit inventer des excuses, je n´ai pas envie de sortir de chez moi pour cette probleme…sourtout j´ái de problemes pour connaître de garçons, j´ai tres peur de montrer mon corp: soit a la plage, avec des shorts et on peut imaginer tout le gendre de problemes..
j ái possé plein de lapins au garçons pour ce probleme et a mes amies aussi…et personne nel e sait pas…
sourtout, j ái un rendezvous très tot avec un garçon qui me plait, j´ai peur d´avoir une crise….il y a quelqu´n qui puisse me conseiller??sur maquillage etc??
merci et gràce à la creatrice de le site pour cela

80. frederic - 23 août 2012

Bonjour
C’est avec grand plaisir que je découvre votre site et quelques commentaire de gens comme moi.
Je suis noir, clair de peau, j’ai la peau très grasse et qui marque vite. Du coup toutes les intervention sur mon visage me laissent dès une sortie à l’exterieure une tache au visage. De plus je transpire beaucoup, il fait très chaud chez moi et au travail zero clim,Je suis malade comme nombre d’entre nous de systématiquement chercher à percer mes boutons, y extraire du pus , points noirs, jusqu’au sang "sale". Mais cela devient grave car toutes "pointe" et bosse y passe et est préssée meme quand finalement il n’y a rien. Résultat, je me retrouve avec le visage enflé et rouge, défiguré. Ensuite c’est la ronde habitule: biseptine, creme réparatrice aven, ducray, bioderma…aloe vera ou bétadine , les gel néttoyant j’en ais au moins 5 differents celui que j’aime le mieux reste le men expert hydra energetic, mais j’ai testé du Galénic, Garnier Pure, et meme le Jovee au TeA Tree que j’ai trouvé peu moussant,mais sa ne sarette jamais, jamais ni les boutons, ni les taches, ni cette manie de les percer, surtout parce que parfois c’est innévitable, bouton trop gros, trop mur, trop plein!
Quand ma femme me les perce oui sa me soulage et ji prend meme du plaisir, mais j’en subis les conséquences, difficulté de guérison complete, tache etc.
Ce probleme me pourrit la vie surtout avec mon metier d’enseignant, je vous laisse immaginer.
Donc je suis très heureux de ce que vous faites, des conseils que vous offrez et je m’en vais essayer de le mettre en pratique.
Moins observer mon visage, voir y penser, manger moins gras, boire plus, me laver plus les mains oui ce sont des chose sur lesquelles je peut m’amméliorer surtout si sa peut amméliorer mon cas.
Encore grand merci a vous et a Emanuelle!

81. defgnee - 18 octobre 2012

Bonjour Israel, désolée de ne pas avoir répondu plus tôt. Comme je n’avais plus de problèmes concernant ce grattage je n’étais plus revenue sur ce site depuis un bon bout de temps. Mais il y a deux semaines ça a recommencé, je suis persuadée que ce n’est qu’une petite rechute mais je prend mes précautions quand même!

Pour répondre à votre question, je suis allée à l’hôpital Erasme à Bruxelles, Belgique. Il y a une très bonne prise en charge psychologique, de très bon médecins,… D’ailleurs je continu a voir ma psy de la bas chaque mois en plus de ma psy habituelle que je vois chaque semaine.
Je ne sais pas si votre fille souffre toujours de cette maladie (car on peut l’appeler comme ça…) mais si vous voulez plus d’informations voici mon mail : lottidefgnee@hotmail.com

En espérant que vous lirez ce message pour que je puisse vous aidez ainsi que votre fille!

Defgnée

82. Rory - 26 octobre 2012

Je découvre ce site et je n’en reviens pas, chaque mot me ressemble tellement !! A peine que ma peau soit rétablie que je la détruis, c’est horrible. Mais jusqu’à aujourd’hui je ne m’en rendais pas compte à quel point c’était mentale. Je mettais TOUT sur le dos sur ma peau. Je suis allée voir de nombreux dermatos et autre spécialiste pour la soigner, pour que je n’ai plus AUCUNE perfection. Car mon soucie c’est qu’à la moindre bosse je ne me supportes plus. Je ne vois que ça. J’ai l’impression de passer ma vie à soigner mes bobos et à me cacher. Ma vie est super réduite sans toutes ses sorties avec les amis que j’annule sans arrêt.
Je ne sais pas si vous avez lu "L’Acné excoriée des jeunes filles et son traitement" par le Dr L. Brocq. Bon ne vous attendez pas à un traitement à proprement parlé. Cette thèse date des années 1898. (Téléchargement gratuit sur internet) Mais ce que je trouve incroyable c’est qu’à cette époque là on avait déjà bien compris notre soucis, qui n’a pas forcément avoir avec le monde moderne et ses fameux mannequins étant donné que notre problème traverse les années. Ce Dr explique bien que c’est une maladie à soigner personnellement au cas par cas. On est pas toute faite pareil. Et aujourd’hui aucun Dr n’est capable de nous écouter et surtout de prendre le temps de faire toutes les analyses. Du coup on fait toujours parti d’une masse qui se cache en tentant de régler nos bobos toute seule dans notre coin :( On recommence chacune à zéro.
Moi je ne sais plus quoi faire aujourd’hui. J’ai quelques grattages sur le nez sans même m’en rendre compte, par exemple devant la télé ou en train de lire un livre. J’ai aussi des crises sur mes jambes. Y a absolument rien mais tout d’un coup ça me gratte, ça me gratte… et là super bobos encore. En + de ça, mon visage qui est sensible, que je protège et lui fait du mal en même temps.
A part éviter de me regarder 36 fois dans la journée et d’éviter de toucher le visage, je vois pas.
Courage les gens car moi je doute en avoir assez :(

LA - 26 octobre 2012

Bonjour,

c’est vrai les solutions ne sont pas évidentes. Celles données sur le site sont déjà un début pour se lancer ; ongles courts, etc….
Perso, j’ai décidé d’aller voir une psy pour régler ce problème et d’autres. Alors effectivement, ça demande des moyens mais je fais des concessions sur d’autres choses car la situation ne peut plus durer.
J’ai essayé de me raisonner toute seule mais bon ça tient une semaine après hop me revoilà devant le miroir.
Par contre, je reste beaucoup moins longtemps et rien que ça permet de voir quelques améliorations.

Il faut essayer d’y aller par étape, tenter d’arrêter de toucher ta peau au travail par exemple.
Mon ami a pour mission de me rappeler à l’ordre dés qu’il constate que j’ai disparu depuis longtemps… Bref
Il y a des jours où ça roule et d’autres beaucoup moins. Alors au grand mot les grands remède et direction la psy!
Je vois que ça a réussi pour Defgnee alors ça peut le faire pour nous aussi!
Courage et ça va marcher pour tous !

LA

83. Anonyme - 4 novembre 2012

Je n’arrive pas à croire que je ne suis pas la seule à faire cela! Mes "crises" sont encore pires lorsque je suis stressée, j’ai tout le temps les mains dans le visage! Merci pour ce site, en espérant que ça règle cette "maladie" qui me pourrit carrément la vie.

Rory - 4 novembre 2012

Dans la même situation que toi ! Quand je stresse c’est pire! J’ai l’impression parfois de passer mon temps à réparer ma peau, à réparer mes bêtises. Je passe une période très difficile en ce moment et la peau qui ne s’arrange pas c’est très dure à vivre et à supporter. L’exemple donné sur le site m’aide parfois, me disant que ma peau ressemble à une pomme. Si on creuse quelques parts, ça pourrit autour. L’image n’est pas très jolie à s’imaginer donc bon ça refroidit de temps en temps.

84. Anonyme - 18 novembre 2012

En lisant le site, je me suis dis que j’allais commencé à écrire… J’ai commencé ce matin et je pense que j’ai besoin de le partager ici, ça m’aidera… Voilà désolé pour la place que ça prend, mais j’ai besoin d’en parler je pense, merci…

Je ne souffre pas d’acné sévère, sans doute une acné légère depuis que je me suis fait poser l’implanon en mai dernier. Cela a sans doute été la plus grosse erreur de ma vie de mettre ça… Ca a pratiquement mis en péril toute une année d’étude, mon Erasmus, ma relation amoureuse et mes relations familiales. Je n’avais pratiquement plus d’acné depuis deux ou trois ans, je ne m’en souciais plus du tout… mais avec ce moyen de contraception, des boutons sont réapparus. D’abord plutôt nombreux et puis au fur et à mesure des mois le nombre de boutons s’est considérablement réduit, en toute objectivité. Mais malheureusement, cette petite poussée d’acné a fait réapparaitre un problème beaucoup plus grave, beaucoup plus profond, c’est ce qu’on appelle l’acné excoriée. Le fait de ne jamais être satisfaite de sa peau et par conséquent de la toucher sans cesse, de la gratter et de se massacrer littéralement le visage… Maintenant que j’y réfléchis, je pense avoir ce problème depuis assez longtemps, lorsque j’étais à l’école secondaire et que j’avais quelques boutons de temps en temps, je me rappelle passer des heures devant les miroirs à l’école, chez moi, dans les lieux publics… devoir gratter jusqu’à ce que la minuscule petite imperfection s’en aille, sorte de ma peau, de mon corps pour me rendre plus saine, quitte à ce que cela laisse des marques indélébiles, des cicatrices horribles… J’ai d’ailleurs gardé deux cicatrices sur la joue droite de cette période difficile… Mais avec la prise de ma pilule, un peu de recul, mon acné a disparue et je n’ai plus eu à affronter ce problème, pour tout dire je ne savais même pas à cette période qu’il s’agissait d’un réel problème…

Mais depuis le mois de mai 2012, mon acné est revenu du à la pose de cet implant contraceptif… Au mois de juin j’ai fait une dépression comme je n’en avais jamais faite… J’étais en plein période d’examen et je ne pensais qu’à ça, qu’à ma peau qui redevenait celle d’une adolescente, je ne voyais plus que ça, qu’est-ce que les gens allaient penser de moi ? Je n’arrivais plus à étudier, je n’avais plus aucune estime de moi, je ne mangeais plus, j’ai perdu 5 kilos durant cette période… Et pourtant c’était loin d’être une acné sévère, j’avais deux trois boutons par ci par là, mais rien de bien catastrophique, mais je ne pouvais pas ne pas y toucher, j’étais obligée de passer des heures devant ce satané miroir entrain de les toucher, de les gratter, de les percer, de pleurer sans cesse… Je ne vivais plus, ma vie c’est littéralement arrêtée. J’avais honte de moi, d’attacher autant d’importance à si peu, de me gâcher la vie, de risquer mes études pour si peu, d’autant plus que tout était de ma faute… Je n’ai pu en parler à personne, j’avais trop honte de moi, je ne pouvais pas en parler, moi qui ait toujours tout réussi dans la vie, là je ne contrôlais plus rien je ne me contrôlais plus… Même encore maintenant je me trouve ridicule de parler de tout ça comme si c’était la chose la plus grave qu’il m’était arrivé, mais je dois l’accepter, je n’ai jamais eu une épreuve aussi dure que celle-là… Aujourd’hui seulement je me rends compte que c’est une maladie, une maladie dont je suis loin d’être guérie mais dont j’ai enfin pris conscience, ce qui va enfin pouvoir m’aider à guérir, à progresser, à retrouver une vie normale…

Aujourd’hui j’accepte cette maladie, j’en suis consciente, je dois guérir… J’ai lu ce matin le site en question, je pense que ça va m’aider, sincèrement… J’ai un rende- vous chez le dermatologue le 24 décembre, c’est-à-dire dans plus ou moins un mois, je veux prendre ce mois pour guérir, pour suivre les conseils de ce site et faire tout pour sortir de ce cauchemar ! Je dois prendre des résolutions, faire la paix avec moi-même, retrouver de l’estime de moi et arrêter de calquer mon caractère perfectionniste sur mon image, je ne dois pas être parfaite et je ne le serai sans doute jamais, je dois apprendre à m’accepter telle que je suis… Surtout que je suis persuadée qu’en soignant cette maladie je soignerai par la même voie mon acné, car au fond tout est liée… J’augmente mon stresse, je me cache, ce qui me rend encore plus fragile, j’ai moins confiance en moi, le stresse monte, mon acné aussi et en grattant, en touchant, je ne fais qu’empirer tout ça. La seule façon pour moi d’arrêter tout ça c’est de soigner cette saloperie… Je l’accepte aujourd’hui.

Qu’est-ce que je pourrais faire aujourd’hui dans l’immédiat ? Premièrement, arrêter de toucher mon visage en journée, ce n’est pas bon, je le sais. Et puis surtout le plus important ne plus percer, ne plus gratter, ne plus arracher… laisser ma peau se guérir toute seule, même si au final ça prend plus de temps je n’aurai pas le visage massacré et peut être même que certaines personnes ne se rendront compte de rien du tout… Je dois vraiment faire ça, ne plus y toucher, laisser ma peau agir seule, la respecter.

Il faut aussi que j’y pense de moins en moins c’est plus facile à dire qu’à faire mais au fond, je sais qu’avec ma volonté légendaire je peux y arriver ! Je sais que je peux ! Je ne dois plus passer des heures devant ces satanés miroirs, à deux mm de mon reflet, ne plus me mettre sous l’ampoule pour faire apparaitre tout dix fois pire… Je ne dois plus m’empêcher de sortir, parce que ça va me détendre, ça va me faire penser à autre chose et ce ne sera que bénéfique, je ne dois plus me cacher, je ne dois plus me priver de faire certaine chose à cause de cette pourrie maladie, je dois reprendre le dessus sur elle, sans qu’elle ne prenne le dessus sur moi, elle m’a déjà fait suffisamment souffrir, c’est terminé je ne la laisserai plus faire…

Je compte écrire au fur et à mesure mes progrès dans ce texte, en espérant qu’il y en ait… Je me laisse un mois pour évoluer, un mois avant mon retour en Belgique. Si je vois qu’après ces trente jours rien ne va mieux, je demanderai de l’aide parce que je ne m’en sortirai pas toute seule, que ce soit chez le dermatologue, chez un psy ou même à mes amis, je parlerai de ma maladie ouvertement parce que si je n’arrive pas à guérir toute seule c’est le seul moyen que j’aurai de guérir, et je me dois de guérir parce que j’ai une vie formidable à vivre… j’essayerai d’écrire régulièrement, car je pense que ça peut me faire du bien.

Rory - 19 novembre 2012

Merci pour ton témoignage, ça rassure de se sentir moins seule, de se dire qu’il y a des personnes comme moi qui pense la même chose :( depuis que j’ai découvert ce site j’ai réalisé tout comme toi que je devais absolument changer ma façon de penser et de me comporter avec ma peau. Car je sais qu’aujourd’hui j’ai beau utiliser milles produits et de voir des dermatos et des spécialistes en toutes genres, ils peuvent rien pour moi car personne n’est capable de faire du cas par cas. Idem j’ai une acné légère mais toujours présente. Je pense que je l’aggrave en y touchant et en me regardant sans arrêt. Alors depuis quelques temps je m’efforce de faire attention à elle, de ne pas l’agresser, de faire pratiquement le minimum et de la laisser évoluer toute seule car surement elle ira mieux. J’ai vu quelques résultats mais pas assez pour me rendre rassurée pour longtemps (ex : un bouton qui a guérit + vite car je l’ai laissé tranquille. Mais sera t’il le cas à chaque fois ?…….). Je prend la pilule actuellement et ça a tendance à changer selon ce qu’elle veut. Vraiment compliquée………!
Par contre j’ai lu que tu te donnais un mois, je trouve ça vraiment très peu. De mon côté je suis persuadée que pour moi ça sera un long travail avec quelques rechutes.
Tu sais, la peau ne comprend pas la notion du "Temps". Et on est toutes différentes.

Je vais tenter de retenir ta phrase :
"je dois reprendre le dessus sur elle, sans qu’elle ne prenne le dessus sur moi, elle m’a déjà fait suffisamment souffrir, c’est terminé je ne la laisserai plus faire…"
Je n’avais pas pensé ça dans ce sens et tu n’as pas tort.

Allez courage!

Yop - 19 novembre 2012

Coucou anonyme du 18 nov 2012

Ca fait 1 an quasi jour pour jour que j’ai découvert ce site, j’ai eu un déclic, prendre concience que cetait une maladie et tout, j’ai reussi a me controler pdt plusieurs mois, yavait du mieux, mon visage était presque nickel, mais là depuis février je n’y arrive plus… bientot 10ans que je souffre de cette merde…. j’aimerais bcp parler avec toi tu as l’air très positive et motivée, je perd espoir, je n’arrive pas à en parler à qui que ce soit……….
j’en ai marre :'(

85. Hln - 19 novembre 2012

Bonjour les filles.. Je ne sais pas comment vous répondre à toutes les deux en même temps donc je laisse un nouveau commentaire..

A vrai dire je pense que le plus dure dans notre "maladie" c’est que les personnes qui n’en souffrent pas ne peuvent pas comprendre ce que nous on ressent, et ne peuvent même pas imaginer qu’on puisse souffrir de cela, enfin je crois… C’est une des raison pour lesquelles moi j’ai eu autant de mal à accepter tout ça… Je suis en générale fort proche de ma mère, mais ça j’ai mis des mois à lui en parler, pendant mes examens de juin, je déprimais beaucoup évidemment elle s’en rendait compte et donc j’ai imaginé des milliers d’excuse, que l’implanon jouait sur mon moral, mes hormones et que c’était la seule cause de ma dépression… j’ai osé lui en parler deux semaines avant de partir en espagne mais elle ne comprend pas vraiment, elle accepte que j’aille mal à cause de ça mais ne comprend pas comment je ne relativise pas… et du coup ça me rend encore plus mal.. Je pense que ce genre de site, forum est vraiment une chance pour nous, de nous entraider dans les moments difficiles, quand le moral est au plus bat.. faut s’aider les filles, parce que seule les personnes qui en souffrent peuvent comprendre le malaise dans lequel on rentre juste après "une crise"…

Hier matin avant de lire le site, jai eu une genre "de crise" je me suis mis à pleurer, sans arrêt pendant deux heures en me disant que je n’arriverai jamais à reprendre le dessus sur tout ça, que je ne savais pas cmbien de temps ça allait durer.. J’ai donc fais des recherches et je suis tombée ici… Je pense que ça peut vraiment être un début de solution d’en parler librement entre nous et de s’écouter, rien que ça je suis certaine que ça nous aidera…

Hier j’ai donc étudiée toute la journée, peur de sortir de la maison, et puis je me suis dis merde, pourquoi moi non plus je n’aurai pas le droit de profiter comme les autres, pourquoi en plus de me pourrir mon visage, cette "maladie" me pourrirait aussi ma vie sociale, mes relations et tout ce qui va avec! ce n’est pas juste qu’on ne puisse pas profiter comme les autres.. on souffre deja suffisamment comme ça! Du coup je suis sortie dans un bar pour manger des tapas et puis j’ai été à unconcert dans une boite avec des amis, et sincerement je me suis éclatée, j’ai dansé, bu, parlé avec des gens, rigolé, sincerement je me suis éclatée! et j’ai tous fais pour éviter le miroir des toilettes pendant la soirée… c’est dans des moments comme ça que je me dis que je veux vraiment reprendre le dessus sur tout ça, que c’est trop bête de se gacher la vie à cause de ça, on doit en guérir, être plus forte que cette merde qui nous rend si mal.. enfin moi je veux tout faire pour!

Je rentre dans un mois donc le 21 décembre, je me doute bien que ma peau ne va pas changer du tout au tout en un mois mais par contre je peux essayer de tout faire pour changer mon comportement, ma façon d’agir et je crois que si au bout de ce mois j’ai changé ma facon de faire et que je vois une amélioration sur ma peau ça m’aidera à perserver, à conitnuer comme ça.. enfin je l’espere! et ce n’est que dans le cas contraire que je déciderai d’en parler à mes proches ou à un psy ou d’aller voir un dermato… Je veux d’abord essayer de m’en sortir seule, via l’aide de ce site, via votre écoute et vos commentaires, vos vécus…

Je suis sure que si on s’entraide on peut s’en sortir… J’ai eu ma derniere "crise" hier matin donc, aujourd’hui après ma sortie d’hier je me sens déjà plus belle qu’auparavant…je vais me faire un calendrier en comptant les jours où j’arrive à resister, ça m’aidera j’en suis sure… j’ai la volonté de m’en sortir et je suis certaine qu’au fond de vous vous l’avez aussi, parce qu’on sait qu’en s’en sortant, notre vie changera du tout au tout et qu’on profitera beaucuop plus des petits bonheur de la vie!

J’ai hâte de m’en sortir…
A bientot les filles, courage à vous!!!

Rory - 19 novembre 2012

C’est bizarre car je me retrouve vraiment dans tes mots. Une mère pourtant compréhensif mais qui n’arrive pas à me comprendre pourquoi je m’empêche de vivre à ce point là.
Et le fait d’aller voir une psy si jamais je n’y arrive pas d’ici quelques mois.
Le reste de ma famille on en parle pas, ils seraient totalement incompréhensif et me trouveraient dingo !!
Par contre sortir avec les amis en ayant une peau affreuse (d’après moi) je ne peux pas encore. Ou je me force à sortir mais je n’arrive pas à m’amuser tellement que je suis complexée, du coup je me trouve de mauvaise compagnie en + de ça et la sortie n’est franchement pas géniale. Mais je fais quelques exercices avec ma famille, j’essaye de passer ce stade en sortant avec eux. Et dernièrement je suis allée en soirée avec mon frère et je me suis vraiment bien amusée et "presque" sans complexe. C’est le souvenir de ces soirées qui me poussent à changer mes pensées car au départ je ne voulais pas sortir à cause de ma peau, puis je suis sortie et je ne regrette pas, j’ai passé un moment mémorable avec mon frère et également avec moi-même car sans ce moment là je ne m’en serais pas cru capable. Donc petit à petit…

Ce site m’a vraiment ouvert les yeux en tout cas… j’espère que ça marchera pour nous, et même si on a des rechutes j’espère qu’il y aura un morceau de guérison pour qu’on s’en sorte chacun à son rythme.

Et puis vraiment je n’en reviens pas d’en parler ici car je me croyais vraiment seule. J’ai ce soucis depuis une dizaine d’année et je l’ai toujours traversée seule.

Hln - 27 novembre 2012

Désolé de ne pas avoir écrit depuis longtemps rory, mais franchement ça va mieux pour moi, ce site m’a vraiment fait ouvrir les yeux et je suis engagée sur un bon chemin, il est encore surement très long à parcourir mais je suis en bonne voix je crois :) Si tu veux parler de temps en autre n’hésite pas à me le dire, on peut peut etre s’échanger une adresse mail ou autre…

Je n’ai pas le temps d’écrire beaucoup pour le moment, mais je voulais te dire que je ne t’oublie pas! Courage à toi

86. Rory - 27 novembre 2012

Merci pour ton soutien Hln. Pour le moment je suis en bonne voie aussi mais je reste encore sceptique. Combien de temps ça va durer, je ne sais pas. Mais comme toi je veux y croire. Courage à toi et je resterai en alerte aussi sur le site au cas ;)

87. interviewfrancoisarnaud - 29 novembre 2012

Bonjour,

Je ne vais pas m’étendre sur mon trouble car mon histoire ressemble énormément à toutes celles lues ici… Je viens d’apprendre aujourd’hui que mon problème n’est pas qu’un problème d’acné, mais aussi un problème psychologique (dermatillomanie). Je savais que mes comportements étaient malsains, mais je ne savais pas qu’ils portaient un nom et que je n’étais pas la seule. J’ai lu et écouté beaucoup de témoignages, ça fait pleurer… On se sent moins seule.

Ma particularité c’est qu’étant conjointe de militaire je n’ai pas de réseau social (déménagements trop fréquents). Personne (sauf mon amoureux) pour m’aimer comme je suis, je suis toujours en mode rencontre… Alors, comme j’ai honte, je m’isole. C’est un cercle vicieux. Pourtant, je suis une personne joyeuse, qui aime rire et qui aime la vie! (Quand ma peau ne me la pourrit pas…)

J’en aurais beaucoup à dire, mais voici ce que je propose. Quand les fumeurs veulent cesser de fumer, les spécialistes leur recommandent d’avoir un quitting buddy, un copain pour les accompagner dans leur démarche. J’aurais besoin de l’équivalent pour mon trouble, notre trouble. J’aimerais former un petit groupe (2,3,4, peu importe) de gens qui s’appuieraient dans le chemin vers la guérison. Nous pourrions communiquer quotidiennement, partager nos réussites, nos peurs, nos échecs… Je pense à un groupe facebook secret. C’est si facile de communiquer en groupe par facebook.

Je voudrais repartir à neuf car souvent dans les forums existants les gens communiquent entre eux depuis longtemps. Je ne veux pas arriver dans un contexte social où tout le monde se connaît déjà et je suis la « p’tite nouvelle » qui doit lire 70 pages de posts pour connaître tout le monde (désolée, mais ma vie est déjà comme ça, arrivant chaque année dans une nouvelle ville). Je cherche des gens qui ont autant besoin de mon soutien que j’ai besoin du leur. Écrivez-moi si ça vous parle : mariehelene_v@hotmail.com
Au plaisir de guérir avec vous. :)

88. juju - 6 décembre 2012

bonjoure à toutes et tous. moi pour ma part, j’ai 19 ans et cette maladie me ruine la vie et le morale. mes crise sont monstrueuse je passe une voire deux heures dans la salle de bain à me percer des boutons inéxistants ( j’utilise même ma pince à épiler) c’est devenue une vrai drogue et de plus quand je commence à me toucher le visage je ne m’arrète plus. le pire c’est qu’après je le regrette et cela me rend triste, je me sens horrible ( j’en étais à me dire que je préférais mourrire) et la cerise sur le gateau je pleure pendant des heures. je pense que mes crise sont due à un fort stresse et à mon anxieusité démesuré. j’ai besoin d’aide vitte car cela ne fait seulement 5 mois que je me pourris la vie, alors j’aimerais vitte trouver une solution avant que je ne devienne complètemment " folle" .

j’ avais une question à poser : la pilulle réduit elle vraiment les impèrfèctions ?

j’èspère de tout coeur que nous tous réuissiront à guerir =)

Rory - 6 décembre 2012

Bonjour,
Pour répondre à ta question je peux te partager mon expérience personnelle j’ai essayé plusieurs pilules sans succès… bien au contraire mon acné était + importante et je ne me supportais pas. Je suis actuellement sous Diane 35 depuis maintenant 1 an, c’est la seule pilule qui a réussi UN PEU à les réduire mais pas suffisamment pour que j’arrête mon toc. En fait ma peau est la même que si j’en prenais aucune.
Tout récemment j’ai connu ce site et je tente de changer ma façon de voir ma peau, depuis un mois maintenant je me contrôle à ne pas la toucher sans arrêt et surtout s’il y a un petit bouton JE LE LAISSE TRANQUILLE (ce qui est très dure) et alors bizarrement depuis que je laisse ma peau en liberté, elle est vraiment bien.
Pour me contrôler je prends très souvent l’exemple dit dans le site, je compare vraiment ma peau à une pomme. Si tu perces une pomme elle pourrit. Si tu perces ta peau elle va pourrir. Du coup ça me freine un peu. Je suis encore au stade où je dois absolument me contrôler tous le temps mes faits et gestes mais j’espère vraiment qu’un jour ça sera automatique de ne plus la toucher et à regarder toutes les heures s’il y a qques choses qui a changé.
Je te souhaite vraiment du courage à supporter ce calvaire, je sais combien c’est difficile :'( J’ai 26 ans et j’ai ce problème depuis des années.

89. NaimaKiwi - 19 décembre 2012

Perso, quand je me triture un bouton ou autre, je ne dois surtout pas mettre de trucs gras dessus après, style crème hydratante ou même le cycaplaste que j’utilise pour réparer la peau. Sinon, c’est la catastrophe : ça s’infecte et je suis obligée de re-triturer.
Du coup je tente plutôt d’assécher la plaie, avec un truc style biactol ultra, et quand je fais ça le matin, pour pouvoir mettre du fond de teint dessus, je sèche la plaie au sèche-cheveux pour que la lymphe arrête de couler.
J’arrive très bien à camoufler, mais le seul problème c’est que je ne peux pas me permettre d’avoir un copain et me montrer démaquillée ou nue devant lui, car je fais ça un peu partout ce qui me fait des cicatrices sur le corps.

Et aussi, utilisez "eau précieuse" d’avène, ça rend la peau lisse, et ça dégraisse ;)

90. Rory - 19 décembre 2012

Oui, pour ça je te comprend très bien… Même avec ma famille parfois c’est gênant de se montrer démaquiller :'(
Par contre, depuis que j’ai arrêté de triturer ma peau depuis un mois, ma peau est beaucoup mieux.
Tu as essayé d’arrêter ?!

91. Anonyme - 21 décembre 2012

Hey!
Juste une petit mot pour vous dire de ne pas décourager! Je sais à quel point c’est horrible.. Mais dans 4 jour c’est Noël, c’est bientôt le nouvel an! Profitez de votre vie, de vos amis et de la famille! Faites la fête! Je sais, c’est pas facile. Se montrer aux gens avec quelque chose de pas très beau sur le visage, ça demande énormément de courage. Mais avec de la volonté, vous pouvez tous y arriver, j’en suis sure!
Certain vont penser, c’est pas si facile à faire qu’a dire.
Et je les comprends…
Je fais souvent un petit tour sur ce site pour lire certains témoignages, et ça fait pleurer de se remémorer cette sale période de la vie. J’ai "perdu" 1 an de ma vie, a rester enfermée dans ma chambre ou à faire des aller-retour à l’hôpital. Mais cette période je m’en rappellerai toute ma vie parce que ça me montre à quel point j’ai été forte malgré mes 14 ans.
Mnt ça fait bientôt 6 mois que je ne touche pas! Et l’envie de me vient même pas.. Je suis contente de pouvoir enfin vivre normalement et de ne pas devoir me cacher sous une couche de fond de teint. Et j’espère qu’un jour, vous aussi vous aurez cette satisfaction!

BONNE ANNEE ET JOYEUX NOEL!

Rory - 21 décembre 2012

MERCI ! Ton témoignage donne vraiment de l’espoir :)
Bonne fêtes de fin d’année à toi aussi ☆

92. m776 - 23 décembre 2012
93. m776 - 23 décembre 2012

cc moi jen ai trop marre jai une acne de rien du tt mais quand je crois il y a quelque chose jappuie et rien et same fais de croute l jen ai une pour noel sa me demoralise avec plein de cicatrice creuse au visage plus de tache je me sens pas bien je fais sa depui 1 ans

Rory - 23 décembre 2012

Je comprend, je suis un peu pareil. J’ai une acné peu importante mais je l’aggrave en y touchant sans arrêt. En ce moment je laisse beaucoup ma peau tranquille, pas facile tout les jours… mais je vois de l’amélioration. Essaye de te contrôler en y touchant pas, de te couper les ongles hyper court… de penser à certaines choses, exemple moi je compare ma peau à une pomme, si je fais un trou elle pourrit… Enfin quelques techniques comme ça qui pourrait te freiner pas à pas. Si c’est vraiment dur, essaye peut-être de penser à voir une psychologue qui pourrait t’aider à surmonter. Enfin c’est vraiment pas facile tout ça, et surtout en période de fête c’est dur, alors courage! Et tente malgré tout de profiter de ta famille et des cadeaux !!

94. LA - 23 décembre 2012

Salut tout le monde
en coucou d’encouragement avant les fêtes!
Moi je me touche toujours le visage même si je suis accompagnée.
Par contre, je les touche beaucoup moins qu’avant et les traces ont un peu disparu.
Surtout ne pas rester isolée et essayer de se retenir de toucher la moindre petite boursouflure.
Allez courage ! Il y a plein d’exemple de gens qui ont réussi pourquoi pas nous ? On va y arriver.
Bonnes fêtes et bonne peau !

95. Anonyme - 28 décembre 2012

Je viens tout juste de faire un autre crise! Mais,étrangement, je suis plutôt optimiste. Ça faisait 5 jours que je n’avais pas touché à mon visage! Ce qui est plutôt bien pour moi. Ce que je trouve dommage, c’est que les autres ne comprennent pas. J’ai essayé d’en parler, mais ce qu’on me dit c’est tout simplement d’arrêter! Comme si c’était si simple que ça. Enfin, en espérant guérir un jour, je reste optimiste!

Aude - 28 décembre 2012

Bonjour à tous!
Je découvre ce site et quelle surprise et quel bonheur de savoir que je ne suis pas seule dans ce cas!
Depuis de longues années maintenant je me triture le visage beaucoup beaucoup! Boutons, points noirs et tout le reste. Ça me donne comme une sensation de propreté.
Je pourrai facilement y passer des heures.
Et une fois que c’est fait mon visage est rouge, boursouflé et que de regret, j’ai honte!
Je vais lire les articles avec attention!!
Merci à vous, maintenant je me sens un peu moins anormal!

Rory - 31 décembre 2012

La sensation de propreté, c’est exactement ça aussi pour moi !!!
Par contre mission 2013 => allez chez une esthéticienne au lieu de me faire moi mon "soin/triturage".
Bon courage à toi!!

Rory - 31 décembre 2012

Ouiiii !!!!
Petit à petit on y arrivera !!
Moi aussi je m’encourage à compter, ça va faire 1 mois maintenant :) J’ai parfois une mini crise mais ouf rien d’important jusque là ! C’est mieux que rien !

96. jayeeon - 28 décembre 2012

Comme l’a dit Rory il faut déja se couper les ongles.. Et aussi se laver les mains de nombreuses fois dans la journée.
J’ai aimé ton blog. J’aime les témoignages et tout ce monde qui s’encourage. :)
Ne vous décourager surtout pas, C’est pas simple mais ce n’est pas impossible.
2013 = belle peau ;)

97. Elodie - 28 décembre 2012

Coucou … Merci pour ce site, je viens de comprendre que ce qui m’a pourrit la vie depuis l’âge de 10 ans), ce n’est pas l’acné mais ce TOC créé par mes angoisses. Après deux traitements au Roaccutane et à 25 ans j’ai encore des problèmes de peau. J’ai cherché des solutions, dans tous les coins, dans tous les domaines, et calmer les angoisses c’est comme la compulsion alimentaire, ça donne une crise doublement pire quand on se retient. Alors, comme j’ai des problèmes d’intolérances alimentaires, je souhaite donner ce conseil qui marche à 100% pour moi (et pourtant je suis anxieuse, perfectionniste, enfin tout ce qu’il faut pour avoir au final une peau très moche :s) :
J’ai arrêté de manger du lactose (car j’ai des problèmes avec la lactase), ET du gluten (problemes avec … le gluten ! lol).
JE M’EXPLIQUE là-dessus :
LA LACTASE : bon, on est pas fait pour ingérer du lait après l’âge de 7 ans, donc je suis ce que le corps humain me "dit", je refuse les produits laitiers, laits et fromages, (glaces et creme fraîche, meme tarif !). Extrêmement bien renseignées en nutriiton, je peux vous assurer que vous ne casserez pas vos os, même vieux, et qu’il y a plus de calcium dans les fruits & legumes que dans le lait.

ET LE GLUTEN :
le gluten comprend des peptides opioïdes, les OPIOÏDES,vous me direz, rien de grave là-dedans, sauf que si ca vous interpelle un peu, c’est la même racine que "opiacés". Donc en gros, le gluten est comme une drogue, quand vous n’en n’avez plus dans le corps, vous stressez encore plus (sans compter que le gluten peut rendre déprimé et fatigué, a cause de la digestion lourde), et plus on stresse, plus on fait de la merde, et puis on culpabilise, on déprime, et hop on remange "normalement" et le cercle repart. J’ai très mal expliqué, alors je laisse mon mail pour les personnes ouvertes d’esprit (ou désespérées lol) pour expliquer cette corrélation la nourriture et l’acné. ethylene07@hotmail.fr
Je sais que certaines personnes vont penser "bah alors on mange ni pâtes ni yaourt, y’a plus rien à manger !", ou encore " non c’est faux elle dit ça juste parce qu’elle est conne", je vous assure que c’est vrai. J’ai d’autres TOCs, mais ce que je veux dire c’est que les semaines où je ne mange ni lactose ni gluten, je vais bien, je suis belle physiquement et à l’intérieur, je n’ai pas ce sentiment d’être sale ou de devoir me purifier, je ne me sens pas déprimée, je me sens normale. Je sais que ca veut dire beaucoup, se sentir normal, c’est pour ca que j’insiste bien sur ce mot, les jours où je mange "correctement" (mon "correctement à moi" lol sans gluten) je me sens bien (ancienne dépressive suicidaire, donc bon, c’est pas négligeable ^^).

J’espère que ça aidera au moins une personne, moi j’aurais aimé qu’on s’intéresse à mon "cas" et qu’on me dise ce que j’ai au moins quand j’étais au collège, plutôt que d’avoir passé les deux tiers de ma vie toute seule à pleurer, culpabiliser, déprimer, sans être aidée par mes parents, et me faire insulter en pensant que je gâchais le paysage.

PS : j’ai lu beaucoup de comms au-dessus, j’ai l’impression qu’on a tous commencé à avoir ce TOC à peu près à l’âge de 9-12 ans ,je me trompe ??

Bonnes fêtes à tous :) et bon courage :'(

Rory - 31 décembre 2012

Perso si j’arrête le lait et les yaourts ça m’angoisse davantage !! ^^ J’ai essayé de stopper pour essayer mais je me porte mieux en les prenant !
Pour le Gluten j’y suis pas allergique, j’ai fais le test. Et idem je suis contente quand je me mange un super plat de pâte avec une sauce tomate maison.
Je ne préfère vraiment pas commencer à faire un régime alors que je me contrôle déjà pour ma peau. Si je dois contrôler ce que je mange aussi, je ne ferais que ça… à faire attention à tout. Mais dans ce cas où est le plaisir des bonnes choses.
Enfin ça dépend peut-être des personnes aussi… On est tous différent. Moi je ne fais aucune intolérance et j’ai passé pas mal de test à ce sujet.

Et oui je suis entièrement d’accord, j’ai vraiment l’impression que l’on a ce problème depuis très jeunes. Et d’ailleurs ce problème date depuis très longtemps, j’ai lu un essai d’un Dr du 18e siècle, c’est vraiment impressionnant comme les choses n’ont pas changés.
J’ai à peu près le même âge que toi.
Et j’ai vraiment compris depuis peu que c’est à TROP toucher ma peau qu’elle devient de + en + affreuse. Difficile de se contrôler… et de contrôler ses vieilles habitudes.
Bon courage à toi. Si tes efforts alimentaires te donnent des résultats alors tant mieux. C’est toujours ça!

Elodie - 11 janvier 2013

Merkiii de ta réponse : ;)

98. anonyme. - 31 décembre 2012

Bonjour a tous, voilà j’ai 14 ans, a la base j’ai pas beaucoup de boutons mais a force de les gratter, ils se sont multiplier .. Et je les cache sous des tonnes de fond de teint j’en suis consciente mes amies me le disent tous les temps qu’il faudrait que j’arrette et a force je me sens laide j’ai l’impression d’etre un monstre! Je sais que sa va vous paraitre bizarre mais defois je pense au pire.. à partir pour toujours (sans parler que moi j’ai aussi l’appareil dentaire, et un complexe au niveau de mon poid enorme..). Je sais plus quoi faire, j’ai tous le temps des crises a cause de mes bouton, et après je mange gras pour me defouler ce qui ne fait qu’empirer les choses.. Je suis demuni, j’en ai marre! HELP

Rory - 31 décembre 2012

Bonjour, j’ai passé aussi sous plusieurs étapes dépressif mais malgré tout je m’en sors… il faut que tu sois courageuse et ai courage en toi. C’est claire que ce n’est pas évident et que ça ne se fait pas du jour au lendemain mais tente tous les jours de faire une étape, d’y toucher un peu moins… et petit à petit presque pas… jusqu’à à arriver à te contrôler.. enfin je sais que c’est facile à dire mais perso j’ai eu l’appareil dentaire jusqu’à mes 19 ans c’était horrible, les dentistes voulaient que je le garde plus longtemps mais pas question !!! Tu es + jeune à le porter alors ça devrait aller + vite. Sois patiente, je sais que le tout peut être terrible à vivre, je suis passée par là. Et j’ai beau avoir 26 ans, je viens tout juste de comprendre que mon problème de peau provient majoritairement de moi, je me rendais pas compte que j’y touchais tellement que c’est ça qui me pourrissait la vie !!!! Bref… il y aussi la solution d’être soutenu par un psychologue. Moi ça m’a aidé à une certaine période.
Allez bon courage, et essaye de passer de bonne fête !

anonyme. - 31 décembre 2012

Merci pour ta reponse, en voyant tous les messages plus haut, sa me fait du bien de savoir que je suis pas seul même si moi sa fait que 2 ans que j’ai des "crises" .. Bref je pense que arreter de me gratter les boutons sera ma premiere resolution pour 2013!

Bonnes fetes a tous!

99. LA - 31 décembre 2012

Bonjour,

J’ai déjà testé l’arrêt du lait et de la farine de blé avec un dermato d’origine asiatique pendant presque 2 ans. J’avais noté un mieux mais pas de miracle sur la peau. Un léger mieux au niveau de ma silhouette qui s’est affinée (pas de perte de poids mais un peu affinée).
En fait plus globalement sa méthode reposait sur celle du dr Kousmine et un rééquilibrage alimentaire. Bref pourquoi pas tester ! Pour moi c’était facile puisque je n’aime pas le lait mais je mange des produits laitiers (le plus dure c’est d’arrêter le fromage). Par contre pour le pain et autre c’est plus ennuyeux ! Gateau, pain, … il y en a partout !
J’ai quand même gardé ces petites habitudes même si maintenant je suis moins radicale et que j’en remange plus souvent (la frustration est aussi difficile à gérer!).
Avec tous les témoignages, je me dis que la seule solution c’est de ne plus les toucher et de transformer tout ce temps passé devant la glace à faire autre chose de bien plus constructif ou de moins destructeur pour nous. Tout le reste ce sont des coups de pouce importants qui nous aide à tenir notre objectif.
Aller 2013 sera la bonne année !
Bonne fêtes à tous

100. sarah - 1 janvier 2013

En fait, je sais que mon commentaire ne sera qu’un de plus dans tous ceux écrit et que peut-être personne ne le lira,mais bon comme on dit: avec un grain de sable on peut rien vraiment faire,mais lorsque nous en avons beaucoup nous pouvons tous faire(une plage)…
Alors,j’ai ce toc depuis environ 1 ans…un ans que je me cache que ce soit dans la salle de bain ou derrière le fond de teint. Il faut comprendre que premièrement je ne m’accepte pas(je me trouve horrible) et que je suis quelqu’un de très anxieuse….sûrement des raisons pourquoi j’ai développer ce toc.
J’essaye de toutes mes forces d’arrêter…mais j’en suis incapable(le plus long que j’ai durer c’est 12 heures). J’essaye dans parler,mais les mots ne sortent pas. Je veux consulter pour arrêter,mais je ne trouve pas la force pour.
Mais je ne vais pas abbandonner. une nouvelle année commence,un nouveau départ.Je ne me laisserai pas abbattre. Je réussirais et j’en suis certaine que toi aussi tu réussiras à vaincre ce maudit toc.

Rory - 1 janvier 2013

Bah tu n’es pas toute seule, si tu regardes les messages + haut il y a des commentaires qui datent d’il y a même quelques jours… tu as bien fait de laisser un message, on est là pour s’entraider. C’est déjà bien que tu es pris connaissance que tu avais ce problème et que tu veux t’en sortir. C’est déjà un sacré pas, reste plus qu’à faire les prochains. C’est qu’une question temps allez ! Courage ! Si jamais t’as une question ou avis n’hésite pas à passer par là. Certaines ont dépassés ce toc. Bonne Année!

101. Wizz - 3 janvier 2013

Bonjour tout le monde,

Je souffre du même problème que vous de manière assez étendue (poils en tout genre, peaux mortes et toutes sortes de boutons) mais à un degré moindre (j’arrive à éviter les miroirs quand je dois sortir bientôt de la maison et si ça m’arrive une bonne dose de fond de teint couvre en général le problème).

Ceci dit j’ai une petite combine qui marche pas mal pour nettoyer et "désincruster" la peau :

Vous prenez un grand bol d’eau bouillante, vous mettez une goutte d’huile essentielle de thym (antibactérien) et une goutte d’huile essentielle de lavande (apaisante), vous attendez 2 minutes histoire de ne pas vous étouffer puis vous vous mettez la tête au-dessus du bol avec une serviette pour couvrir le tout et voilà un petit hammam facial maison! Restez environ 5 minutes.
Une fois que les pores sont bien dilatés je nettoie ma peau, puis un petit gommage et enfin un masque purifiant et je termine (avant la crème) par de l’eau bien fraîche pour resserrer les pores.

ça marche pas mal mais ça peut parfois faire ressortir de impuretés cachées plus profond, donc à réserver à celles et ceux qui sont déjà en phase de désintox avancée. En tout cas pour moi ça calme un peu les crises car j’ai l’impression d’avoir fait du bien à ma peau et par extension à moi-même donc j’arrive à m’abstenir un petit laps de temps.
Après je n’ai pas demandé conseil à un dermato pour ça donc peut-être que ça le ferait bondir si j’allais en voir un et que je lui racontais ma technique…

Voilà, je ne sais pas si ça peut vous aider à prendre soin de votre peau et de votre ego mais c’est le mieux que j’ai.

Bonne année à tous et bon courage

102. Rory - 4 janvier 2013

Bah moi ta technique ne me fait pas bondir car je l’ai essayé, je l’ai lu sur un forum je crois. C’est vrai que ça dilate les pores mais perso je ne préfère vraiment pas nettoyer ma peau toute seule ça se finit tout le temps en massacre. Depuis que j’ai compris mon problème, cette année je me suis décidée d’aller voir une esthéticienne et comme ça je me fais un soin de la peau sans que ça soit moi qui y touche!! Quand c’est bien fait on a pas besoin d’y aller très souvent. Enfin bon courage, mais ta méthode nécessite vraiment pas que l’on soit en mode "toc" et ça c’est dur quand on a le don d’y être en permanence ou très très facilement !!

103. Lyly - 14 janvier 2013

Bonjour à vous toute je suis nouvelle ici je viens juste de découvrir que c’est bien une maladie et ce fichu nom dermatillomanie, à 26 ans il était temps!!!!! Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule (hèlas) et que ça peut se soigner très difficilement mais on peut s’en sortir et ça me redonne de l’espoir.
Le plus dur est que je ne sais pas du tout pourquoi je fais ça je ne sais pas d’où ça part :( j’ai commencé à 5 ans d’après ma mère bref j’ai toujours hélas été comme ça. Et comme vous toute c’est maquillage obligatoire (au moins le teint) pour affronter le regard des autres. Je n’en peux plus de cette maladie ça me démange me pique la peau et je suis obligé de me gratter pour me soulager ça ne me fais pas mal du tout au contraire.je voudrais si possible échanger avec quelques unes d’entre vous si vous êtes d’accord par mail. Je suis contente de pouvoir enfin en parler car c’est un sujet avec lequel je ne peux me confier à personne (sauf conjoint) les gens curieux (ils sont rare car ils n’osent pas en principe demander) je leur dit que c’est un problème de peau mais que ce n’est pas contagieux. J’appréhende un peu de devoir retourner voir un psy ou un psychiatre mais cette fois ce sera pour la bonne cause. Les anti dépresseur comme traitement comme j’ai pu le lire dans des articles ça me fait peur je me sens pas dépressive et j’ai pas trop envie de prendre ce genre de traitement :(
J’espère que vous allez me répondre .

Lyly

104. Rory - 15 janvier 2013

J’ai 26 ans comme toi et j’aimerai que tout ça soit du passé. Je vois des améliorations depuis que j’ai pris connaissance de cette maladie, je ne me rendais pas compte à quel point je pouvais me détruire, je mettais tout le temps la faute à ma peau (la pauvre!!!). J’espère continuer dans ce chemin et que t’y arriveras aussi. Je sais à quel point que ce n’est pas du tout évident. Surtout si tu as commencé dès 5 ans, je trouve ça très très jeune, moi ça a commencé + tard, vers mes 13 ou 15 ans.
Je ne pense pas que les anti-dépresseur soit le meilleur chemin car dès qu’on arrête ses médocs cela nous fait revenir en arrière. Par contre une thérapeute pourrait peut-être t’aider pas à pas. Je ne suis pas passée par là encore mais si jamais je fais une rechute importante je pense que j’hésiterai pas.
Bon courage à toi.

Lyly - 22 janvier 2013

Salut rory,

Merci d’avoir pris un peu de ton temps pour me répondre ;)
Moi aussi je me disais et disais au gens curieux que c’était un problème de peau or pas du tout c’est plus profond que ça. Ça m’a fait du bien de découvrir le nom de cette maladie même si dans un premier temps j’ai pas mal pleuré mais c’était nécessaire.

Cette prise de conscience me fait avancé car à ce jour je n’ai plus de boutons sur le visage (ce n’était pas la partie la plus boutonneuse) mais il faut encore que je fasse des efforts et que j’arrête progressivement sur les autres parties de mon corps.

C’est sur que les médocs je suis contre aussi d’ailleurs je ne me sens pas dépressive. Mais peu être que voir un psy serait bien, je l’envisage tout doucement car je n’ai pas trop envie de raviver des blessures du passé ar je n’ai pas eu une enfance facile d’où le commencement de la dermatillomanie vers 5-6 ans.

Si tu veux qu’on échange par mail et qu’on se soutienne n’hésite pas :)

Voici mon mail: emilygaudin@rocketmail.com

Bizzzzzz

Lyly

Lilie - 24 février 2013

Bonjour Lyly,
Je me permets de t’écrire… J’ai 34 ans et c’est hier soir que j’ai découvert ce site et le nom de cette manie qui me ronge depuis plus de 20 ans maintenant… Je réalise que ce n’est pas ma peau le problème (à la base j’ai un grain de peau très fin et je suis mate, petite acné pas sévère du tout à l’adolescence et c’est tout). En fait, je le sais depuis longtemps. J’ai même réussi à m’en ouvrir à une amie proche et à un médecin, mais personne ne m’avait jamais dit qu’il s’agissait d’un TOC – il a fallu que je le lise sur un site internet ! (un grand merci au passage). Aucun médecin n’a pris cela au sérieux alors que vous tous qui écrivez ici savez combien cela peut nous pourrir la vie au quotidien, comme tout autre addiction ; un cercle vicieux, infernal car il faut se combattre soi-même ! Je suis hyper calée en dermato et malgré toutes ces "connaissances" (en tout humilité : ce n’est tout de même pas mon métier !) et bien je continue le massacre. Ce qui est bien la preuve que le problème vient de plus loin. Je sais qu’il y a un rapport à la féminité pour mon cas, au fait de s’enlaidir car on pense ne pas mériter d’être heureux(se), au perfectionnisme exacerbé…
Peut-être cela a-t-il été dit auparavant, mais savez-vous s’il existe des thérapies comportementales et cognitives (donc courtes – pour ce qui est des psys, j’en ai ma dose ! et certains m’ont sauvée !) qui traiteraient cette manie ? (à l’instar des phobies ou autres dépendances qui handicapent la vie)
Bon, j’ai beaucoup causé de moi,là… J’espère que tu avances doucement mais sûrement sur le chemin de la guérison, de la réconciliation avec toi-même. Oui, aller voir un psy est courageux (et non une faiblesse) et je comprends tout à fait que tu veuilles éviter de gratter les blessures du passé… Pour l’avoir fait, je puis t’assurer que cela permet de vivre avec moins d’angoisse- encore faut-il trouver le thérapeute qui nous convient, ce qui n’est pas toujours chose facile.
Bien à toi, et à tous les compagnons de "galère"…
Aurélie

105. john - 1 février 2013

Vous pouvez obtenir votre dos ex Avec l’aide d’un lanceur de toutes sortes qui m’aide
Ce genre de situation au Québec You Now j’ai eu des problèmes et des différends avec mon copain et nous avons rompu, en raison de la dépression, il était gangrenée quelques mois de notre mariage, j’ai eu le demandeur à l’aide d’urgence à partir d’un type LAUNCHER qui m’ont aidé à combiner mon copain , nous sommes maintenant je suis enceinte de mon Mary et le deuxième bébé, et il dispose de trois jours pour se faire payer Fallu mon ex Retour pour moi donc.
Est-il vraiment Effet fr types de lanceur de l’ONU réel.
Vous pouvez le contacter par e-mail
Samuratellerspell100@gmail.com

106. wIzDOmLoVe - 24 février 2013

merci a tous de vos précieux témoignage cependant en lisant tous ces commentaires je ne peut m empêcher de me dire que j aurai aime savoir que javais cette maladie très complexe bien avant. si on a la volonté d arrêter la cigarette et autre chose ne devrions nous pas avoir également la volonté d arrêter… bien sur…. seulement dans tout ces témoignage je ne peut m empêcher de ne pas m y reconnaitre car je suis un garçon souffrant de cette maladie depuis que j ai 14 ans environ et j en aie 24 maintenant le problème étant que je suis une personne très intelligente très passionne très sensible….. et très minutieux également le fait que j ai souffert de cette maladie a un tous jeune age a fait en sorte que j ai pratiquement rien accomplie dans ma vie…..je me suis referme sur moi même et j ai développé des mécanismes de défense très puissant.
je vais essayer de faire une histoire courte qui viens du plus profond de mon être et a celle ou celui qui liras ca dit toi bien que nous…. êtres humains somme extrêmement intelligent et que par conséquent nous nous devons d être plus ouvert d esprit et de faire en sorte que cette auto-mutilation cesse (facile a dire moin evident en pratique…..car comme je vais lexpliquer dans mon temoignage jen connais beaucoup sur le sujet. je mexplique depuis que jai commencer ce toc il a presque aussitot pris le control sur tout mon etre et mes pulsion ci je peut dire ainsi sans trop exagérer. et en plus a cause de ca j ai commencer a fumer du pot ce qui a ruiner ma motivation je savai tres bien a quel point je me torturait la peau mais des que jai découvert ce forum enfin et que jai mis un nom sur cette maladie…… étrangement jarrive a ne plus me gratter…. moi qui pourtant me grattait dune maniere tellement plus compulsivement que tous les temoignage que jai lus sur ce forum )
car dans tous ces témoignage je ne vois aucune honte.. je ne vois en fait que l incompréhension et le désordre mais j y vois également de l amour et une fois que tu comprend et que tu commence a en parler c est tellement plus facile a gérer et enfin tu peut commencer a guérir ci vraiment tu le veut, commence par arrêter de te mentir a toi même car cette maladie peut être soigner j en suis la preuve vivante et je suis un des pire cas d acné excorie du visage.. mais je vous avertie tout de suite ne pensez pas que ca va être facile car ca ne lest pas… mais c est possible et pensez a tous le bien que cela va vous apporter d ans votre vie juste de pouvoir respirer a nouveau s ans se sentir juger lorsque l on accepte notre état et les dégâts que nous lui avons fait subir.. encore une fois facile a dire moin facile a faire mais en vérité une fois que tu en as parler a ton entourage ou a qui que ce soit.. ton sevrage peut commencer pour vrai… ci tu n en parle pas et que tu reste reclus a cause de ca .. que tu pense que tout le monde ne voient que ca mais que en fait tu est le seul juge de toi même bien que les autre juge beaucoup dans la vie tu n as pas besoin de ces personne superficiel…
bon par ou commencer
lol:)
mon état familiale fait en sorte que je suis reste tout seul encore plus que vous tous a cause tres précisément de cette maladie je me grattait tellement fort et souvent presque a chaque minute je ne pouvais m empêcher de me gratter. vers l age de 18 ans quand le problème a empirer j ai pratiquement perdue le contrôle sur ma vie et j ai presque failli mourir dune overdose d ecstasy.. :( moi qui portant n en avait jamais pris et moi qui pourtant connais mes limite je suis très réfléchis et très poser mais un jour je voulais simplement en finir alors j ai fait pendant un mois entier des trip d ecstasy en ne dormant que 1 jour sur trois . si j ai choisie cette façon que je voulais de mourir c est uniquement parce que javais trop honte juste pour sortir dehors et de rencontrer ne serais-ce q un étranger de l autre bord d la rue…cest vous dire a quel point cette maladie avait pris le contrôle sur le moindre de mes fait et geste imaginer vous a quel point jetai renfermer sur moi même envers les membre de ma famille bien que javai tout de même quelque amis…. aujourd’hui cest bien différent … personne n était en mesure de comprendre le mal être qui m habitait après avoir pris une douche a l eau brulante avec une quantité excessive de savon tout en me frottant le visage durant 5 minute. javais la peau tellement craqueler en sortant de ma douche que il m était impossible de sortir dehors et d affronter les éléments c est comme ci a chaque fois j espérai que avec la douche ca irais mieux mais c était bien pire jour après jour sans même que je m en aperçoive je me suis jamais empêcher de sortir pour aller faire des course bien que je stressait tellement fort lorsque j arrivai en face du caissier j ai une très grande confiance en moi le problème pour ma part et écoutez bien cette partie .. le problème en ce qui me concerne na jamais été en conséquence de ce que les autre pourrai penser de moi… du moin pas pour les inconnus…. le problème ait dordre physique tout simplement parce que après une grosse crise de titurage pendant le restant de la journée jusqu’à celle d après je ne pouvais même plus sourir tellement ca me faisais mal après m avoir frotte durant au moin 6 et même 8 et même 10 heures de suite durant au moin 5 années très très intense comme ca et que quand tu vois ta mère qui te dit que ta aucune acné …. elle comprend vraiment rien et c est a ce moment que j aurai eu le plus besoin d aide ou simplement de mecouter aurait été suffisant je crois mais c est dur d en parler a cette age alors je restait enferme a jouer a mon seul jeu vidéo que j ai toujours jouer..tout en continuant de me gratter toute la nuit …… des nuit blanche j en aie passer au moin 75 depuis 14 ans sans exagéré j ai développé d autre obsession très précisément a cause de ce toc malsain et de ma solitude extrême. On dirai qu il n y a que les obsession dans ma vie rien d autre…. l obsession d être aimé avant tout et l obsession d être apprécié et accepter alors je voulais vraiment faire une overdose… mais j ai échouer tout ca a cause de cette maladie qui n avait jamais été traiter et dont personne ne m aurai jamais écouter dans ce temps…. je peut dire que la solitude ma aussi sauver la vie car ci jetai sortis dehors j aurai probablement réussi a me suicider sinon je m aurai simplement jeter en bas d un pont mais la solitude en plus de ce toc et en plus de ma consommation de marijuana sont les trois facteurs qui combinés ensemble mont presque detrui la vie…. une chance j ai un instinct de survie au moin ca il était encore présent car ce toc comme il est appeler dirigeait le moindre de mes fait et geste ci javais le gout de manger la plupart du temps je renonçais même a la nourriture pour ne pas avoir a me laver les main a chaque 30 sec après m avoir toucher le visage… ok bien sur j ai fait une dépression directement relie a ma solitude et c est aussi a cause de ca que javai cette espèce de mal être au fond de moi qui m obligeait de manière incontrôlable a me frotter le visage ci fort que je pouvais faire de petite boules de peau morte après une sérieuse crise de titurage bien que mon acné était disparue depuis longtemps , jetai persuader de toujours en avoir autant… un peu comme une anorexique…. mais encore a cause du reste de ma solitude et de la drogue je n arrêtai pas la ohhhh non!!! je continuait toute la nuit en jouant a wolfenstein ennemy territory un jeu de tire a la première personne. j ai développer et entretenue une haine tellement grande envers cette maladie que elle as absolument pris le contrôle sur ma vie a partir de 18 ans jus que me 24 ans.. jusqu’à ce que finalement un ans auparavant j ai découvert ma maladie, je vous dit a tous ceux et celles qui non pas de problèmes sérieux …. d arrêter de s inquiéter et de commencer soit a en parler ou soit a s écouter tout simplement:) merci merci merci merci infiniment de votre écoute a tous ceux qui on eu la chance de lire ce message… je m apel simon wisdom-vin et je vis au quebec:) mes cousin francais mais qu es que je vous aime putain !!! lol aller a plus take care

mart - 25 février 2013

gardez courage et espoir Simon
la Vie change et évolue, soyez attentif et les choses changeront pour vous

107. Lilie - 27 février 2013

Je confirme Simon : le fait de s’ouvrir de ce problème qui nous ronge aide grandement. Comme je le disais ce-dessus, j’ai pu mettre un nom sur mon (notre) "mal" dimanche soir grâce à ce site. Depuis (et les vacances aidant…) pas une seule séance de grattage/triturage/massacre. J’ai demandé à mon compagnon de m’extirper de la salle de bain s’il constate que j’y passe trop de temps . De plus j’évite les miroirs, je fais ma routine de lavage de peau en douceur mais très rapidement, je ne m’attarde pas. J’essaie aussi de considérer l’ensemble de mon visage et non pas de me focaliser sur des détails : rester à distance respectable (et respectueuse…) de la glace !
Et hier, "comme par hasard", je tombe sur l’émission "Toute une histoire" qui traitait… des TOC ! Parmi les témoins, une femme atteinte de dermatillomanie. J’y ai vu un signe pour m’encourager à persévérer sur le bon chemin.
Pour finir sur une auto-rectification, notre problème n’est pas un TOC (même si apparenté car il y a l’aspect "perfectionniste" en commun) mais un Trouble du Contrôle de la Pulsion. Avant de trouver un thérapeute spécialisé en TCC, je vais tenter de poursuivre mon chemin de réconciliation avec moi-même (je sais que ce n’est pas gagné d’avance !).
Prenez soin de vous…
Lilie

108. Marjo - 28 février 2013

Bonjour à tous,
J’ai 33 ans et j’ai découvert il y a quelques mois que ce dont je soufrais depuis + de 20 ans était une maladie : la dermatillomanie. Des recherches sur Internet et l’émission "toute une histoire" du 26/02/13 m’ont appris qu’elle s’apparentait aux TOC mais surtout à la trichotillomanie (s’arracher les cheveux) http://toute-une-histoire.france2.fr/?page=emission&emission=40802
C’est plus complexe à guérir que les TOC car les malades éprouvent du plaisir en le faisant : on croit se purifier, lisser sa peau… Le psychiatre invité à l’émission, Franck Lamagnère, indiquait que les thérapies comportementales et cognitives sont les plus efficaces pour traiter ce problème.
J’ai réussi seule à vaincre beaucoup de mes démons et j’ai aussi vu un psy pendant 1 an 1/2. Je me sens bien en ce moment, épanouie seulement il y a toujours ce "mal" qui me ronge, ce gros "point noir" ;-) dans ma vie qui est une obsession quotidienne. J’ai une acné légère mais je me gratte la moindre imperfection (ongles et pince à épiler) le visage, la poitrine et le dos.
Je suis ravie d’avoir découvert ce site, ça fait du bien de lire des témoignages.
Je vais essayer d’éviter le plus possible les miroirs, d’avoir un objet lourd dans la main quand je suis au téléphone… et plein de petites astuces pour calmer mes attaques… et je vous souhaite bon courage à tous !
May the force be with you !

109. sonia - 28 février 2013

J’ai passée ma vie à me cacher derrière une carapace d’ou l’on ne voyait de moi qu’une personne froide et sans ressentit (ça c’étais surtout pour mes compagnons) peur d’être trop vulnérable peut être.
Pour ce problème j’essaie d’y remédier mais c’est vraiment pas évident.
Aussi loin que je me souvienne je me suis protégée des personnes qui me côtoyaient (il faut dire que j’ai pas mal de pot cassé mais ça ce n’est pas le sujet) toujours souriante ouverte aux autres gentille (beaucoup trop peut être) à l’écoute mais jamais je ne me suis confiée réellement. depuis des années j’en ai développé un stress intérieur qui fait des ravages sur mon estomac mais surtout sur ma peau.
Cela fait des années que je me gratte tout ce qui peut me sembler imperfection de peau, même quand les boutons deviennent plaies et s’infectent cela ne m’arrête pas.
Je m’étais résignée et pensai que j’étais anormale à cause de cette auto mutilation que je mettais sur le compte de mon renfermement et de mon stress.
Trop honteuse pour en parler je gardais cela pour moi et restai dans l’ignorance.
Il m’auras fallut attendre presque trente ans pour apprendre que je n’étais pas un cas à part et que ce que j’appelais auto mutilation est en fait une maladie et qu’il y à des solution.
Bien sur j’ai pas mal de choses à régler dans ma tête et j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir pour me sentir épanouie mais le fait de prendre conscience des réels problèmes qui me freinent au quotidien, me permet de commencer une véritable guérison.
Merci à tous vos post et à ce site.

110. Anonyme - 4 mars 2013

Les gars, je pensais etre la seule… Des années que je tripote a mon visage, alors qu’a la base je n’ai pas d’acné! Je touche a un bouton, puis ca s’empire puis y a un autre qui vient!!! Parfois je les crée a partir de bete points noirs! J’en ai marre.. Merci pourvos conseils :)

111. Anonyme - 6 mars 2013

Déjà, bravo pour ce site, qui m’a bien aidée, et fait rigoler. J’ai beaucoup de ces crises… et je suis contente de voir que je ne suis pas seule!! Soulagement! Parce que en général il n’y a que moi qui ais ce genre de marque sur le visage et c’est horrible. Bon voilà, j’ai refais (comme presque tous les jours…) une crise et je me suis tripoté le visage. Ca fait 3-4 jours que ça ne s’améliore pas alors que j’enchaîne crème réparatrice etc.
Je décris la chose : j’ai un bouton sur mon front qui ressemble à une bosse, je le sens. Ayant voulu le percer, la peau au dessus s’est trouée et maintenant j’ai le trou avec le bouton, seulement voila, des jours que je mets de la crème réparatrice et ça ne fait rien, je fais tout, pansements, masques… Mais rien, si vous avez déjà eu ce problème, expliquez moi quoi faire pour réparer ma peau au plus vite et si ça va mettre longtemps pour se réparer… De plus, mon bouton ne s’en va pas malgré mon traitement, je ne comprends pas mais il faut surement du temps, ce que je voudrais c’est savoir pourquoi ma peau ne se répare plus! Merci de m’aider =)
Pour info j’ai une peau mixte (voire un peu grasse) avec une acné moyenne.

Je sèche également ma peau au sèche cheveux le matin, ravie de voir que je suis pas la seule aussi :) et je voudrais savoir, quand on triture un bouton, il y a un liquide transparent qui coule, je sais pas du tout ce que c’est, si quelqu’un peut m’éclairer =)

Rory - 6 mars 2013

Alors je sais pas si ça peut t’aider pour ton soucis mais moi j’utilise de l’Acide Salicylique et du Zinc de la marque Etat Pure, le complément me lisse vraiment la peau ou sinon quand les boutons apparaissent je met de l’acide salicylique et il ne grossit pas. Par contre voilà, on en revient au même problème, il NE FAUT PAS y toucher !! Sinon le bouton va creuser et les produits auront vraiment du mal à faire effet. La peau ne pourra jamais s’en sortir si on y touche sans arrêt. Je sais à quel point c’est compliqué, je chute rapidement aussi mais là je vois vraiment de l’amélioration et ça motive vraiment à continuer les efforts. Donc courage, et surtout hydrate toi. Comme crème hydratante et réparatrice je met de la Centella de chez Cytolnat.

Rory - 6 mars 2013

J’allais oublier, ce qui était pas mal aussi à l’époque où j’avais des petites plaies comme ça à cause d’un triturage c’était de l’huile de jojoba ou bien du beurre de karité, surtout en soin de nuit. Mais bon quand j’avais un gros bobos comme ça, ça ne disparaissait pas avant minimum 5 jours sans y toucher et en hydratant souvent. Il faut être hyper patient et bien se contrôler à ne pas y toucher. Oublier les produits agressifs (masque, peeling) quand c’est comme ça, hydrater et la meilleure solution, prenez votre mal en patience :s il n’y a que ça à faire. Allez courage!

Anonyme - 7 mars 2013

Merci beaucoup pour ta réponse vraiment rapide! En fait je trouve que ça commence à s’améliorer, faut juste être patient mais c’est dur… Merci pour tous ces conseils, en effet, ma peau fait un petit "cratère" (creuser comme tu dis) mais je pense que ma crème réparatrice pourra m’aider. En tout cas merci!

Au fait juste pour savoir, l’excès de sébum est dû à quoi en général, ne pouvant pas me passer de fond de teint, je brille énormément et c’est gênant, toujours obligé de l’essuyer =s
Ca vient du fond de teint? de ma peau? ou peut-être des deux?

Rory - 7 mars 2013

@Anonyme –
Et bien moi je sais que c’est ma peau car lorsque je suis démaquillée j’ai la peau qui devient luisante après 1 heure ou 2. Et lorsque j’étais sous Diane 35 j’avais la peau extrêmement sèche et sans Diane 35 mon nez redevient brillant. En ce moment j’essaye une cure de Zinc Gluconate en application sur le visage, je le fais que depuis 15 jours mon nez est un chouilla moins brillant mais ce n’est pas encore ça pour être tranquille toute une journée.
Si c’est une question de fond de teint, il en existe sans huile et il parait que c’est le top car ça ne bouche pas les pores. De mon côté je ne vois pas vraiment de différence mais je n’ai peut-être pas essayé assez en long terme car j’adore mon fond de teint actuel et idem je ne peux pas m’en passer ;) ça serait trop dur sinon!
A faire le test, à voir comment réagis ta peau sans fond de teint!
Contente que ton bobo s’améliore, j’espère que ça sera un vieux souvenir très bientôt!

112. anonyme. - 6 mars 2013

J’ai en ce moment exactement le même problème que toi mais sur la joue, et cela fait 2 semaine ( malgrès tt les cremes..) Qu’il ne part pas..

Sur ce bon courage a toi! :)

113. Daphnée - 6 mars 2013

Moi je souffre de ce trouble depuis seulement 5 mois, je n’ai pas d’acné, juste un bouton chaque mois, mais rien à faire je me gratte toutes les imperfections imaginaires ou réelles que je peux voir…Parfois je perce et perce jusqu’à m’arracher la peau et la brûler, parfois j’utilise même des objets comme des pinces à épiler…Je ne sais plus quoi faire, j’ai honte, j’ai peur que l’on trouble ça superficiel, mais j’en souffre réellement… quand je vois d’autres personnes qui en souffrent depuis plusieurs années ça me fait peur :(

Lilie - 6 mars 2013

Bonjour Daphnée,
Non ce problème n’est pas superficiel. Il n’est qu’à lire attentivement le contenu de ce site pour s’en rendre compte. Ce trouble est tout récent chez toi, je ne peux que t’encourager à le juguler autant que possible dès maintenant, sinon tu risques d’être entraînée dans une spirale infernale qui peut en effet durer des années.
Je te recommande aussi vivement la lecture du site (en anglais) http://www.stoppickingonme.com/.

Pour les commentaires précédents : encore une fois (et oui, cela est plus facile à écrire qu’à faire… j’en sais qqch même si cela fait une semaine que je suis "raisonnable" ) le meilleur des soins de la peau, c’est de la laisser tranquille, lui faire confiance pour gérer/soigner ce qu’on juge être des "imperfections".
Au bout de plusieurs années, la peau ne parvient plus à cicatriser aussi facilement qu’au début, c’est comme si son capital réparation s’amenuisait. J’ai 34 ans, le mien est déjà bien entamé. Faites mieux que moi, courage !!

114. Anonyme - 8 mars 2013

@Rory, Merci, je vais essayer de chercher ces fameux fond de teint sans huile, effectivement je ne sors pas sans fond de teint, c’est horrible d’en être arrivé là mais c’est inévitable! Je vois que tu prenais la pilule, mon dermato m’avait conseillé également la pilule pour améliorer l’acné et j’ai commencé depuis peu (quelques jours) Triafémi, est-ce que pour les problèmes de peau, Diane 35 t’a beaucoup aidé, niveau acné? Pour mon sébum, Je crois que ça vient de ma peau, mais mon fond de teint + poudre n’arrangent pas les choses, je suis sûre qu’une heure après, je luis déjà comme dans un sauna, atroce! Je suis restée démaquillée toute une journée, ma peau mixte était luisante sur la zone T mais moins qu’avec mon fond de teint il me semble. Je referai le test pour en être sûre. Je te remercie une nouvelle fois pour ta réponse très rapide et te souhaite une bonne soirée. Merci beaucoup pour tes conseils très utiles!

Rory - 8 mars 2013

En effet Diane 35 m’a beaucoup aidé, pas au point d’oublier le fond de teint mais ça avait vraiment diminué, ma peau était devenu sèche et donc beaucoup moins de boutons, quelques un par ci par là mais rien de grave, du coup ça m’a permis de mieux surmonter mes triturages qui étaient devenu trop important. J’ai essayé d’autres pilules mais le temps qu’elle fasse effet je n’ai pas supporté. Pourtant Diane 35 a mis longtemps aussi… pas de résultat avant 6-7 mois, ce qui a été super long !! …mais je n’ai pas regretté ce moment de repos ^^ je l’ai pris à peine 2 ans.

Anonyme - 10 mars 2013

Oui, on m’a également dit que s’il y avait une amélioration importante, je ne serai plus obligée de prendre la pilule. En effet 6-7 mois c’est très long… Moi qui ne l’a prend que depuis quelques jours… Mais il ne faut pas se décourager… Patience patience et beaucoup de patience (ce qui n’est pas mon point fort). Et concernant mon bobo, ce n’est presque plus qu’un vilain souvenir, la peau s’est entièrement reconstituée, une bonne nouvelle pour moi. Merci pour tes réponses et conseils Rory.

Rory - 10 mars 2013

C’est sûre ça dépend de tellement de facteur la pilule, on est pas toutes les mêmes pour ça, il y en a à qui ça fait effet dès le 2éme mois, donc c’est sûre que dans tout les cas il faut une bonne dose de patience ^^

115. Daphnée - 12 mars 2013

Bonjour, je ne sais pas si cela vous arrive, le fait d’avoir une plaie et de la gratter inlassablement pendant des semaines voir des mois…il y a un mois et demi, je me suis arrachée beaucoup de peau en faisant les points noirs :s, ensuite voyant que ça ne cicatrisait pas, j’ai gratté avec une pince à épiler (hé oui je sais parfaitement que c’est idiot, que cela empire les choses, mais malheureusement en crise je crois que cela ne peut que me faire du bien) c’est superficiel heureusement mais depuis je gratte la croûte, l’arrache, ce qui fait que cela ne cicatrise jamais…bon là c’est déjà beaucoup mieux, plus petit, mois profond, mais j’ai encore gratté un peu les coûtes hier alors que c’était presque cicatrisé :( Y- a t-il des gens comme moi? Comment faire pour éviter de se gratter? Dans mon cas sortir beaucoup m’aide…car rester la maison seule est difficile : je me retrouve toujours à me triturer dans la salle de bain.

Rory - 12 mars 2013

Je suis vraiment désolé pour toi. ça m’est arrivé aussi, je sais que c’est dur d’être hyper patiente avec sa peau. J’évite au maximum d’y toucher, surtout aux points noirs car direct ça va être catastrophique et je vais m’en vouloir. Alors comment éviter de se gratter…?! Bonne question. Déjà tu as un énorme atout c’est que sortir dehors t’aide beaucoup (moi c’était carrément l’inverse et hyper handicapant du coup). Donc continue de sortir surtout ! Ensuite je ne sais pas si tu y as pensé… mais ça serait soit d’en parler à une psy pour que tes pulsions soient moins quotidiennes et de les oublier. Ou bien de te confier à une personne de ton entourage qui pourrait te soutenir, à qui parler librement, quand tu as la sensation de vouloir y toucher appelle la. Ou bien que ça soit elle qui doit te prévenir des dangers. Il y a aussi la solution d’écrire un journal intime où tu fais le point avec toi même, le fait de te rendre conscience comme ce problème est récurrent et qu’il faut faire la part des choses. Ou bien dès que tu as l’envie de toucher à ta peau, met toi dans une passion qui te fera oublier cette démangeaison. Enfin comme tu comprendras il y a des tonnes de solution propre à chacun. L’important c’est que déjà tu es venu ici pour nous en parler, c’est encore un autre point qui prouve que tu veux t’en sortir. Alors courage, ai confiance que ça s’arrêtera un jour. Et en attendant donne une bonne dose de patience à ta peau pour récupérer ;)

116. Daphnée - 13 mars 2013

Merci Rory pour ta réponse:. En effet je vois un psy depuis plusieurs années mais pour d’autres troubles à la base, ce trouble "dermatillomanie" n’étant intervenu dans ma vie il y a seulement 6 mois. J’ai même un traitement thérapeutique mais je crois qu’il ne me convient pas.Là je suis contente cela fait 3 semaines que je n’ai pas crée de nouvelles plaies et que j’ai arrêté de gratter avec des objets. (Au début je le faisais carrément avec des aiguilles…) Maintenant je me concentre sur une seule plaie…parfois j’essaye de laisser cicatriser ça dure quelques jours au bout du compte j’ai presque plus rien et puis je craque, et la croûte revient pour plusieurs jours…c’est énervant! Malgré ça, je sens un réel progrès, maintenant je sors alors qu’avant j’avais tellement honte de mes croûtes que je restais chez moi, ce qui ne faisais qu’aggraver les choses étant donné que je m’ennuyais, j’étais forcément amenée à me triturer dans la salle de bain… j’ai aussi repris mes études alors que j’étais en totale rupture scolaire à cause de deux hospitalisations en psychiatrie…J’y crois un peu, mais pas trop non plus les mauvais espoirs, c’est ce qui fait le plus mal!

Rory - 13 mars 2013

C’est bien si tu vois de l’amélioration. Je sais que c’est dur d’y croire, j’ai moi même rechuté et je ne sais pas si je serais encore à l’abri. Mais l’important c’est de faire son mieux. Perso quand je sens que je vais rechuter je me dis que je regretterais après.
Et puis quand on voit des progrès ça donne envie de continuer ;) Bon courage

117. Daphnée - 14 mars 2013

C’est sûr c’est dur…Mais j’ai enfin réussi à laisser cicatriser ma plaie! Plus rien ouf…depuis 1 mois et demi il était temps! Mais malheureusement j’ai craqué hier soir…En fait il y a deux-trois jours j’avais fait mes points noirs sur le nez, mais DELICATEMENT…mais comme la était encore un peu fragile à cet endroit (anciennes marques de GRATTAGE d’il y a 3 mois, bon pas voyantes mais quand même fragiles…) Je précise que j’avais fait AU DESSUS des anciennes marques..j’étais toute contente de ne pas avoir fait de dégâts, pas de peau arrachée, pas de rougeur…mais le lendemain piaf…une petite croûte…un petit bout se détachait tranquillement hier…alors j’ai enlevé le petit bout, pour au final enlever toute la croûte :( je croyais que c’était cicatrisé, alors j’ai fait un petit gommage pour enlever les peaux mortes…mais malheur, le bout du nez tout ROUGE et mes marques rouges!! Bon ben après j’ai réalisé que c’était pas cicatrisé et que j’avais encore plus irrité ma peau avec le gommage :( ainsi que sur mes anciennes marques…Maintenant j’ai encore une petite croûte, bon je m’affole pas pour les marques, c’est pas la peau arrachée juste brûlée et irritée…mais j’ai peur que mes "anciennes marques" qui étaient, avant que je n’y touche, beige et très légèrement rosées, redeviennent rouges…(je précise que je n’ai pas gratté c’est juste la peau toute irritée…) Est-ce que c’est possible??? :( elles étaient presque pas voyantes, est-ce que à cause de l’irritation elles risquent de redevenir rouges comme lorsque j’avais gratté à sang avec des objets…ça me stresse énormément…

Dsl ça peut paraître superficiel, mais ça m’obsède…
Merci encore pour ce site merveilleux.

118. Daphnée - 14 mars 2013

En fait la peau a été légèrement arrachée sur mon ancienne marque beige/rosé…:( des risques pour qu’elle redevienne rouge?

119. Daphnée - 14 mars 2013

Vraiment dsl je sais cela peut paraître superficiel mais ça me fait un peu peur :( J’ai la peau légèrement arrachée sur une ancienne marque de 3 mois (blessure à sang avec une aiguille – – ‘ ) qui était presque plus là, enfin beige très légèrement rosé…Quand je m’arrache la peau ça ne fait pas de cicatrice mais là j’ai peur que la marque revienne rouge comme c’est sur de la peau fragile :( … que puis-je faire…:(

Rory - 14 mars 2013

Si c’est rosé ça restera rosé, à une seule condition, NE PLUS Y TOUCHER !! et l’hydrater au maximum. Si en revanche tu touche sur cette zone elle deviendra rouge. Plus tu lui feras mal plus ça reviendra comme avant. Alors je te conseille de ne plus y toucher si tu ne veux pas que ça s’empire. Tu hydrates bien cette zone ciblée (même plusieurs fois par jour). Et je te conseille d’oublier le gommage, ça agresse vraiment la peau. Perso j’ai arrêté depuis un moment, ça me rendait tous le temps la peau très marquée. Nettoie ton visage avec des savons ultra doux, à l’aloé véra par exemple. Cela suffit. Mais je me répète, la règle primordiale c’est vraiment de ne plus jamais y toucher et d’éviter les produits agressant. Et tu verras avec un peu de patience cela va passer.
Attention si tu y touche ça repousse le délai de guérison… Tiens le coup.
Et non c’est loin d’être superficiel ton problème, tu es très bien placée ici sur le forum pour en parler.

Rory - 14 mars 2013

Enfin quand je dis que "si c’est rosé ça restera rosé", je ne parle pas à vie hein !! Je parle jusqu’à guérison!

120. Daphnée - 14 mars 2013

Ah d’accord, merci. Enfin quand je dis beige rosé c’est vraiment rose très léger ça ne se voyait quasiment plus…Donc pas de risque que ça redevienne rouge…alors.? J’ai mal compris ce que tu m’as dit.

Rory - 14 mars 2013

Non pas de risque que ça redevienne rouge. ça reprendra la couleur de ta peau petit à petit. Mais attention tu pourrais arriver à te faire des cicatrices à vie à trop y toucher.

121. Daphnée - 14 mars 2013

Mais là que dois-je faire pour la petite peau arrachée pour qu’elle cicatrise le plus vite possible et de manière optimale? Je dois laisser sécher? Mettre de la crème cicatrisante "cicalfate"??

Rory - 14 mars 2013

Oui de la crème cicatrisante c’est très bien. L’important est d’hydrater la zone arrachée pour que la peau se répare.
Dès que tu vois que c’est trop sec justement, n’hésites pas à remettre un peu de crème.
Et oublie les produits agressifs ;)

122. Daphnée - 14 mars 2013

Oui….je pense que cela fait partie du trouble mais j’ai tendance à décaper ma peau avec des masques purifiants, des gommages deux fois par semaine…c’est peut-être trop…alors que je n’ai pas de boutons, 1 ou 2 boutons de de temps en temps, et peu de points noirs selon ma mère et une cousine esthéticienne (mais moi évidemment je les vois énormes!) Moi j’aurais tendance à assécher et assécher…mais évidemment ce n’est pas la chose à faire…j’ai une peau plutôt sensible, et entre mixte et sèche. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre:

123. Rory - 14 mars 2013

Si je comprends.
Peut-être que tu pourrais essayer d’espacer tes gommages et masque. De 2 fois par semaine par 1 fois… puis 1 fois tout les 15 jours… et ainsi de suite. En plus d’aider ta peau tu ferais des économies dans les produits agressant ^^
J’ai la peau mixte moi aussi, plutôt grasse sur la zone T (front et nez) et sèches sur les joues avec tiraillements aux rides du sourire. Mais j’ai appris que les gommages et les masques pour moi ne changent rien. Bien au contraire, parfois j’avais l’impression que ça s’aggravait. Quand je veux me faire un soin pour enlever les points noirs avec le principe de gommage et masque, je prend rdv chez une esthéticienne, je sais que elle, elle gardera son self control sur ma peau, alors que moi pas ^^

124. Daphnée - 14 mars 2013

Oui c’est vrai c’est plus prudent!! Et puis pour les cicatrices en fait ça m’est égal…des petites cicatrices blanches après la victoire, ça me dérange pas, au contraire, c’est des cicatrices de guerrière et puis ce n’est pas si laid ;) Ce qui me dérange juste c’est la rougeur au début! Après les cicatrices, je m’en fou ^^ J’assume! Mais évidemment ce n’est pas une raison pour continuer le massacre! Là si ma petite cicatrice de 3 mois sur le nez revient beige rosé comme elle était avant le petit accident, ça m’est égal! Mais je vais suivre tes conseils et je vais éviter d’y toucher, pour pas aggraver les choses…

Rory - 14 mars 2013

C’est bien, tu vois des choses du bon côté :)

125. Alizee - 15 mars 2013

Bonjour,

Je me gratte a m’en faire saigner tous les jours mais je ne gratte pas souvent mon visage. Ce sont mes jambes que je massacre est-ce le même type de maladie que celle dot vous parlez ??

126. Daphnée - 15 mars 2013

Bonjour Alizée, oui c’est le même type, peu importe l’endroit où tu le fais ça relève toujours de la dermatillomanie,.ça m’est arrivé aussi de me gratter le corps à sang, par exemple sur le décolleté…

127. Daphnée - 15 mars 2013

J’ai une question Rory…Mon éraflure ne forme pas de croûte, est-ce que ça va cicatriser normalement? Dans ma tête pour qu’il y ait cicatrisation il faut forcément une croûte…Je sais c’est bête mais bon…en attendant je continue à mettre de la crème comme tu le dis…alors qu’à la base je faisais tout pour assécher (lotion assèchante etc…)

Rory - 15 mars 2013

Pour qu’il y ait croûte il doit y avoir du sang. Un peu glauque mais c’est vrai ^^ Ta peau n’a pas été jusqu’au sang heureusement mais a été fortement sensibilisé et donc elle est de couleur rose. Comme par exemple quand tu te grattes quelques parts elle devient rose… et si tu grattes encore plus c’est rouge sang et donc croûte. Et quand une peau est sensibilisé le meilleur moyen c’est de l’hydrater. Si tu l’assèches elle va rester sensible et va mettre très longtemps à cicatriser… voir à ce qu’elle reste un sacré moment en formant une "tâche" :s
J’ai eu ça sur le menton. J’avais un bouton que j’ai trop égratigné. Et à peine cicatrisé que j’y ai retouché. ça a mis super longtemps à cicatriser. Et j’avais comme une tâche rose très pâle durant des mois. A force c’est parti mais sur le coup je pensais avoir cette tâche à vie.

128. Anonyme - 15 mars 2013

Bonjour!

Voila, nouveau problème, je ne sais plus quoi croire dans tous ce que je lis et entends mais j’aimerai avoir votre avis.

Ma peau est disons mixte, à tendance grasse (beaucoup de brillance sur le front, le menton, le nez, sur la zone T et un petit peu les joues). Mais à cause de mon traitement contre l’acné certaines parties de mon visage sèchent. Donc je les hydrate avec de la crème hydratante d’Avène : CleanAc. Seulement j’ai remarqué qu’elle me rend la peau un peu grasse donc je suis obligée de l’assécher légèrement avec mon sèche cheveux (je sais c’est bête) et de l’essuyer avec un coton ( encore plus bête, mais j’essuie ce qui n’a pas était absorbé) pour appliquer mon fond de teint. Mais j’ai lu sur des commentaires qu’il ne fallait absolument pas de crème hydratante pour les peaux comme la mienne (seulement si je ne le fais pas, ma peau est sèche et donc ça se voit énormément sous le fond de teint). Est-ce vrai?

Et puis, j’aimerai savoir, rory, toi qui m’as parlé de la pilule, est-ce qu’en t’asséchant la peau, elle a arrêté la brillance? Ta peau était matte toute la journée? Parce que j’aimerai savoir si la pilule permet ce genre de chose (réguler le sébum pour qu’il n’y ait plus brillance). Ce problème me pourrit la vie! Non seulement je vois toutes ces filles qui n’ont pas ce problème et une belle peau (ce qui me fait jalouser j’avoue) mais en plus je suis obligée toute la journée d’essuyer ma peau avec un coton (genre DemakUp) ce qui n’est pas très sexy (carrément pas en fait), alors j’enlève un peu la brillance mais ça miroite toujours, c’est brillant (comme mon tableau de cours, je reflète la lumière, je sais pas si vous voyez)! J’en peux plus! Si quelqu’un a une astuce pour arrêter de briller comme si on sortait d’un sauna (bon j’exagère un peu), je suis preneuse! De plus, en m’essuyant la peau avec un coton, je l’agresse (ça fait un peu mal), j’enlève tout mon fdt et elle devient rouge. MA-GNI-FIQUE!

Qu’est ce que vous en pensez vous?

129. Rory - 15 mars 2013

Bonjour!
Oui j’ai parlé de Diane 35, la seule qui a été efficace pour ma peau mais cette pilule (qui était plus un traitement pour l’acné) était fortement dosé et a été retiré sur le marché. Concernant les autres pilules je n’ai jamais pu tenir le coup assez longtemps pour que je puisse en juger. Pour avoir essayé Diane 35 elle m’avait éliminé la peau grasse, j’avais la peau sèche mais je mettais une bonne dose de crème hydratante et je n’avais même pas la peau qui brille, le rêve !!! Sauf que voilà, j’ai arrêté Diane 35 et ma peau brillante été revenu !!

Donc l’hydrater c’est compliqué ça c’est sûr.
J’ai jamais adoré Avène non plus. Pourtant elles sont douce et agréable et sentent bon, mais elles n’ont jamais prouvé leur efficacité chez moi :s

En ce moment je trouve ma peau déjà beaucoup beaucoup moins brillante,
Je crois que c’est dû à ma nouvelle crème, je prend Fluide oil-free désaltérant (crème sans huile) de chez Etat Pur. C’est sous forme de gel.
Je l’utilise seulement le matin pour tenir la journée et le soir j’hydrate avec une autre crème + hydratante.
Il y a le Zinc Gluconate qui est plutôt efficace aussi, à mettre avant la crème hydratante ou bien sans crème si ta peau ne tiraille pas.
Moi j’utilise les 2 mais je n’ai pas de traitement ni pilule. Donc il n’y a rien qui puisse asséché mis à part mes applications.

Enfin je pense dans tout ça que tu dois utiliser quand même une crème, j’ai le souvenir à l’époque où je prenais Roacc’ je devais hydrater ma peau énormément sinon je commençais à peler de partout. Mais ça remonte à loin, je n’ai pas le souvenir qu’elle brillait.

En tout cas trouver la bonne crème c’est un casse tête pour nos peaux, surtout si t’as un traitement contre l’acné.
Ce que tu peux essayer aussi c’est d’éviter de mettre de la crème sur les zones brillante. Tu en mets seulement sur les joues jusqu’au niveau des rides du sourire pour pas que ta peau tiraille.
Tu as demandé sinon au Dr qui t’a prescrit ton traitement ? Il pourra peut-être te renseigner si ça devrait s’atténuer avec le temps…

Anonyme - 15 mars 2013

Merci beaucoup pour ta réponse, c’est vrai, je vois bientôt mon dermato, enfin dans quelques semaines, je penserai à lui demander mais tout ce qu’il m’a dit la dernière fois c’est d’être patiente… Ah… Merci pour tes conseils :)

130. Elena - 15 mars 2013

Salut tout le monde, je suis vraiment rassurée de pas être la seule, pour ma part ça fait 4 ans que ça dure!
Malheureusement il ne s’agit pas de mon visage, c’est pire puisqu’en fait je me retrouve avec de très grosses cicatrices du type tâches brunes sur les bras, le dos et la poitrine!!
Ce site m’aide beaucoup psychologiquement mais j’ai vraiment besoin d’aide!
Dès que je me déshabille et que je suis face à un miroir je cherche toujours à perçer un bouton même si il n’existe pas. Quand je me rends compte des dégats je me sens très très mal.

L’été approche et si je ne me reprends pas je serais destinée à mettre des pulls pendant toutes les vacances.
C’est très douloureux pour moi de me regarder dans un miroir ou lorsque je vois les autres en débardeur, des fois je me dis que mes tâches ne partions jamais et j’en pleur.
Si quelqu’un avait un ou deux conseils ça serait très gentil.
Et merci encore pour ce site

Rory - 15 mars 2013

Salut Elena, Je m’y connais pas beaucoup en tâches brunes… tu as essayé les crèmes depigmentante ? je sais qu’aussi il existe le laser qui permet de les effacer considérablement…
Un dermatho pourrait sans doute t’aider à ce sujet…
Bon courage en tout cas :)

Anonyme - 8 mars 2014

Bjr Elena, je suis comme toi, j’ai de vilaines tâches brunes sur le dos, bras à force de triturer ma peau. Je voulais te demander si tu as pu trouver une solution pour ces tâches brunes auprès d’un dermatologue?? Merci!Courage, j’espère qu’on va toutes/tous s’en sortir. Ca pourri tellement la vie!

Soph - 8 mars 2014

Bjr Elena, je suis comme toi, j’ai de vilaines tâches brunes sur le dos, bras à force de triturer ma peau. Je voulais te demander si tu as pu trouver une solution pour ces tâches brunes auprès d’un dermatologue?? Merci!Courage, j’espère qu’on va toutes/tous s’en sortir. Ça pourri tellement la vie!

Elena - 8 mars 2014

Bonjour Soph, je suis allée voir une dermatologue et elle m’a prescrit une crème dépigmentante qui s’appelle melanex trio, je ne l’ai pas encore mise parce que j’attends de ne plus avoir de traces rouges pour l’appliquer. Le problème c’est qu’avec cette manie qu’est la dermatillomanie, il est difficile de ne pas y toucher et donc de rester sans traces rouges. Alors je perd beaucoup de temps malheureusement, parce que c’est une crème qu’il faut appliquer en hiver pour éviter le soleil. Mais il faut toujours garder espoir alors je prend mon mal en patience et j’espère que notre problème finira par disparaître de nos vie pour toujours.

Soph - 12 mars 2014

Bonjour Elena, merci pour ta réponse. Fut un temps, j’utilisais également melanex trio, c’est efficace mais extrêmement long à traiter et cher comme crème. Actuellement, cette crème a été arrêtée du marché. Je vais également consulter un dermatologue, je reviendrai te donner de mes nouvelles le moment venu. Allez courage, faut qu’on arrête de toucher, plus le temps passe et plus je regrette tout ça.. Pour ma part, je me lance sur la voie de la guérison, j’essaye de plus toucher, c’est difficile parfois, y’a des petites rechutes mais faut tenir, et j’ai espoir. Ça a fait trop de dégâts tout ça!

Soph - 12 mars 2014

Pour les rougeurs, tu devrais appliquer une crème qui s’appelle cicalfate pour accélérer la cicatrisation, si c’est pas déjà fait.

Elena - 14 mars 2014

Bonjour Soph, oui effectivement je connais Cicalfate et je l’utilise tout le temps, j’arrive à tenir une semaine sans toucher ma peau mais ça reste difficile parce que je rechute chaque fois, mais je garde espoir comme toi, Courage!!!

131. Daphnée - 15 mars 2013

Il y a des petites peaux sèches sur ma petite plaie, comme des "miniscules croûtes" rahh j’ai envie de gratter mais il ne faut surtout pas non? C’est vraiment énervant, et je confirme Rory j’ai quelques tâches roses moi aussi à cause du grattage, bon récentes depuis deux mois mais toi en combien de temps est-ce parti? En 6 mois? Merci

Rory - 15 mars 2013

Nononononono n’y touches pas !! Tient bon!!! Dis toi qu’après tu seras fière d’avoir été forte :D
Je me souviens plus en combien de temps c’est parti… mais minimum 6 mois je pense oui.

132. Elena - 16 mars 2013

Salut Rory, merci de ton soutient, oui j’ai déjà essayé les crèmes dépigmentantes mais c’est sans résultat :'(
j’ai tellement honte quand je me regarde dans le miroir, ce soir j’ai recommancé…
je pense que tu as raison, je vais consulter un dermatologue mais avant j’aimerais vraiment tenir au moins un mois sans toucher!
J’espere que je serai plus forte, mais plus le temps passe plus je perds espoir.

Rory - 16 mars 2013

Tu as essayé de te couper les ongles très court ? comme ça tu ne peux pas facilement te gratter ! Sinon quand c’est vraiment difficile à gérer c’est d’en parler à un proche ou une psy pour se sentir épauler…
Oublie les miroirs aussi… mais facile à dire tous ça je sais :s Courage

133. Anonyme - 16 mars 2013

Je ne voudrais pas paraître défaitiste mais les ongles courts, ça me connait, parce qu’en plus de tous mes problèmes de peau, je ne peux m’empêcher de me ronger les ongles constamment au plus court (dès que je vois un bout d’ongle qui pousse, clac, je coupe, alors que j’aimerai arrêter…) Encore un autre problème (je suis gâtée moi)
Enfin tout ça pour dire que, même avec des ongles courts, j’arrive à les gratter alors désolée, mais pour moi ça marche pas. Bon, il faut aussi une bonne dose de volonté, quand je suis fatiguée de tous ces boutons je ne peux m’empêcher de continuer le massacre, même si je sais que ça va empirer, je le fais quand même parce que je suis énervée, alors c’est dans ces moments là qu’il faut se raisonner en se disant stop, (facile à dire je sais, mais pour moi parfois ça marche) c’est dur, très dur mais pas impossible… Quand tu es devant ton miroir et que tu commences à regarder intensément un bouton, pars, parce que tu risques de récidiver… Par contre, pour ce qui est d’oublier les miroirs, faites attention, si vous êtes tellement complexée par ces boutons (ce qui est un peu mon cas), vous aurez tendance à fuir votre reflet et chez moi, ça provoque un léger malaise, je n’aime plus quand les gens me regardent et je fuis un peu le contact avec les autres… (ça c’est mon cas, parce que je suis timide naturellement, pas forcément votre cas). Pour ma part, le miroir me montre la vérité en face, j’ai l’impression qu’il me dit : Regarde ce que t’as fait! Tu trouves ça beau? Alors en voyant mon état parfois pas joli joli, et bien j’encaisse le coup (non sans mal) mais je me dis qu’il ne faut pas me refaire ça. Il est là pour me raisonner en me montrant ce que je fais et pour que je comprenne le résultat. C’est comme ça que j’apprends de mes erreurs, et je dois avouer que je me triture encore, mais beaucoup moins qu’avant. Sur ce, je te dis bonne chance et surtout bon courage! :)
May the force be with you (and us) ;)

134. Elena - 16 mars 2013

Salut les filles, encore merci pour votre soutient, ça fait très plaisir d’être écoutée et comprise.
Je me coupe les ongles oui, mais les dégats sont toujours là…
Aujourd’hui je me suis jurée de ne plus recommencer et je vais à tout prix éviter les miroirs. J’ai même accroché un calendrier sur lequel j’inscris des croix vertes sur les jours où je n’est rien touché. J’espère en tout cas que je serai bien motivée.
Je vous remercie vraiment pour vos conseils et encouragements :)

Rory - 16 mars 2013

C’est une bonne idée le calendrier, je n’y avais pas pensé ! En voyant plusieurs jours de couleurs verts ça donne pas envie de retourner dans le rouge! Merci pour l’astuce ;)

135. Elena - 16 mars 2013

Je t’en prie Rory ;)

136. Daphnée - 22 mars 2013

Je suis vraiment contente, j’ai enfin une peau sans vilaines croûtes! Cela fait 10 jours que je n’ai pas touché à ma peau, wow…! Par contre la plaie superficielle que j’avais sur le pli menton , bon maintenant les croûtes sont tombées sans que je ne les arrache, c’est couleur peau mais il y a comme des petits plis quand je souris, je sais que c’est pas encore cicatrisé, mais je me demandais si ça allait donner une cicatrice forcément? Je précise que c’est pas rouge, mais couleur peau, c’est juste des petits plis, ça me stresse un peu…Il faut que la peau soit de couleur rose pour qu’il y ait cicatrice non?

Rory - 22 mars 2013

ça veut dire que c’est très très proche de la cicatrisation et donc de la fin ;) c’est juste encore un peu sec, ta peau tiraille car elle se reforme mais ça reviendra à la normal très bientôt, d’ici quelques jours même pas. Bravo ;)

137. Daphnée - 23 mars 2013

D’ici quelques jours seulement? Moi je croyais que ça allait prendre 1 ou 2 semaines…Mais je vois tout de manière disproportionnée!

Rory - 23 mars 2013

Si tu hydrates toujours y a pas de raison. Enfin pour ma peau sous 3 jours les petites ridules disparaissaient.

138. Daphnée - 23 mars 2013

Ah d’accord ! Je mets de la "cicalfate" dessus parce que c’est tout sec!

139. Anonyme - 24 mars 2013

Bonjour à toutes,

J’ai remarqué depuis peut-être 3 semaines – 1 mois, une tache rouge/rosé sur ma peau, comme si il y avait un bouton, sauf que quand je touche, il y a une (très) légère épaisseur sans pour autant qu’il y ait de bouton… Pourtant avant je ne l’avais pas cette marque, elle est apparue progressivement et même avec cicalfate je n’arrive pas à la faire partir… Il y a des jours où elle se voit bien et d’autre où elle se voit moins. Seulement voila, je sais pas ce que c’est et encore moins comment la faire partir… Si quelqu’un a une idée de ce que ça pourrait être, merci d’avance! Je me demandais si ce n’était pas une cicatrice disparue d’un ancien bouton que j’aurai tripoté, qui aurait guéri mais qui serait revenu rouge (parce que ce n’est pas couleur peau, c’est plus foncé, parfois rose un peu foncé… enfin c’est un peu compliqué à décrire, désolée…)

Rory - 24 mars 2013

Est-ce que tu sens un sorte de boule à l’intérieur comme si tu avais un bouton ? ou bien c’est juste ta peau qui forme comme une bosse ? ça ne fait pas mal quand tu appuie ?
Car je ne sais pas si tu as pareil que moi, mais moi un jour j’ai eu un sacré bobo à un endroit que j’ai trop gratté et ça a mis très longtemps à se cicatriser, c’était près de la bouche. Y a même eu infection avec l’apparition d’un autre bouton qui s’est logé pas longtemps après… mais cette fois ci je n’y avais pas touché. Mais à cette endroit là j’ai eu une tâche rose super longtemps au moins 10 mois mais avec du maquillage on y voyait absolument rien du tout. Et sur cette zone ma peau forme une légère bosse. Elle s’est beaucoup affinés depuis. Heureusement ce n’est pas voyant. Mais peut-être as tu pareil ? Car en tout cas moi c’est très différent d’une bosse de bouton. Je ne sentais absolument rien sous la peau. C’est juste qu’elle avait souffert à cette endroit là.

Anonyme - 29 mars 2013

Désolée de répondre aussi tardivement, je n’ai pas le souvenir que ma peau ait été abîmée à cet endroit, quand je touche, je ne sens rien pas de boule ni de bouton juste une très fine épaisseur de la peau. En ce moment ça va un petit peu mieux, elle se voit moins qu’avant mais parfois ça va et ça vient… Merci de ta réponse, je verrai bien comment ça évolue…

Rory - 29 mars 2013

ça ne serait pas tout simplement une marque de dépigmentation ? une tâche de soleil ?
enfin c’est bizarre si elle s’atténue parfois…

Anonyme - 31 mars 2013

Alors là, j’avoue que j’en sais rien du tout ^^
Merci quand même, je vais voir mon dermato dans 2 semaines, si elle y est encore, je lui demanderai…

Rory - 31 mars 2013

Tiens nous au courant ;)

140. Garcia - 26 mars 2013

Bonjour à tous, je me nomme Madysone. C’est avec plaisir que je vous partage mes conseils, les meilleurs de tout ceux que j’ai expérimenté. Vous pouvez portez des gants fins en coton à la maison, dehors et partout là où vous pouvez vous le permettre, si vous faites la vaisselle ou que vous mangez par exemple, je vous conseil de les garder mais de rajouter des gants en latex par dessus pour ne pas les salir. Vous avez plusieurs jours devant vous ? C’est le moment idéal pour foncer en pharmacie et dénicher des pansements spécial visage à texture "double peau" que vous découperez en fonction de vos plaies et que vous laisserez poser jusqu’à ce qu’ils partent d’eux même, ainsi vous pourrez laissé cicatriser la plaie puisqu’à chaque fois que vous toucherez votre visage, un pansement vous séparera de la croûte… N’oubliez pas de désinfecter vos plaies à chaque fois que vous les grattez, et hydratez votre peau !!! Je trouve que l’idée de mettre une croix sur le calendrier quand vous ne grattez pas vos croûtes est très encourageant :-)

141. Daphnée - 28 mars 2013

Bonjour…cela faisait 16 jours que je ne n’avais pas touché à mon visage, mais j’ai recommencé…j’ai cru voir un truc sur mon nez, et j’ai donc repris la pince à épiler et j’ai gratté. (pas à sang! mais c’est comme si j’avais arraché la peau) Avant, c’était carrément de la mutilation…je prenais une aiguille et je me faisais saigner…et maintenant mes marques de mutilation sont presque parties…Là mon angoisse, c’est d’avoir une marque rose après la chute de la croûte, enfin pourtant je m’étais déjà arrachée la peau en faisant mes points noirs et je n’avais aucune marque après…mais là je sais je stresse beaucoup, c’est juste une éraflure mais quand même, j’ai trop peur, ça m’obsède, je sais c’est bête mais c’est comme cela…

Rory - 28 mars 2013

Il est normal de rechuter. Ce n’est pas si simple que ça à se contrôler.
Concernant ta tâche rose cela va partir. Rappelle-toi quand toute petite tu te blessais et que tu saignais tu avais une croûte, puis la peau se transformait en rose. Elle se régénérait. La plupart de nos bobos ont disparus aujourd’hui. Les seules qui sont restait sont ceux qui on était vraiment très important ou trop répétés. Et quelle couleurs elles sont ? Couleur chaire voir marron. Mais pas rose !! Et bien c’est le même principe pour le visage. Croûte puis peau rose puis rien (sauf si on continue à y toucher, cela s’empire).
Sans doute avant ta peau n’était pas rose quand tu y touchais parce qu’elle guérissait très vite, surtout si tu es jeune car elle n’avait vécu aucun problème avant sur cette zone. Dans tout les cas, plus tu te feras des mutilations plus ta peau sera sensible, et fatiguée, et donc pas évident pour elle de se régénérer. La peau de bébé n’est pas à vie, surtout quand on la maltraite !
Prend soin de toi ;)
Puis tu as rechuté, et bien tant pis, tu feras mieux la prochaine fois. Essaye de battre ton record.

142. Daphnée - 28 mars 2013

Merci beaucoup pour ton aide. Est-ce normal que ça ne coule pas? Enfin, je veux dire que ma peau est arrachée, mais ça ne coule pas, ça fait juste la peau rose avec des petites peaux autour. J’espère qu’il n’y aura pas de croûte! En attendant je mets de la crème cicalfate dessus. Je vais essayer de tenir 3 semaines cette fois-ci, allez c’est seulement 5 petits jours de plus.

Rory - 28 mars 2013

Y a pas de raison que ça forme une croûte, apparemment tu t’es arrêtée à temps. Ta peau doit être hyper sensibilisée, la pauvre! Allez tiens le coup et tu verras que ta plaie sera derrière toi et sans égratignure visible!

143. Daphnée - 28 mars 2013

Cela doit bien faire 1.5cm sur 1cm sur le bout du nez, j’ai l’air fin ! J’ai quand même l’impression qu’il y aura une petite croûte…Je sais pas pourquoi…Alala! Marre de dire que je trébuche à chaque fois qu’on me demande ce qu’il m’est arrivé ! A force, ça passe plus!

Rory - 28 mars 2013

ah en effet c’est pas un petit bobo. Une fois j’ai eu pareil sur la joue et j’ai dit que je m’étais fait piquée par un moustique et la démangeaisons a été trop forte ^^ ça faisait nouille aussi mais bon sur le moment on ne sait pas quoi dire.

144. Daphnée - 28 mars 2013

Mais c’est pas parce que c’est gros qu’il y aura une croûte? C’est pas du tout profond, ça fait juste la peau rose, aucune croûte ne se forme…

Rory - 28 mars 2013

Bah justement vaux mieux pas en avoir !

145. Daphnée - 28 mars 2013

En fait j’exagère,, ça doit faire 1 cm sur 1cm à peine x)

146. Daphnée - 29 mars 2013

C’est énervant d’angoisser pour ça…Aujourd’hui c’est tout sec, mais pas de croûte. J’espère que ce sera réglé en 1 semaine :(

147. Daphnée - 29 mars 2013

J’ai gratté les peaux sèches…du coup c’est à nouveau à vif :( mince!!! Comment faire pour ne pas gratter…

148. Anonyme - 29 mars 2013

Salut Daphnée, je suis dans le même cas que toi, et particulièrement dégoûtée. Par ma bêtise, j’ai réussi à arracher de la peau qui était en bonne voie de cicatrisation, voire même presque entièrement cicatrisée et….. rechute! J’ai arraché ce minuscule bout de peau morte qui dépassait à peine et maintenant ma peau est à vif et se répare lentement… même le fond de teint n’arrive pas à cacher ça… Mais le pire c’est que j’en ai pas qu’une mais deux cicatrices un peu à vif, bizarrement, elles ne coulent/suintent pas mais ne se réparent pas non plus! Moi qui, il y a quelques jours, étais fière de l’état (amélioré) de ma peau… me voila à me cacher de nouveau sous des pansements, en mode déprime. Surtout que ça fait déjà 3 jours que c’est comme ça, sans amélioration, j’en peux plus de ces cicatrices, j’en peux plus!!

Bon, je sais, ce commentaire aide pas, mais qu’est-ce que ça fait du bien de pouvoir en parler! En tout cas, je vous dis à toutes bon courage.

149. Daphnée - 30 mars 2013

Je comprends, c’est vrai que c’est assez énervant. Je trouve que le moment le plus stressant est celui de la "cicatrisation" quand on a ces fameuses croûtes qui ornent notre joli visage, où l’on essaye avec beaucoup de peine de ne pas gratter…là je suis en plein dedans et j’avoue que c’est dur…bon normalement si j’y touche pas ça devrait être réglé en 5 jours, au lieu d’un mois si je grattouille…

150. Elena - 1 avril 2013

Salut tout le monde, ce soir je me sens mal puisque je n’ai pas respecté ma promesse de ne plus toucher ma peau, mais cette fois c’est différent car je ne vais pas pleurer ni déprimer pendant 1 semaine! J’ai trouvé un compromis.
J’ai accroché mon calendrier devant ma chambre pour que mes sœurs puissent le voir et si ma petite sœur voit une croix rouge elle a la permission de faire ou prendre ce qu’elle veut. Pour la prochaine croix je devrai lui donner mes nouvelles bottes. J’espère en tout cas que ça me motivera, en tout cas je me réjouie d’avoir ma sœur qui est là même si je ne lui dit pas tout et que des fois elle ne me comprend pas, c’est toujours mieux que rien.
En tout cas j’espère que la prochaine fois que j’écrirai ça sera pour vous dire que mon calendrier est rempli de crois vertes!

Rory - 2 avril 2013

L’important c’est de toujours trouver une solution :) bonne chance à toi!

151. Napoleone - 2 avril 2013

Merci pour toutes ces informations.. je suis tombee sur le nom de ce TOC en regardant une emission tellement vrai sur internet, puis sur ce site en cherchant quelques infos complementaires…. c’est rassurant de pouvoir mettre un nom sur ce qu’on pense n’etre qu’une facheuse habitude, et ca donne encore plus envie de d’en sortir. merci!

152. Elena - 2 avril 2013

Merci beaucoup ça fait très plaisir d’être encouragée :)

153. cinthia - 6 avril 2013

wow! ce site est vraiment un petit bijou, il m’a faite reprendre confiance en moi et en ma situation. J’ai 15 ans et je me gratte les boutons depuis que j’ai 10 ans, c’est l’enfer! Deja que me peau est pâle ( je suis rousse), il faut en plus que je touche mes boutons qui parraise 1000x plus le lendemain. Je suis contente de savoir que c’est une maladie, car je n’oser pas en parler à mes parents ou à mes amies de peur qu’ils me trouvent trop cinglé. Ce qui me fait mal avec cette maladie,c’est que je suis la seule dans mon groupe d’amie et dans ma famille à l’avoir, les autres on des fois quelques boutons tout petit qui apparaissent avant les menstruations, mais moi (surtout à cause que je me les grattes) restent 24heure sur 24 7jour sur 7 12 mois par année, de plus ils prennent un temps fou pour guerrir. Alors je lève mon chapeau à ce site qui va me permettre de commencer une nouvelle vie et enfin me permettre de me prendre en photo (sans me retoucher) ou de me regarder dans le miroir en étant fier de moi .

154. Anonyme - 9 avril 2013

Hello, voila ça fait maintenant le deuxième mois que je prends ma pilule Triafémi (j’en suis à la deuxième plaquette, fin de première semaine) et je me pose pas mal de questions parce que je suis allée voir des commentaires sur le net, et j’ai pas tout compris… Si vous pouviez m’aider…

Déjà, pour les effets secondaires, ils apparaissent à peu près quand après la 1 ère prise de la pilule? J’ai remarqué que j’avais un peu plus mal à la tête et plus souvent, mais ce qui m’inquiète est surtout la prise de poids. Sur les forums j’ai vu plusieurs commentaires dire qu’elles avaient pris 6 à 7 kilos… Pour le moment je n’ai pas constaté de prise de poids chez moi, mais je me demande si ça ne viendra pas plus tard… c’est possible ou bien c’est immédiat?

Puis, j’ai lu : les spotting, je sais pas du tout ce que c’est, j’ai voulu me renseigner mais je n’ai pas trouvé, si vous savez ce que c’est, je vous remercie d’avance :)

Concernant ma peau, aucune amélioration (bon c’est vrai que c’est que le deuxième mois) mais ma peau graisse énormément encore, elle brille sur la zone T et malheureusement je ne sais pas si mon excès de sébum va s’arranger (si il va disparaître plutôt…) Moi ce que j’attendrais, c’est d’avoir une peau sèche, mat, qui ne brille plus du tout, c’est possible d’arriver à ces résultats ou je me fais trop d’illusions?

Merci de m’aider s’il vous plait! :):)

Rory - 9 avril 2013

Hello,
Alors de ce que j’en sais, les effets secondaires peuvent survenir dès le premier jour comme dans 3 ou 6 mois. Cela dépend comment réagis ton corps par rapport aux doses et aux ingrédients de la pilule. Me concernant pour les migraines, certaines pilules les aggravaient et d’autres les calmaient.
Pour le poids, ce n’est pas obligatoire. Lorsque j’ai pris Diane 35 j’avais un bon appétit mais je ne grossissais pas du tout !! Contrairement à une autre pilule pris beaucoup plus jeune où elle m’avait fait prendre 3 kilos. Alors est-ce que ça dépend de l’âge, ou bien de la pilule ou bien du corps lui-même ?! Là aussi on ne peut pas vraiment savoir…

Le spotting c’est les boutons, je crois que ça provient de l’anglais, "avoir un spot" = "avoir un bouton". Enfin c’est ce qui se dit…

Pour la peau, quand est-ce que l’on commence à voir les effets ?… Je dirais au bout de 3 mois minimum. Voir des améliorations avant c’est compliqué car ton corps doit s’adapter au dose de la pilule. Tant que ça n’aggrave pas ta peau c’est déjà un bon point.
Tu dois être patiente avec la pilule, ça n’agit pas comme un médicament, mais par rapport aux cycles féminin.
L’illusion d’avoir l’absence de sébum existe étant donné qu’avec Diane 35 j’ai pu l’obtenir, avec les autres pilules je ne sais pas, je ne les connais pas assez bien pour les avoir tester très longtemps.

Enfin je doute t’avoir beaucoup aidé à tes questions car c’est un sujet vraiment délicat… on est toutes différentes et n’agissons pas pareil face à la pilule. Je sais que certaines filles ont eu des résultats très rapide alors que moi ça a mis du temps à chaque fois.

Bon courage, et patience ;)

Anonyme - 9 avril 2013

Merci beaucoup Rory, et bien, détrompe toi, tu m’as bien aidé sur certains points.
Je me doutais que pour la peau ce serait long, mais bon… Tant pis… Pour ma peau, je sais pas, je trouve que quand je prends la pilule, ma peau ne se répare pas comme avant, j’ai un peu plus (petit peu) de boutons et avec ma manie de les tripoter, ça m’aide pas parce que,oui, j’avais un bouton sur mon front et maintenant j’ai une marque rosâtre et mon fond de teint me la dessine super bien, en plus qu’elle est super sèche! C’est franchement génial avec ma peau qui sue comme pas possible… En plus, gros découragement en ce moment, la semaine dernière j’en avais presque plus et je ne mettais que de la poudre et ça allait, alors que là je me sens obligée de mettre du fdt et le résultat est pas joli-joli…. M’enfin, j’espère que ça s’améliorera vite. En tout cas merci pour tes réponses, ton soutien et tes encouragements :)

155. Anonyme - 19 avril 2013

Bonjour les filles, voila maintenant 10 jours que j’ai posté mon dernier message, et j’ai déjà besoin de vos conseils…
J’ai lu sur la notice de ma pilule : effets secondaire : irritabilité.
Etant une ado, j’avais classé mon mauvais caractère comme normal pour une fille de mon âge. Cependant, depuis quelques temps, mon irritabilité est devenue presque constante, je suis de mauvaise humeur pour un oui ou pour un non, pour une parole ou même sans raisons particulière, je me braque, je parle mal et j’envoie balader les gens…sans même le vouloir… et ce, depuis que je prends ma pilule. Je ne sais pas s’il existe un moyen d’atténuer ce mauvais caractère accentué ou si cet effet secondaire va disparaître avec le temps. En tout cas, si quelqu’un est dans mon cas, quelques conseils seraient pas de refus parce que je deviens presque invivable et je ne sais pas comment m’améliorer, si vous avez des idées ou des conseils, hésitez pas :)

Ah et question esthétique, est-ce que c’est déconseillé de mélanger deux gammes de maquillage différentes? Je m’explique : je comptais prendre un fdt gemey-maybelline mais prendre une poudre l’oréal, est-ce que c’est déconseillé, et si oui, pourquoi?

Merci d’avance :D

Rory - 19 avril 2013

Bonjour,
En effet l’irritabilité joue sur les hormones et donc la pilule peut accentuer notre mauvaise humeur. Le seul moyen pour supprimer ce symptôme c’est d’arrêter la pilule ! Soit, d’en trouver une autre qui accentuera moins ce symptôme sachant que c’est hyper compliqué de savoir à l’avance laquelle sans l’essayer. Soit, et bien ne plus en prendre. Désolé pour ce côté il n’y a pas vraiment de solution…
Côté esthétique il n’y a aucun problème à combiner deux marques différentes. Je le fais tous le temps. L’important c’est de trouver la bonne teinte associé qui te plaît. Il n’y a pas de problème à ça.

156. Anonyme - 19 avril 2013

Ah oui parce que j’ai en ce moment une poudre qui est un peu trop foncé et je dois la changer et j’hésitais à mélanger les gammes et les marques.

Dommage qu’il n’y ai pas de solutions, mais dans mon cas, c’est impossible d’arrêter la pilule, j’en parlerai à ma gynéco quand je la reverrai mais il est marqué sur la notice : qu’il ne nécessite pas de changer… Et bien je ferais avec et j’essaierai de me contrôler, ça va pas être simple mais bon… c’est surtout ma famille qui va être contente =P parce que c’est eux qui prennent le plus malheureusement… Mais je pense que ça se travaille, difficilement, mais ça doit être possible. Enfin j’espère ;)

157. Garcia - 30 avril 2013

Bonjour à tous, rejoignez moi sur ma page facebook "dermatillomanie" afin de tout partager. Bisous.

Rory - 1 mai 2013

Le mieux serait de créer un groupe facebook privé car partager nos histoires et que des proches puissent les lire c’est plutôt contraignant.

Garcia - 10 juin 2013

Bonjour Rory, j’ai créé un groupe privé sur facebook : https://www.facebook.com/groups/668105066539022/

158. Emeraude - 3 mai 2013

Je suis partante pour un groupe privé sur Facebook..quelle bonne idée! Je vous suggère fortement les produits Avène (masque apaisant et crème cicalfate) ainsi que ceux de la Roche-Posay. N’achetez pas de produits qui contient de parfum/fragrance. Je les utilise avec une magistrale prescrite par mon dermato et ça fonctionne. Ce n’est pas facile pour moi non plus car je rechute facilement. J’ai beaucoup de travail à faire en ce qui concerne NE PAS TOUCHER à ma peau. De plus je prend un AD (Effexor) car je souffre d’anxiété généralisée. Parfois je me demande si ce n’est pas causé par les médicaments car il me semble que c’était moins pire avant la prise de ceux-ci. Est-ce qu’il y en a parmi vous qui prennent une médication? Bon courage à tous! Bisous

Rory - 3 mai 2013

Merci pour tes conseils. De mon côté j’utilise la marque Etat Pur que je trouve vraiment génial et qui a amélioré ma peau.
Je ne prend pas de médication mais je sais que je vais toucher ma peau lorsque je suis fragile moralement. Du coup j’essaye de me contrôler et de relativiser. J’ai fais deux-trois rechutes mais j’ai réussi à m’arrêter à temps avant que ça devienne une catastrophe. Mais c’est un boulot à plein temps ;)

Garcia - 10 juin 2013
159. framboise - 7 mai 2013

bonjour,
j’ai lu vos commentaires et je fais moi aussi des recherches sur le grattage compulsif mais je ne suis pas dans le même cas. Ce n’est pas lié à l’acnés car c’est apparu vers 32 ans, je me gratte le cuir chevelu uniquement et les petites croutes du corps. J’arrive à m’arrêter quand j’ai gratter la croute. En fait, je crois que ça me procure du plaisir de de rendre ma peau lisse. Je n’arrive pas a expliquer ce phénomène. Mais ma soeur et des amis m’ont fait remarqué que j’étais sans cesse en train de me gratter la tête car je ne me suis pas rendu compte à quel point c’était fréquent… Je suis de nature anxieuse. Est ce que quelqu’un ce reconnais dans ce que je dis????

Rory - 8 mai 2013

Bonjour,
Il y a eu quelques témoignages un peu plus haut sur la page ressemblant à ton soucis. Saches que tu n’es pas toute seule ;)

160. Anonyme - 7 mai 2013

Salut,

C’est en mode déprime que je vous écrit… J’ai pas réussi à tenir sans gratter. Et voilà qu’aujourd’hui j’enchaîne les croûtes à vif ou qui cicatrisent mal et les pansements. Le pire, c’est que je sais que je dois pas, mais je suis tellement défaitiste sur l’état de ma peau que je me dis que ça peut difficilement être pire. Ma pilule est censée m’aider dans ces problèmes, ça fait maintenant le 3ème mois, je sais c’est pas suffisant pour des résultats mais est-ce normal que ma peau empire de plus en plus sans amélioration?
C’est censé empirer pour mieux s’arranger?
Je comprends plus et je sais plus quoi faire. Non seulement j’ai ces marques affreuses sur mon visage (front, joue) mais en plus ma peau brille de plus en plus également (je sais pas mais je trouve que je transpire plus sans raison particulière et du coup ma peau brille plus).

J’aurais aimé que mon état s’améliore, mais j’ai bien peur de devoir passer au traitement supérieur Curacné-Roacutane. J’espère vraiment pas. Mais je ne suis sûre de rien, peut-être les progrès vont venir. Mais j’ai peur de pas "supporter" ce traitement de choc, Roacutane, à cause des effets secondaires importants sur la peau (tiraillement, sensation de brûlure, peau sèche, lèvres gercées…)

Si vous l’avez prit ce traitement, quels sont vraiment les désagréments de ce traitement et votre ressenti s’il vous plait?

Rory - 8 mai 2013

Peut-être que ta pilule n’est pas adaptée à tes problèmes de peau?!
Moi j’ai pris Roaccutane pendant 6 mois et demi. Le traitement devait être pour 7 mois mais j’ai du arrêter 15 jours avant car j’étais en mode dépressif. Un effet secondaire très connu.
Mais ça n’a rien changé à ma peau. 2 ans après je rechutais comme avant. Alors que pour mon frère ça avait littéralement changé à vie pour laisser place à une peau de bébé.
Ma peau été davantage plus sèche pendant roaccutane mais ayant vu celle de mon frère avant moi, je m’hydrater sans cesse. Je rentrais chez moi, je me démaquillais et hydrater. Je n’ai pas beaucoup pelé. La dermato m’a dit que c’était vraiment bien, car du coup personne remarquait que j’étais sous traitement. Mais côté résultat c’était vraiment nul :(
Moi à part Diane 35 et l’acide Salicylique à appliquer je n’ai rien vu qu’y fasse effet pour ma peau.

161. Anonyme - 8 mai 2013

Et bien j’en sais rien, le problème c’est que ce matin en me levant, en voyant mon état, je crise, je pleure, j’en peux plus!
Je comprends pas pourquoi ça s’acharne sur moi comme ça. Toutes ces filles avec une peau parfaite, je les envie comme pas possible!
Mon dermato me dit qu’il y a du progrès, je l’ai vu il y as maintenant 4 semaines, et mon état s’améliore pas.
Si je dois prendre Roacutane, je ne suis pas sûre d’arriver à tenir le coup. C’est bête mais déjà que j’ai envie de plaquer mon traitement maintenant, je me demande ce que ça sera sous Roacutane.
Mon frère l’a pris également et maintenant il a peau parfaite, sans problème, une belle peau. De ce fait, mes parents me conseilleraient de le prendre. Mais je pense pas supporter tous les effets secondaires décrits… Surtout quand mon dermato m’a dit que c’était un traitement de choc et que certaines personnes s’étaient suicidées… Ca ne me donne pas vraiment envie de tester même si apparemment c’est efficace.

Sur internet j’ai également vu des commentaires disant qu’en prenant Roacutane, ils avaient développé un cancer, c’est possible ?

Rory - 8 mai 2013

Alors là aucune idée…
Je crois que tu as un bon dermato, car très peu osent dire que les effets secondaires sont considérables.

A te lire, j’ai l’impression de m’entendre. J’ai eu les mêmes pensées. Je sais à quel point on se sent mal. Essaye d’insister vers ton dermatho, de lui dire que ça ne va pas, et sans passer par l’épisode Roacc’ (surtout que moi ça n’a rien changé :s). Il y a peut-être autre chose qui existe. J’ai entendu parler de
Androcure aussi… mais je n’ai jamais essayé. Je ne sais pas si c’est bien.

Puis je me répète mais l’acide salicylique me sauve vraiment en ce moment, car il y a 2 mois j’ai arrêté le traitement Diane 35 et du coup mes hormones sont un peu bousculés (donc poussé de boutons par épisode). J’en met matin et soir et j’ai jamais été aussi tranquille sans avaler du poison. ça pourrait peut-être marcher pour toi aussi.

En tout cas je sais que c’est pénible tout ça, c’est vraiment compliqué.

Isa - 8 mai 2013

Salut,
Je suis passée par exactement les mêmes choses que toi… J’ai pris Roaccutane pendant 6 mois, ça a été très efficace sur le moment, mais ne m’a pas empêché de continuer à massacrer ma peau… Quand la cause est avant tout un mal-être profond, un stress impossible à contrôler, le traitement, même de choc, ne suffit pas ! Mais en complément d’un soutien psychologique, ça peut t’aider à en finir plus vite.
Concernant les effets secondaires, je n’ai pas le souvenir d’avoir été particulièrement gênée. Il faut quand même penser à s’équiper en labello et crème hydratante, car c’est vrai qu’on se dessèche. Et pour nous les filles, il y a une contrainte un peu chiante, c’est le test de grossesse que tu dois faire tous les mois pour renouveler ta prescription.
Sinon, je crois que j’étais déjà dépressive, alors j’ai pas vraiment vu la différence !!
Plus tard j’ai vu un autre dermato qui m’a prescrit un traitement antibiotique en cachets (désolée, je ne me souviens plus du nom), moins fort et sans danger, qui a été efficace aussi mais beaucoup plus long à faire effet.
Mais au final, ce qui m’a vraiment aidé à m’en sortir, c’est plutôt la psychanalyse !! Apprendre à se calmer… à se "désobsessionnaliser"… j’ai pas dit que c’est facile hein…

Puis il y a un truc important aussi, c’est de prendre conscience que ta peau est hyper fragile. Moi je me disais : j’ai plein de boutons, c’est par ce que j’ai une peau grasse horrible et il faut que je nettoie chacun de ses pores avec les produits les plus agressifs possibles… (sans parler du triturage bien sûr)… ça, c’est LA grosse erreur. Plus tu "nettoie" violemment ta peau, plus elle va se venger en sécrétant encore plus de sebum, en réagissant encore plus violemment à chaque agression. C’est un cercle vicieux et en plus, il y a de fortes chances pour que tu te sois développé des allergies aux cosmétiques. Donc tu commence par jeter à la poubelle tous tes produits "purifiants", "exfoliants", et compagnie, tous les trucs que tu as acheté en supermarché en rêvant d’avoir la peau parfaite de la meuf de la pub à la télé… même chose pour les crèmes, démaquillants, fond de teint, bref, tous les trucs que tu te mets sur le visage. Et à partir de maintenant, c’est pharmacie pour tout ! (La Roche Posay, Avène, Bioderma… ce genre de marques) C’est moins glamour et c’est plus cher, mais je te jure, tu verras la différence. Et puis comme c’est plus cher, tu réduis le dosage aussi… ça ne peut pas faire de mal ! Je recommande tout particulièrement la gamme Effaclar Duo de La Roche Posay et son "soin anti-imperfections correcteur et désincrustant" que j’utilise le matin comme une crème de jour classique : elle fait des miracles sur ma peau (promis, j’ai aucune action chez La Roche Posay… :) )

Anonyme - 8 mai 2013

Je suis tentée par le maquillage en pharmacie. Mais malheureusement c’est un budget. Et ce budget, je l’ai pas :(
Pour moi ça reste trop cher le maquillage à 30 euros pièce.
Dommage

Isa - 9 mai 2013

Non, pas 30€… ce serait plutôt 15 ou 20 pour un fond de teint, il faut faire le tour des pharmacies pour comparer les prix. C’est vrai que ça reste cher, mais à quoi bon économiser 5€ si c’est pour te bousiller la peau ? Puis moins tu auras de boutons, moins tu en utiliseras…

162. Anonyme - 8 mai 2013

J’ai du mal à voir ce qu’est l’acide salicylique, c’est une crème? Parce que j’avais jamais entendu parler de ça.

C’est clair que je me sens un peu mal, mais j’ai extrêmement de difficultés à l’exprimer à qui que ce soit, mes parents, amis… Dès que j’ai un nouveau bouton en plus des autres, je suis de suite sur la défensive quand les gens me parlent, surtout quand leurs yeux se portent involontairement sur mon front. Alors il est clair que j’aurais du mal à en parler à mon dermato surtout que quand je lui dis que je ne voyais pas d’amélioration, il dédramatise. Alors quand il dédramatise ça m’agace parce que pour lui c’est rien, mais pour moi ça me pourri la vie : dans mon lycée je fais tout pour ne pas me faire remarquer pour pas attirer les regards sur moi et les critiques et remarques qui vont avec… Mes amies arrivent pas à comprendre pourquoi je me maquille "autant" alors que pour moi c’est la seule façon de me sentir un minimum bien. Parfois même les remarques viennent de ces amies c’est dire à quel point elles me comprennent et à quel point c’est un sujet vraiment sensible pour moi.

Je déteste en parler, même quand ma famille remarque une énième croûte sur ma peau. Au final, ils en viennent à en parler dans mon dos ce qui me dérange encore plus.
Niveau social, c’est pas le top. Déjà timide naturellement, c’est pas pour m’aider quand on sait à quel point les ados sont dégueulasses entre eux. Je me suis même convaincue que vu mon état, pas un mec s’intéresserait à moi. Enfin, c’est surtout quand je déprime que je me dis ça parce que bizarrement, y’a des jours où je m’en fous. Il est vrai que j’ai peut-être moins d’acné que certaines personnes mais ça ne me réconforte pas pour autant et parfois je trouve mes réactions un peu disproportionnées mais je ne peux pas m’en empêcher (comme de pleurer pour un bouton, pour d’autres c’est pire).

Mais ces boutons sont devenus un véritable complexe ; je n’accepte pas qu’on me regarde démaquillée, je refuse de sortir démaquillée. Certains se font un plaisir de me faire remarquer que la peau de mon visage est plus foncée que mon cou (blanche de nature, ça se voit facilement à cause du fdt et de mes rougeurs). Chaque fois je me dis, t’inquiètes pas, l’an prochain t’en auras plus. J’ai dit ça l’an dernier et me voilà aujourd’hui à vider mon sac sur ce site. Je me décourage au fur et à mesure. En tout cas, je te remercie de me lire et de ta compréhension et patience. ça fait du bien d’en parler.

Je me demandais : vu que j’ai un problème à avaler des cachets, je les écrase et les mélange dans mon yaourt (c’est stupide mais un véritable blocage!), est-ce que de l’écraser atténue l’effet du médicament, sachant que je fais en sorte de prendre tout le médicament quand je mange mon yaourt?
Le médoc, c’est toléxine gé, si tu vois ce que c’est.

Anonyme - 8 mai 2013

Pfiou, mon message semble un peu pathétique. C’était pas mon intention en tout cas :)

Rory - 9 mai 2013

Ton message est très LOIN d’être pathétique !! Il y a même pas deux ans, je pensais exactement comme toi ! Je m’effondrais et je pleurais toute seule pour une peau que je n’arrivais pas à gérer et que personne ne voulait m’aider. Je détestais les dermatos parce qu’il ne pouvait rien pour moi. Je m’empêchais de sortir sans maquillage, même pour sortir la poubelle ! De peur qu’un voisin puisse me voir !

L’acide Salicylique que je parlais c’est un actif pur de la marque Etat Pur. Ce n’est pas une crème, c’est comme un gel ou plutôt une petite goutte d’eau à appliquer sur l’ensemble du visage. Elle assèche bien la peau. La marque fait l’Acide Salicylique 300 ou bien 70 qui est moins concentré. Je combine les deux moi. J’ai des petits boutons à cause de l’arrêt de mon ancienne pilule, mais moi qui avait des microkystes, là mes boutons sont ridiculement petit. C’est bien plus facile pour se maquiller. Tu verras les commentaires sur le site c’est impressionnant.

Je ne connais pas du tout la Toléxine Gé, je viens de regarder rapidement sur les forums. Il y a certaines personnes qui sont très déçu comme toi, qui ne voient aucun résultat, voir que ça empirait :s
Au lieu de l’écraser, pourquoi pas l’avaler dans une mie de pain ou de brioche ?

Le lien de l’Acide Salicylique http://www.etatpur.com/actifs-purs-boutons-grain-peau-irregulier-acide-salicylique-300.html

J’ai lu de très bon retour aussi sur les ampoules Manganèse & cuivre. J’ai essayé mais je n’avais pas beaucoup de boutons à l’époque.

163. Anonyme - 9 mai 2013

Merci beaucoup pour le lien, je verrai si je peux m’en servir aussi!

164. Anonyme - 9 mai 2013

En effet, les produits de cette marque ont l’air vraiment pas mal. Par contre je vois pas trop les différences entre traitement de choc et traitement de fond. Et j’ai également un doute, j’ai cru comprendre que les produits état pur était un traitement à part entière. Sauf que j’ai déjà un traitement avec une crème asséchante.
Le soir, je combine ma crème cicalfate avec ma crème asséchante.
Mais est-ce qu’avec les produits état pur je pourrai les combiner avec mon traitement en cour, ou je devrai arrêter mon traitement du dermato?
Ces produits, on les trouve que sur le site ou bien c’est vendu en pharmacie?

Rory - 9 mai 2013

Les traitements sont des conseils d’utilisations car le tube est assez petit parce qu’il suffit de mettre 4 gouttes sur l’ensemble du visage. Et non comme une crème avec une texture abondante.
Généralement un traitement d’attaque c’est pour une courte période alors que le traitement de fond c’est au long terme. Mais ce n’est pas un traitement à part entière, tu utilises leurs produits comme tu le souhaites.

Tu peux l’utiliser sur l’ensemble du visage avant ta crème ou bien seulement l’appliquer sur les boutons qui vont apparaitre après ta crème (ou bien les deux).

Tu peux tout à fait le combiner avec tes traitements. Il faut juste que tu fasses attention à ce que le tout n’assèche pas trop ta peau.
Mais en fait c’est à toi de voir lequel des produits fait le plus d’effet à ta peau.
Car Cicalfate n’a pas l’air de fonctionner jusqu’à aujourd’hui.
Et si tu es comme moi, il y a peu de produit pharmaceutique qui m’a réussit :(

Si tu habites à Paris, il y a une boutique mais sinon ils ne sont pas en commerce, ce que je ne comprend pas vu leur efficacité.
Je connais un bon de réduction pour avoir les frais de port gratuit : HYDRATANT

Anonyme - 9 mai 2013

Aie, et je parie que ça se vend pas en parapharmacie non plus… Bon tant pis, si je peux, je passerai commande sur Internet.

C’est clair que Cicalfate rame pour le moment avec ma peau. Moins efficace qu’avant, d’où ma déception.
Bon parce qu’à mélanger 3 ou 4 crèmes ensembles sur ma peau, j’ai peur de faire une réaction bizarre donc c’est déjà un bon point qu’on puisse les mélanger. Je me renseigne sur ces produits et je dois avouer que ça a fait de nombreux contents. J’aimerai juste ne pas être déçue.
Pour toi, les progrès se sont nettement vus rapidement? Genre une peau douce nickelle, sans bouton, sans rougeur (bon j’en demande trop peut-être :)). Non parce que selon certains, c’est un miracle! Alors je m’emballe un peu.
Mais c’est pas un peu louche justement que ça marche du tonnerre et que ce soit seulement vendu sur internet? (oui oui, je suis un peu méfiante de tout ça, faut pas m’en vouloir ><). :)
Ah et est-ce que c'est efficace pour les points noirs? La surbrillance?

J'avoue que les produits pharmaceutiques ne me réussissent pas tant que ça. Au début ça marche, puis les effets s'essoufflent après quelques mois d'utilisation.
Même ma crème hydratante Avène : mon dermato m'a dit qu'elle était matifiante (?) et pourtant elle me fait briller un max et me rend la peau grasse/huileuse. Sauf que si j'hydrate pas, c'est pas terrible à voir. C'est compliqué de trouver les produits adaptés à notre peau!! Quelle galère!

165. Rory - 9 mai 2013

Entièrement d’accord avec toi, c’est un vrai calvaire! J’ai l’impression qu’on a la même peau ^^
J’étais fan des produits Avène avant parce que c’est des crèmes douces et qui sentent bon, mais elles ne m’ont jamais rendu une belle peau, grr.

Je suis passée par des tonnes de produits avant de connaître l’acide salicylique. Et c’est cette dernière qui m’a donné le meilleur des résultats. Alors non je ne dis pas que ma peau est parfaite grâce à ce produit !! surtout que j’ai arrêté une pilule et que le dérèglement m’apporte des boutons. Mais depuis le 1er jour où j’utilise l’acide salicylique je n’ai eu aucun microkyste et bouton blanc. Je n’ai que des minuscules petites boutons qui sont ridicule comparé à ce que j’avais avant. Il disparaissent aussi vite qu’ils arrivent. Je me suis vu un soir avec un bouton, et le lendemain matin je ne le voyais plus.
En fait j’ai l’impression que l’acide salicylique empêche leur poussée.

Il y a 15 jours, on m’a dit que j’avais une très belle peau, j’étais super contente. Surtout que pour le maquillage c’est également plus facile. Quand je dis que l’acide salicylique me sauve ce n’est pas des blagues ^^ J’avais la trouille de me retrouver avec pleins de gros boutons à cause de l’arrêt de Diane 35.
Là j’ai juste hâte de retrouver un cycle normal après la pilule car je pense que je n’aurais plus rien grâce à ce produit.

La brillance c’est le plus dur je trouve. J’utilise de chez Etat Pur du Zinc Gluconate. Ayant vu les effets de l’acide salicylique je me suis vite penchée sur le Zinc. Au début j’étais carrément déçu, mais là ça va faire 2 mois que je l’utilise matin et soir et il commence à faire effet. Je me rajoute de la poudre sur le visage qu’en fin de soirée, et non dès 11h le matin. Faut être patiente pour celui là mais je crois qu’il fait effet. J’attends encore un peu pour voir s’il marche au long terme.

Après je ne comprend pas trop pourquoi ils ne font que la vente dans leur boutique à Paris et internet. Peut-être qu’ils veulent se démarquer des (para)pharmacies je sais pas… Ma mère essaye leurs produits anti-rides mais là les résultats sont beaucoup plus long à voir ^^

166. Anonyme - 9 mai 2013

C’est sur j’imagine. Je pense que je les essaierai tôt ou tard. Mais faut que j’économise encore, pour moi le maquillage et autres produits de soin/beauté c’est nouveau! Je me rendais pas compte à quel point c’est un budget par mois avec les crèmes et tout!

Mais ce qui me laisse perplexe c’est que si l’acide salicylique empêche leur poussée, est-ce que ça n’empêche pas le traitement d’éradiquer tous ces boutons?
Je m’explique : mon dermato m’avait expliqué quand j’ai repris mon traitement qu’il fallait que les boutons sortent pour mieux les traiter sur la peau, et à l'"intérieur" avec le cachet. Du coup, ça n’empêcherait pas le traitement de faire effet? (désolée pour ces questions bizarres, surtout si tu n’es pas dermato, mais au cas où, peut-être que tu saurais…:))

Ah oui la poudre dès 11h du mat’, je connais! Même avant 11 heures! C’est une horreur! Y’a des fois, je brille tellement que parfois, pendant le 1er cour de la journée je commence déjà à briller! Faudra que j’essaye ce produit, ça vaut peut-être le coup même après 2 longs mois d’attente. En tout cas j’espère que ça marche sur le long terme! Sinon c’est de presque de l’arnaque…
Mais bon, l’été et le soleil m’assèche la peau et je brille un peu moins. Sauf qu’après, quand il n’y a plus de soleil, vers octobre, et bien c’est la profusion!

Ah la la, qu’est-ce que ça me ferait plaisir qu’on me dise que j’ai une belle peau… ;)

Rory - 9 mai 2013

Bah non au contraire si tu nettoie à l’intérieur avec ton traitement + à l’extérieur par des produits, tu peux pas faire mieux ;)

Anonyme - 10 mai 2013

Ah ba oui, maintenant que j’y réfléchis! C’est logique.
Et puis c’est toujours mieux de pas avoir de boutons plutôt que d’avoir des boutons plein le visage pour "mieux les traiter"…

J’ai du mal à voir la différence entre l’acide salicylique 300 et le 70. Sur le site, la description du produit du 70 dit que c’est pour le teint brouillé, points noirs et compagnie.
Pour le 300; ils mettent que c’est pour les boutons isolés.
Il est donc conseillé pour ma peau de prendre lequel? Le 70 ou le 300? Sachant que je souhaite éliminer mes points noirs résistants.
J’arrive pas à voir la différence entre les deux. Le 300, n’a t’il pas les mêmes effets que le 70 mais en étant plus agressif pour la peau? Traite-t-il également les points noirs et petits boutons ou il est seulement pour les boutons isolés?

Désolée pour toutes ces questions :s
Je ne veux pas t’embêter non plus.

167. Rory - 10 mai 2013

Le 300 est juste plus concentré que le 70 car ils disent bien :
"Pour les peaux sensibles et facilement réactives, il est conseillé d’utiliser l’Actif pur Acide Salicylique 70, à une concentration plus faible."
Et aucun où ils disent ça aussi :
"En cas d’application le matin, ne pas exposer la peau au soleil ou utiliser une protection solaire adaptée."

Moi j’ai commencé par le 300 pour avoir un résultat plus vite.
Maintenant je combine parfois avec le 70 car j’ai de temps en temps la peau trop sèche.
J’ai des points noirs qu’au niveau de mon nez et il y en a beaucoup qui sont partis après une semaine d’utilisation. Le 300 va toucher autant tes points noirs que les boutons isolés.

Et t’inquiète pas, ça ne m’embête pas du tout de répondre à tes questions. J’ai tellement galéré de mon côté, je sais ce que c’est!

168. Anonyme - 10 mai 2013

Merci beaucoup, du coup j’hésite beaucoup entre le 70 et le 300 mais pour ne pas trop agresser ma peau je penchais plus vers 70.
Mais entre les deux, mon coeur balance…

Voila, je me suis décidée, et je pense commander assez rapidement l’acide salicylique 70, propolis, zinc gluconate, la B21 crème hydrante. Sacrée dépense! J’ai mal pour mon porte monnaie lol.
Je me plais à m’imaginer avec une belle peau depuis que je me suis renseignée sur ces produits, j’ai tellement peur d’être horriblement déçue.

Rory - 10 mai 2013

Tu as déjà commandé ?
Car j’ai essayé le propolis mais il m’a donné plein de petit boutons :( Je te conseille pas de l’utiliser de suite si tu veux des résultats rapide. Il parait qu’il faut attendre 15 jours avant qu’elle ne fasse effet, mais j’avais tellement de petit boutons que j’ai pas supportais d’attendre. J’espère que tu n’auras pas le même résultat que moi.

J’ai essayé la crème B21 en échantillon et elle ne m’a pas aidé en brillance. Mais c’est une crème hydratante basique alors tu en auras toujours besoin tôt ou tard.
Je ne sais pas si tu auras la B20 en échantillon, je l’ai essayé elle est intéressante pour éviter la brillance mais n’hydrate pas assez je trouve (en même temps j’utilise l’acide salicylique 300 alors ça faisait peut-être trop).

Anonyme - 10 mai 2013

Non non pas encore, je pensais le faire rapidement mais pas de suite, 45 euros d’un coup, faut que je me prépare psychologiquement et puis il faut quand même que j’en parle à mes parents. Ils vont s’arracher les cheveux quand je vais leur dire le prix ^^

Par contre, la B20, ils disent peau mixte au printemps ou peau jeunes à problèmes, mais je me méfie maintenant, ma crème hydratante est faite pour les peaux jeunes à problèmes et elle me graisse d’avantage la peau.
Mais si j’ai bien compris leur système, comme c’est indice 1, il n’y a pas d’huile qui graisserait inutilement la peau déjà grasse, c’est ça non? Donc pas de raison de briller d’avantage normalement.

Mon gros problème en fait c’est que je sais pas pour ma peau. Certains me disent mixte, mais elle graisse alors je dirais grasse, seulement je n’en viens pas à suinter ou à mouiller tout un mouchoir d’un coup donc j’en sais rien. Mixte, peut-être.

Je supprimerai sans doute le propolis, parce que c’est un peu cher tout ce que je veux commander… Si je suis satisfaite, je l’achèterai plus tard. Y’en a dit qui disent que c’est normal que des boutons sortent, que ça les traite une dizaine de jours après. Mais bon, c’est pas un départ très encourageant.
En tout cas, merci de donner ton avis, étant donné que nos problèmes de peaux se ressemblent, c’est toujours utile et intéressant.

169. Rory - 10 mai 2013

La crème B21 est en échantillon. Pour chaque commande tu as le droit à 2 échantillons gratuit que tu choisis. Tu pourrais la tester en attendant de commander un pot entier ? ça éviterait un achat déçu.
La crème n’est pas très grasse, elle est assez neutre, mais moi je sais que ça n’a pas réglé mes problèmes de brillance.

Après j’espère que l’acide salicylique 70 sera suffisant pour ta peau, car moi je sais que c’est surtout le 300 qui m’aide, surtout pour les boutons qui veulent faire surface. Le 70 je l’utilise occasionnellement quand le 300 est trop fort. Mais je n’ai pas de traitement moi donc difficile à savoir ^^

Tu as raison pour le propolis, attend que ta peau soit plus nette avant de l’essayer ;)

Anonyme - 11 mai 2013

Et bien je vais regarder ce qu’ils conseillent sur le site pour l’acide salicylique 70 et 300 et je verrai bien. Sauf que dans les commentaires personne de parle d’un traitement donné par un dermato en même temps. Et comme ma crème a pour but de m’assécher la peau, j’ai peur qu’avec le 300 ça ne fasse trop de produits agressifs. Je commencerai par le 70 et augmenterai la dose si ça ne me convient pas. Surtout que l’été ma peau est encore plus sèche avec le soleil, l’eau de mer etc…
Pour toi, un tube d’acide salicylique te dure environ combien de temps?

C’est cool ce système de choisir 2 échantillons!
Et, tu saurais si de temps en temps ils feraient pas de petites réductions genre -10%…, Parce que certains sites le font mais lui je sais pas.

170. Rory - 11 mai 2013

C’est une bonne question, j’ai regardé sur l’historique des commandes, car je ne savais pas du tout depuis combien de temps j’avais le tube d’acide salicylique, et ça va faire 3 mois.
Pour le Zinc, j’en met un peu plus apparemment car je vais devoir en recommander.
A ma connaissance je ne connais pas de réduction de -10% ou autre, j’arrive juste à trouver les frais de port gratuit. Peut-être qu’ils en font dans l’année, je sais pas…

Anonyme - 11 mai 2013

Ok merci beaucoup!
3 mois! C’est pas mal! Aucun produit n’a duré plus de 3 mois avec moi! Heureusement que là, seules quelques gouttes suffisent.

Dommage, des réductions, ça aurait pu être sympa ^^

Me reste plus qu’à commander maintenant.
Je sais pas quand mais dans quelques temps ;)

Rory - 12 mai 2013

OK, tu me tiendras au courant :)

171. Rory - 13 mai 2013

C’est drôle les hasards, ce matin j’ai reçu un mail de la marque Etat Pur qui m’informe pour la fête des mères à partir de 25€ d’achat ils offrent une crème. Pour ta crème B21 le code cadeau est TEXTURE2
Peut-être que ça peut te servir ;)

Anonyme - 15 mai 2013

C’est bon de le savoir en tout cas, mais indécise comme je suis, je (re)hésite à commander. Je suis allée sur un site : beauté test et dans la barre de recherche Etat Pur, j’ai lu les commentaires sur les produits qui m’intéressaient. Selon les différents clients, j’ai revu plusieurs fois le même type de remarque : le produit (acide salicylique) leur a donné des boutons dès l’arrêt de leur traitement et parfois pendant,d’autres répètent avoir eu des rougeurs, Et même certains disent que ce produit leur a "bousillé la peau".

Bon, je ne fais que rapporter ce que j’ai lu, mais si ces problèmes m’arrivaient, je pense que je réagirai plutôt mal : se servir d’un produit censé régler mes problèmes et qui soit les aggrave soit les rend plus intenses… Ca me saoulerait grave! Du coup, je me tâte de passer commande.
Faut que je réfléchisse encore quelques temps lol… je suis comme ça.

Bon et niveau peau, bah je constate un peu moins de boutons, ma peau se répare (enfin!) et j’ai des rougeurs (génial). Et mon sébum qui continue à me faire briller. En fait rien de bien encourageant pour la suite… Je me demande si c’est possible que j’ai un jour (et bientôt j’aimerai bien) une peau douce, sans problèmes, sans points noir, sans brillance, sans rougeurs, sans… En fait, une peau comme les filles des pubs ><
Le rêve!

Rory - 15 mai 2013

ah ouai, et bien… je n’ai jamais lu ces commentaires, c’est clair que ça fait un peu peur en lisant ça. Moi ça m’aide tellement que je ne pourrais que le conseiller. Mais c’est sûre que l’on est toute différente, c’est pas évident de savoir si ça peut marcher à l’une ou l’autre :s

172. Malaika - 15 mai 2013

C tellemen laid l’acne! Je deteste ca!e

173. LA - 15 mai 2013

En tous cas, je ne sais pas si vous en avez entendu parler mais la dermatillomannie est officiellement reconnue comme maladie et peut-être que cela va faire avancer les choses pour qu’au niveau des soignants il y est une meilleure prise en charge.
Il faut bien reconnaître que aucun dermato ne m’en a jamais parler et qu’ils ne se posent pas vraiment la question quand on va les voir pour de l’acné tardive. Ils traitent les symptômes donc les boutons mais pas ce qui nous pousse à nous gratter.
J’espère donc que maintenant ils vont plus y réfléchir et orienter les thérapies aussi sur une prise en charge psy.
Perso je suis suivi depuis un moment et ça aide beaucoup. Je les touche beaucoup moins et je suis plus détendue donc je vais moins devant le miroir. Après, il est clair q’un coup de pouce avec une crème ou autre, aide toujours et permet parfois d’accélérer la disparition des tâches et boutons. La voir s’éclaircir et avoir un meilleur grain , ça fait plaisir.
Allez on reste motivés et on évite de toucher sa peau !

Rory - 16 mai 2013

Je ne savais pas du tout, moi ce qui m’a fait prendre conscience que c’était un réel problème depuis de nombreuse années c’est en lisant un rapport d’un Docteur du 18° siècle et ça n’a toujours pas changé… On dit que c’est un problème du "monde moderne" avec la mode, la télé, les stars… alors que c’est faux. C’est un problème bien plus compliqué. Alors j’espère aussi que les Dermathos en prendront conscience ;)

174. marie - 16 mai 2013

jai imprimer tout ce site il est vraiment tres important pour que je guerisse enfin ! depuis 4ans je me grate et tout les jours je nen peux plus jai le morale qui craque quand je vois les degats que sa fais …je pensais que je minfligeais une peine pour quelque chose de mal que javais fais ou que cetais normal de se grater la peau.. mais autant cest fou quand meme ..donc cest bien de savoir que je ne suis pas la seule a me grater sa me permet de positiver pck pleins de gens sen sorte ! jessaie de me retenir mais cest telement plus fort que moi ! je pense quen gratant sa ira mieux ..cest un cercle vicieux et je me sens moche quand je suis couverte de cicatrice ..peu de monde peuvent me comprendre et cest blessant a cause des remarques que lon se prend..je voudrais vraiment men sortir et arreter ce massacre avant quil ne soit trop tard jai vraiment besoin daide comme tout le monde ici :) merci de me repondre je vous suis tres reconnaissante et courage a toutes et tous ceux qui vivent sa :)

175. Anonyme - 17 mai 2013

Oh la la quelle horreur!!
Nouveau dégât! Je n’ai plus de boutons sur le front pour le moment et mes cicatrices sur mes joues sont quasiment disparues mais maintenant c’est mon menton!
Sans rire, ayant la peau fragile, ce matin je me sèche la peau et là, hop, elle s’arrache d’un coup me laissant une plaie à vif suintant juste avant d’aller en cours! Et là, ce soir, j’ai une croûte magnifique gâchant entièrement le peu d’améliorations apparentes! C’est pas croyable : il faut vraiment pas avoir de chance!
Le pire c’est que c’est vraiment moche même maquillé (ce genre de chose ça se planque pas…) et je suis sûre que c’est ce qui attire le plus le regard sur mon visage…

Raaah! Je suis dégoûtée! Vivement que ça disparaisse!!

Rory - 17 mai 2013

C’est sûre que c’est bête mais ça va se réparer ne t’inquiète pas. Il y a des hauts et des bas c’est normal. Courage ! Puis ne sèche pas trop ta peau, hydrate là ;)

Anonyme - 18 mai 2013

Oui, j’ai gratté la croûte… Après j’ai laissé un pansement posé sur le Cicalfate et ça allait un tout petit mieux.
Faut que ça continue comme ça!

176. heavyzepp - 23 mai 2013

bonsoir, j’ai 17 ans, je me triture la peau depuis maintenant 5ans. je viens de le faire et je me sens très mal, je ne veux pas affronter le regard des gens demain, j’aimerai arreter le maquillage mais je sais que mes marques et mes rougeurs se verront… j’ai eu beau voir un psy, cela ne m’a jamais empêché de continuer, cest comme si ce que je devais exterioriser passait forcément par là, pourtant je parle énormement à mes amis, ma famille..ça ne change rien. j’ai remarqué aussi que je ne le faisai pas pendant les vacances où les week ends entre amis car j’ai peur qu’ils me voient, et que je suis bien moins plantée devant un miroir. mais quelle est la solution alors? je n’arrive pas à me motiver, à m’arrêter seule, pourtant j’ai tout essayer (jusqu’à porter des gants dès que je suis chez moi cest dire…) RIEN NE MARCHE. je veux cette belle peau que je pourrai avoir et qu’il m’est dejà arrivée de garder de nombreuses fois.. il y a aussi le stress du bac qui ressort surement? help

177. LA - 25 mai 2013

Bonjour,
malheureusement nous n’avons pas de solution idéale. Chacun ayant des raisons différentes, c’est difficile de mixer les bons trucs pour y arriver.
Il faut trouver la motivation que tu as pendant les vacances pour la vie de tous les jours.
Il faut surtout arrêter de stresser même si je comprends qu’avec le bac qui arrive ce n’est pas facile. Essaies la respiration abdominale c’est-à-dire de grandes respirations en gonflant le ventre. Ca calme bien et relaxe aussi.
Allez courage et reste motivée.

178. Mika - 27 mai 2013

Je ne sais pas si quelqu’un lira ce commentaire, mais bon…
Comment savoir si nous sommes atteint de ce TOC?

Depuis quelques années, je suis obsédée par ma peau. Je la regarde dans tous les miroirs, sous tous les éclairages et de tous les côtés possibles. J’ai aussi tendance à gratter. Parfois je me contrôle, mais parfois je CROIS apercevoir un truc blanc dans le bouton (habituellement une petite bosse rose.. je ne lui donne pas le temps de devenir un vrai bouton) et là je fonce et je pince. Souvent je le regrette tout de suite après… c’est tout rouge et c’est encore plus enflé. Pire, ça devient une plaie. Je pleure en me disant que je vais retenir la leçon… mais non, je refais le même truc dès qu’un bouton rose enfle parce qu’il me semble que PARFOIS ça le fait guérir plus vite. Je ne pense qu’à ma peau… je la regarde tout le temps (uniquement le menton par contre). Je ne pense qu’à ça tout au long de la journée…

J’avais mis tout plein de crèmes aussi.. j’ai trouvé que de n’utiliser que de l’eau aide beaucoup (ma peau est devenue trop sensible, très sèche). Mais je me sens très mal dans ma peau et j’ai toujours honte quand je sors. Je trimbale un petit miroir de proche et c’est l’horreur quand je me regarde (j’arrive pas à m’en empêcher). C’est bien une obsession ça? Ça aide de consulter? Ça me bousille la vie. J’arrive plus à m’accepter et à penser à autre chose. :( J’ai peur d’aller dormir… je vais me réveiller avec plus de petites bosses roses et l’envie de les pincer pour commencer leur guérison sera très forte. Je suis une adulte (30 ans)… j’avais une peau parfaite quand j’étais adulte.

Je suis constamment déprimée. Je suis allée chez un dermato, mais les crèmes ont vraiment ruinées ma peau… ça s’est calmé dès que je me suis mise à utiliser de l’eau uniquement. Quand j’ai plus de trois boutons, c’est la méga cata pour moi. Je sais que ça ne semble pas être beaucoup, mais pourtant ça me fait pleurer… surtout qu’ils sont tous sur mon menton. Mais quand je ne les gratte pas.. il me semble qu’il devienne tout de même énorme et qu’ils restent sur ma peau encore plus longtemps.

Je ne suis plus quoi faire. Je me demande si consulter m’aiderait à apprécier la vie de nouveau…. c’est bien un TOC à ce point là, non?

Ouf, je ne sais pas si quelqu’un lira ce message… mais ça aide de se vider le coeur.

Bon courage à tous.

Rory - 27 mai 2013

Il est fort probable que tu as certainement un TOC, ou bien un problème plus profond enfoui en toi que tu remplaces par ce problème qui devient difficilement surmontable (genre le stress, mal dans sa peau, timide, perfectionniste, manque de confiance ou complétement autres choses…). Je ne sais pas, le mieux serait d’en parler à une psy. C’est déjà un premier pas. ça peut être bénéfique à mieux te gérer, et surtout à mieux te comprendre. Quand on sait pour quelle raison on fait ceci, ça aide beaucoup. Si tu aimes lire, il y a des bouquins à ce sujet qui peuvent t’aider aussi. Moi quand j’ai pris conscience de mon problème en venant sur ce site, ça m’a énormément aidé, rien que de sentir qu’on est pas seule, que ce problème est normale en fait.
Ce soir j’ai justement fait une rechute pfff. Idem deux petits points noirs côte à côte que je n’ai pas supporté plus de deux jours, alors que ça se trouve ils seraient partis tout seul. Là j’ai une belle plaie. Bref, je ne me démoralise pas, parce que ça faisait très longtemps que je n’y avais touché et je n’en reviens pas de tenir aussi longtemps.
Si tu lis des commentaires plus haut, tu verras que tu n’es pas toute seule sur le bateau ! COURAGE.

Mika - 29 mai 2013

Merci de ta réponse.
En effet, je me reconnais dans toute ces causes (stress, manque de confiance, perfectionniste). J’aime bien lire, alors si jamais tu as des recommandations, ça serait bien. :)

J’avoue que ça aide de trouver d’autres personnes qui traversent la même épreuve. Ça n’aide jamais lorsque ta famille et tes amis disent tout simplement "t’as qu’à arrêter! C’pas bien difficile, non mais, ce n’est que de petits boutons de temps à autre!". Ça ne me dérange pas que les autres aient des boutons, mais sur mon visage… une toute autre histoire.

Les rechutes sont probablement inévitables au départ, mais bravo d’avoir tenu le coup si longtemps! C’est ça qui compte — tu sais que tu en as la force! Je crois qu’ont doit y aller étape par étape. On finira bien par s’en débarasser de cette fichue manie.

En attendant, j’essaie d’éliminer le plus de miroir possible.
Merci encore!

179. Rory - 29 mai 2013

Ce qui m’a débloqué me concernant, enfin disons plutôt une prise de conscience c’est le compte rendu du Dr L. Brocq "L’Acné excoriée des jeunes filles et son traitement" publié en 1898. Il ne faut pas chercher les traitements dans ce livre car c’est un peu bizarre, enfin des techniques de l’époque. Mais comme quoi on a la preuve que c’est un réel problème qui ne date pas d’hier. Car aujourd’hui on a tendance à dire que c’est à cause de la mode, de la télé, des mannequins… Alors que c’est faux. Rien que ça, me concernant, je me suis sentie plus acceptés. Certains ont cherchés à résoudre ce problème, le hic c’est que j’ai l’impression qu’on a pas évolué, que les dermathos ou médecin ne cherchent même plus à faire du cas pour cas aujourd’hui :(

Je n’ai pas trouvé d’autres lectures sur le sujet de la dermatillomanie, acné excoriée. Dans les rayons psychologies tu trouveras pleins de bouquins sur la confiance, éviter d’être trop perfectionniste… Les bouquins avec quelques exercices sont pas mal car il permette de mettre la lecture en pratique. J’en ai choisis un avec des exos pour un autre sujet, j’aime bien.

En tout cas, je me reconnais, quand tu dis que chez les autres le problème d’acné ne te gène pas. Je suis pareil. Parfois je ne me rend même pas compte que les personnes en ont ! Mais je prend l’exemple sur eux justement. Car certains en ont bien plus que moi et ils sont vraiment ultra ouvert et gentil. Du coup, j’essaye de relativiser mon cas. Mais c’est clair que c’est un job à plein temps ça hihi !! ;)

180. Anonyme - 30 mai 2013

La seule solution c’est d’enlever les ampoules au dessus des miroirs de salle de bain, plus d’éclairage direct pour pouvoir scruter son visage aide énormément à espacer les crises. Ensuite un masque d’argile leger 2 fois par semaine permet d’améliorer assez rapidement l’aspect de la peau. Bonne chance!

Anonyme - 30 mai 2013

Puis aussi utiliser un minimum de maquillage, je sais que c’est dur mais tester cette petite methode très simple rien qu’une semaine = une peau qui va de mieux en mieux.

181. Mika - 31 mai 2013

J’utilise uniquement un peu de "concealer" sur les boutons. Perso, je n’ai jamais utilisé de fond de teint, je trouve que ça étouffe beaucoup trop la peau (peu importe la marque ou les ingrédients). Pas trop envie que des trucs sortent dans des endroits où il n’y avait rien … le hic, c’est beaucoup plus difficile de cacher des boutons pour moi. :( Toujours la sale impression de ne pas les avoir bien camouflé… selon l’éclairage, c’est horrible. Mais toujours pas la force d’y aller au naturel. C’est aussi pourquoi je ne peux retirer les ampoules. Je dois me maquiller, même si ce n’est pas parfait.

D’ailleurs, un bouton vient tout juste de sortir. J’aperçois du blanc, mais il n’est pas encore à la surface… drôlement envie de lui faire la fête, mais j’essaie de tenir le coup (car rechute hier, deux de grattés sur le même côté de mon menton. Heureusement que l’autre côté est tout beau, sinon déprime totale). Je sais toujours pas si dois le toucher s’il arrive à faire une tête blanche. Mais bon, en regardant les autres…

Pas vraiment envie de sortir aujourd’hui, mais je n’ai pas le choix. Difficile journée en perspective. :(

Rory - 31 mai 2013

Attend que le bouton soit bien mature, ce soir ou demain matin. C’est normal de percer un bouton blanc. MAIS ne t’acharne pas trop dessus ^^ Enlève le blanc et STOOOOOP.
Moi c’est surtout les points noirs que je touche et c’est vraiment pas bien, car là on s’acharne sur la peau vu qu’ils sont difficile à sortir.

182. Anonyme - 2 juin 2013

Justement c’est là tout le coeur du processus, enlever les ampoules pour moins se maquiller, moins se voir et moins se gratter, et si on s’est gratté, assumer qu’on la fait en regardant les dégats en face et pas en s’appliquant vite une couche de concealer ou autre pour se CACHER le massacre à soi et aux autres. C’est dur, c’est clair mais il faut le faire pour sortir du cercle vicieux. S’il y a des boutons qui apparaissent quand même et qui doivent être traités, une simple inspection à la lumière du jour ( ou en hiver sous une lumiere diffuse de plafond ) permet de voir ce qu’il y a à voir et pas plus, et de faire le minimun de ménage nécessaire et pas plus. C’est comme ça que j’ai réussi à gérer ce problème de dermatillomanie. Un rapide coup d’oeil le matin avant de partir pour l’exterieur et surtout pas le soir ou je serai tranquille pour me dévisager sachant que je n’ai plus personne à voir durant 24h, et que ça me laisse le temps de faire des dégâts, qui seront plus ou moins estompés le lendemain, et qu’alors une couche de maquillage me voilera face et esprit.
Le masque d’argile en couche fine 2 fois par semaine, je lui ajoute parfois quelques gouttes de TEGAROME Dr. Valnet, assainissant et cicatrisant, cette petite opération tout en ritualisant la guérison a vraiment de très bons effets sur le visage et les pores obstrués. Pas cher et simple, ça sent bon et ça détend, et le reste du temps on ne se regarde pas!

183. Mika - 2 juin 2013

Je te trouve très courageuse de sortir sans rien mettre. Je devrais tenter l’expérience, mais je crois que je dois avoir beaucoup plus de confiance avant d’essayer sinon je risque d’être beaucoup trop déprimée (et du coup, incapable de me concentrer sur mon travail). Je vais tout d’abord uniquement cacher ceux qui sont très rouges (ne pas cacher les petits roses serait déjà une grosse étape pour moi). J’ai retiré deux autres miroirs ce week-end. Je me sens un peu libérée.

Mon problème est que j’arrive pas à m’empêcher de penser à l’éclairage (je me dis "et si ça parassait encore plus horrible avec ce genre d’éclairage!? et si j’avais un truc vraiment moche sans le savoir???") – c’est de ce genre de pensées que je désire me débarasser. La perception des autres occupe tout mon esprit. J’ai toujours peur d’avoir une tronche horrible. Du coup, je dois vérifier sous tous les éclairages. C’est pourquoi j’ai retiré presque tous mes miroirs. Me maquiller, même uniquement avec un concealer, prenait un temps fou. Je peux passer d’un miroir à l’autre pendant près de deux heures pour -un- seul bouton (alors imagine avec deux ou trois… ou pire, quand je grattais TOUT ce que je voyais). Je me lève à 5 h pour être certaine d’avoir tout terminé pour 7 h 10…

Je sais pas si y’a des bouquins qui aident à penser plus positivement par rapport à la manière dont on se perçoit (ou plutôt, à ignorer la perceiption des autres). Je dois chercher.

Je résiste toujours à l’envie de gratter un petit point rose qui est apparu hier. Il n’est probablement pas aussi gros que dans ma tête (j’ai l’impression qu’on peut le voir de la lune). J’ai pincé celui de vendredi un peu trop fort par contre… mais je résiste à la tention d’arracher la petite cicatrice (j’utilise de l’aloès. ça semble aider).

Je vais essayer l’argile – ça doit être très naturelle (plus aucune crème pour moi)! Merci de ton témoignage. Quand je déprime. je viens relire les articles et commentaires sur ce site, ça me donne espoirt.

184. Anonyme - 3 juin 2013

Je pense que pour soigner la confiance une thérapie sera plus efficace qu’un livre. Il faut soigner des traumatismes qui ont affectés l’estime de soi. C’est une nature qui porte a utiliser ce genre d’exutoire pour soulager des tensions mais il y a des moyens d’atténuer ces reactions extremes au stress retournées contre soi meme.

J’avais trouvé ce site qui expliquait bien, et montre que des thérapies sont possibles et ciblées sur les problèmes liés à l’estime. Peut être la voie a explorée pour avancer?

http://www.psychologue-riviere.com/controle-des-impulsions/

Bon courage pour la suite en tout cas!

185. Valerie - 4 juin 2013

Je vous suggère de lire ce forum. Depuis que j’ai lu les messages de "Line161" vers la fin de la page 68, j’ai compris bien des choses et je crois que ça vous aidera toutes également…Bonne lecture les filles!:)

186. Valerie - 4 juin 2013

tapez sur google, forum doctissimo line161 grattage compulsif et lire à partir de la page 68:)

187. Daphnée - 4 juin 2013

En effet, sortir sans camoufler quoi que ce soit sur notre peau est très difficile! Vraiment bravo à toi. La plupart de nous sommes incapables de le faire…Même quand je suis chez moi et que je ne vois personne je camoufle mes plaies et rougeurs…! Pour ma part, j’ai jeté à la poubelle tous mes miroirs de poche qui servaient à me regarder dans toutes les pièces, (j’en avais au moins 5) mais maintenant j’ai trouvé une autre solution malheureusement : me regarder dans le reflets des cds. Oulala, ça craint, je ne vais quand même pas jeter tous mes cds/dvds! C’est pour dire à quel point je suis obsedée…Je ne sais plus quoi faire.

J’ai essayé de me lancer un défi : me regarder dans le miroir seulement 4 fois par jour. Je l’ai fait avant hier et ce fut une véritable réussite, je me sentais bien. Quand je me suis préparée pour sortir je ne me suis regardée que 1 minute ! Exploit, vraiment…!!
Je ne m’étais pas grattée pendant 6 jours, je voyais une belle amélioration jusqu’à ce que je me gratte hier : je voulais enlever une imperfection soit disant

Malgré ça, je ne perds pas espoir, avant je me grattais profondément, ça saignait beaucoup, je déprimais, je ne sortais plus, mes crises duraient des jours…tandis que maintenant c’est très superficiel, de plus en plus minime, je me ressaisis beaucoup plus vite, la crise dure 1 heure…

Il ne faut pas baisser les bras…Il est évident que c’est dur mais je pense que le temps et la volonté sont nos meilleurs amis pour que nous nous en sortions.

Quant aux astuces pour s’en sortir, c’est pas forcément facile…
Moi, j’utilise des objets pour me gratter. Type pince à épiler. Avant c’était des aiguilles. Ou sinon je me fais des plaies en faisant points noirs et boutons…J’insiste trop.
Alors pour éviter ça j’ai trouvé une idée :
– Faire un bon bain de vapeur si jamais on veut faire des points noirs, ça sort mieux, donc on insiste moins, donc moins de risque de plaies disgracieuses.
-Essayer de se regarder 4 fois par jour. Le matin pour sa toilette, le midi pour retouche, l’après-midi et le soir pour la toilette.
-Jeter tous les miroirs de poches, et surtout les LOUPES! Svp mettez les loupes à la poubelle! Elles sont responsables de nombreux dégâts! Ce n’est pas la réalité, n’oubliez pas…
-Sortir, oui c’est dur, mais j’ai compris une chose, quand j’avais mes croûtes, je ne voulais pas sortir car j’avais honte, mais comme je restais chez moi, je m’ennuyais et je me regardais, donc je recommençais…Sortez, vous vous en foutez des gens, imaginez si tous les gens ayant une grosse balafre sur le visage, de l’acné sévère ne sortaient pas du tout…??
Faites vous belles, prenez soin de vous…ne perdez pas espoir…

Vous êtes toujours belles malgré vos blessures, intérieures et extérieures.

188. Elena - 4 juin 2013

Waw! Qu’est ce qu’il est encourageant ton msg Daphnée! Il me donne vraiment espoir, et j’en ai besoin parce que je suis en pleine dépression quand je vois les gens en débardeur alors que moi je suis remplie de cicatrices et de grosses tâches!

Récemment j’ai eu quelques légères crise mais rien de grave, ce qui me désespère c’est ces traces et aussi la peur d’aller voir la dermatologue et qu’elle ne me trouve pas de solutions efficaces, j’ai envi de passer un bon été mais je pense que c’est raté! :(

En tout cas le fait de partager ça me fait beaucoup de bien, je vais tout de même garder espoir.

Lisou - 9 juin 2013

Si tu évite d’y penser, tu passeras un bon été sans problème. Si tu te prends la tête à cause de ça, que tu te fais des noeux dans le cerveau :
1. Tu vas gâcher tous les bons moments
2. Pense que ça ne sert à rien d’y penser
3. Les gens s’en fichent que tu ai des boutons ou pas, ils t’aiment pour ce que tu es
4. Plus t’y pense et plus ça mettra du temps à partir

Courage Elena ! Je suis dans la même situation que toi, je veux guérir ! Alors si tu veux me parler je suis là ;)
Bonne chance :)

Bisous

Rory - 9 juin 2013

Complétement d’accord ;)
J’ai déjà annulé des invitations à cause de ça. Et parfois j’étais obligée d’y aller malgré moi et tout s’est hyper bien passée, des moments mémorables. Je tente de me rappeler ses moments là pour éviter de gâcher des futurs souvenirs.

189. Elena - 9 juin 2013

Merci beaucoup Lisou de ton soutien! Ca me fait vraiment du bien d’être écoutée et encouragée. D’ailleurs j’aimerais beaucoup rester en contact avec toi car j’ai besoin de parler ( surtout à une personne qui vit la même chose que moi ) et le fait que tu me proposes ton écoute me fait très plaisir.
Merci encore :)

190. SOUTIEN - 10 juin 2013

A ceux que sa intéressent, j’ai créé un groupe privé sur facebook, rejoignez-nous pour partager conseils, encouragements, défis.
C’est par ici : https://www.facebook.com/groups/668105066539022/

191. sofiane - 11 juin 2013

Bonsoir a tous; voilà je me présente je m’appel So, je suis un homme, j’ai 29 ans et j’ai se problème récurant d’éclater ma peau a la moindre imperfection; j’ai des tâches brunes, des micro-kist et j’ai détruit mon visage. Cela me rend malade a l’aube de mes 30 ans, c’est pitoyable; je suis convaincu que cela vient d’un mal-être perso mais parfois je ne parviens pas a prendre du recule; j’ai 1 tas de complexe; j’ai l’impression parfois d’avoir louper ma vie, pas de chéri, pas de boulot fixe depuis des années; parfois je baisse les Bras; d’autre fois je continu a me battre; je sais tous ça est ridicule voir invraisemblable vue la vie de certain mais j’aimerai juste me sentir mieux et avoir une vie heureuse; j’ai passer 2 B.E d’éducateur sportif, un bp jeps agff et un jeps apt, puis j’ai aussi un permis pro, le D, j’ai aussi le A et le B; hamdoullilah mais ça me soûle de conduire tout la journée, bref je ne sais plus quoi faire de ma Life; je vis la crise de la trentaine; et je rêve toujours d’une vie d’artiste; un rêve que j’ai serai une foi dans ma vie de réussir a faire vraiment ce que j’aime ! exemple ; participer a un projet Tv ciné ou film; bref si quelqu’un me lit et a envie de m’aider; franchement je lui en saurai grave reconnaissant; à bientôt; merci de m’avoir lu jusqu’au bout; bises a tous !!

192. nambinina - 16 juin 2013

slt a tous a toutes je me presente je suis un garcon et j ai 20ans cela fait 6 ans que je souffre de l acné je suis malgache alors je m excuse d avance s il y a des fautes d ortographes. Ce site est une veritable revelation pour moi. Je n aurai jamais penser que c etait une maladie de plus cela ma choquer de voir qu il y a d autres personnes qui vivent exactement le meme enfer moi dans leurs temoignages comme la fille qui ne sort plus de chez elle ou celle qui ment constemment a ses amis pour ne pas les voir. Alors je dis merci a la personne qui a creee ce site et je cherche aussi quelqun avec le meme probleme que moi pour en parler par facebook ou par mail

Rory - 17 juin 2013

Il existe un groupe privé facebook à cette adresse https://www.facebook.com/groups/668105066539022/
Ce qui permet de parler en toute discrétion entre nous ;)

193. Tony stark - 30 juin 2013

Bonsoir tout le monde,j’ai pris le temps de lire tout les commentaires poster sur ce forum, je suis un homme de 32 bientôt 33ans et j’ai eu votre maladie à l’age de 15ans jusqu’à 30ans c’est à dire 15ans de souffrance térrible un fléau que je souhaite à personne, tout a commencer par une acné d’adolescent uniquement sur mon visage comme par hazard mdr la partie la plus voyante du corps humain, j’ai été voir mon medecin traitant qui ma orienter chez un dermatologue qui ma donner un traitement de 6 mois avec prise sang que j’ai suivi à la léttre pendant 15jours pour la simple raison que le traitement en question ne m’avais pas arranger mais aggraver mon cas et toujours sur mon visage sur tout le reste de mon corps du cou jusqu’au orteil j’ai jamais eu de boutons sauf des boutons de moustique, donc à 15ans quand je me regardais dans le miroir et que je voyais que ma belle gueule devenait une sale gueule j’ai décidé de tous les détruire car à partir du moment ou ces putain de boutons ont fait érruption sur mon visage ils avaient gacher ma vie, ce que j’ai fait ne le faite SURTOUT PAS, je prenais des aiguilles de différente taille en fonction de la taille du bouton à détruire que je stérilisais dans l’eau chauffer à 100 degres ensuite je prenais l’aiguille avec des gants et je percais le bouton au plus profond afin de le vider jusqu’au sang bien rouge vif ensuite avec des compresses à gaz tremper dans de l’eau de javel pur je désinfecté la plaie au début sa me brûlait aprés avoir pris l’habitude je sentais plus rien ensuite une croute ce formait que je ne touchais pas et elle partait toute seule au bout de quelque jours et pour ce qui est des cicatrices dieu merci j’ai la chance d’avoir une peau qui cicatrice bien et vite ensuite à 17ans j’avais pas plus de 2 boutons sur le visage mais c’était toujours 2 de trop et sa a durer jusqu’à 2010 aujourd’hui j’ai 32ans je retrouve ma belle gueule mais j’angoisse comme un fou tout les matins au réveil avant de me présenter devant mon miroir si je vais devoir prendre 2h minimum à me mutilé

Rory - 30 juin 2013

Vraiment désolé d’entendre ton commentaire. C’est sûre que c’est un réel traumatisme de vivre ça, et du coup on a peur que cela revienne dès qu’un ou deux refont surface. On accepte pas et on ne peut pas contrôler ce problème ou très mal…
C’est un travail au quotidien.
Courage, en espérant que ton angoisse soit vite du passé !
En tout cas, je sais que c’est possible car moi-même j’ai des phases où je ne vais pas m’inquiéter, je vais avoir confiance. Et d’autres, des rechutes… Faut être patient.

194. Anonyme - 11 juillet 2013

Bonjour tout le monde! Voila un petit moment que je ne suis pas venue sur le site, et pourtant mon état ne s’est pas spécialement arrangé.
Aujourd’hui, je suis un peu déprimée, pourtant chez moi il fait beau, il fait chaud etc mais ma peau me gâche tout!!
Déjà, à cause du soleil et la chaleur, de ma crème traitante ma peau est très sèche. J’ai beau la nourrir avec ma créme hydratante mais son état ne s’améliore pas. De plus, mes rougeurs et boutons disparaissent très lentement et je me sens vraiment mal parce que demain je vais à la piscine mais avec l’état de ma peau, je ne peux ni y aller démaquillée (impossible que je sorte comme ça) ni m’éclater (impossibilité de mettre la tête sous l’eau si maquillage parce que pas waterproof) mais ce problème risque de me gâcher mes vacances!!!
Je ne sais plus quoi faire, mon traitement ne me fais rien et ma pilule non plus!

Rory - 11 juillet 2013

Je sais ce que tu traverses… je connais.
En tout cas, attention si tu y vas maquillée, à ne pas t’exposer au soleil sinon il y aurait risque de tâche "marron". J’en ai eu une à cause de ça il y a qques années que j’ai du enlever avec un peeling super fort.
Garde ton chapeau ou casquette dans l’eau et dit à tes amis que tu es très sensible au soleil, ça évitera les blagues à mettre la tête sous l’eau. Essaye de t’amuser quand même :)

Anonyme - 11 juillet 2013

Ah j’avais pas pensé aux tâches marron… mince! Oui je vais essayer de m’amuser mais ça va être dur. Je me connais, dès qu’un regard se posera sur moi je me dirai : "ça y est, il a vu mes gros boutons rouges!" et ça m’ennuie. Sinon je pense que j’éviterai le maquillage parce que j’ai pas envie de risquer les tâches sur le visage (ce serait pire, un vrai drame pour moi) donc et bien soit je simule un mal de ventre soit j’y vais démaquillée et j’assume…
J’hésite… ;)
Ah la la, quelle horreur, c’est vraiment très contraignant ce problème de peau!

195. Rory - 11 juillet 2013

Essaye démaquillée et prend des coups de soleil ! Tu auras une jolie couleur de peau après ! ;)

Anonyme - 12 juillet 2013

Oulala, blanche comme je suis, je ressemblerai à un homard trop cuit et puis bonjour l’insolation après lol. Je vais quand même opter pour la crème solaire, c’est plus prudent ;)

Malheureusement en me levant ce matin, je n’ai pas vu signe d’amélioration et c’était très rouge, vraiment moche! Du coup et bien je me suis laissée tenter par un correcteur… pour camoufler le tout. Bon et ben je pense que je garderai la tête hors de l’eau tant pis. Je ne peux pas risquer que tout le monde voie mes grosses rougeurs/ronds rouges sur mon visage. C’est vraiment pas de chance d’en avoir juste au moment où je devais aller à la piscine… Et dire que la première fois que j’y suis allée, j’avais presque pas de boutons… Je suis dégoûtée!

LA - 13 juillet 2013

c’est claire qu’avec ce temps magnifique, il faut que nous fassions super attention à notre peau !
Je te comprends bine moi je suis noire et j’ai énormément de tâches.
Ma peau non plus ne améliore pas et même c’est dernier temps elle a empirée, je suis saoulée et je ne sais plus quoi faire…
J’ai pas trop envie de retourner chez le dermato.
Il faut je pense surtout que j’essaie de ne pas la toucher mais c’est vraiment dur , j’ai lâché le fil.
Bon allez il faut arrêter de s’apitoyer sur notre sort
bon courage à tous !

196. Mika - 17 juillet 2013

Des coups de soleil pourraient être beaucoup plus néfastes. En plus du cancer (pire que des boutons), un coup de soleil assèche la peau. Les boutons disparaitront au départ (étant complètement asséchés), mais la peau secrètera encore PLUS d’huile pour compenser… donc plus de chances de bloquer tout plein de pores, donc des petites bosses sur le visage.

Le mieux c’est d’éviter le soleil. Pas complètement, mais de ne pas rechercher à bruler notre peau.

Le seul remède, c’est d’apprendre à s’accepter avec nos défauts. Beaucoup plus facile à dire qu’à faire dans notre société, malheureusement.

197. Daphnée - 31 juillet 2013

Bonjour
Je suis quand même très contente…je n’ai pas gratté ma peau avec un outil type pince depuis plus d’un mois et je n’ai plus du tout cette envie…
Pendant quelques semaines ma peau fut très belle!! Aucune cicatrice d’anciens triturages, mais une belle peau bien lisse et uniforme.
J’ai la chance de très bien cicatriser. Presque chaque parcelle de mon visage a été touché, et agressé avec des pinces à épiler!!
De vraies plaies…et aucune marque. Hormis une légère rosée mais qui ne se voit pas! Donc en ce qui concerne les cicatrices etc, je ne m’inquiète pas puisque j’en ai jamais eu malgré des grattages avec des aiguilles!! Donc pas si superficiel…
Mais malheureusement, hier, je n’ai pas résisté à triturer un petit bouton que j’avais sur la joue, j’ai percé et percé, en croyant qu’il y avait encore quelque chose, et bien sûr je me réveille ce matin avec une petite égratignure d’1 cm. Et mon bouton tout gonflé. Bon avant je me faisais des plaies qui me prenaient tout le nez avec des pinces à épiler, alors j’ai pas trop à me plaindre de ce qui se passe actuellement…
Mais je suis un peu déçue.
Bon je me fais une raison en me disant que ce sont les petits restes du trouble, que cela ne va pas finir du jour au lendemain…
Mais là je sais pas quoi faire, mon bouton est un peu gonflé, j’hésite à repercer légèrement pour voir s’il reste quelque chose…
Ou bien il faudrait mieux que je laisse?

Rory - 31 juillet 2013

Oui il vaut mieux que tu le laisses tranquille ^^ Car si tu y retouches tu risques de faire encore une inflammation et de re-créer un autre bouton.
C’est normal de rechuter, ça m’est arrivé aussi. Difficile de faire partir une vieille habitude, surtout quand on faisait ça spontanément.

198. LA - 31 juillet 2013

effectivement il ne faut surtout pas y retoucher car on le sait bien il n’y aura rien de plus et ça va saigner!!
courage tu as une jolie il faut la garder.

199. Daphnée - 4 août 2013

J’ai recraqué…grosse croûte entre les deux sourcils et sur la joue!
Bon je me trouve affreuse comme ça, mais il faut que j’accepte les rechutes..

200. Rory - 4 août 2013

Comment ça se passe pour vous les piqures de moustiques ? Car moi c’est une catastrophe ! En plus d’avoir un bouton cela démange et je ne peux pas m’arrêter, c’est super dur ! Ma peau met un mois avant de s’en remettre. 15 jours de croute et 15 jours de rougeurs ! Le self control, ouch !

mrs fatima - 16 novembre 2013

Je tiens à témoigner un grand homme appelé DR Mamudu qui a amené mon dos ex à moi après 1 année de divorce le contacter aujourd’hui est capable de résoudre
tout problème de yours.is se spécialisent dans
ce qui suit:
(1) sort pour la protection contre les dangers
(2) sorts pour la magie
(3) sort pour même amour du sexe
(4) sort pour la guérison
(5) sort pour invisibilité
(6) sort pour la richesse et la gloire
(7) Épeler pour obtenir un bon emploi
(8) sort d’une forte relation amoureuse et
(9) sorts d’apporter votre dos ex
(10) le VIH, le SIDA
(11) Si vous voulez adopter un enfant sans STREET

il a de grands pouvoirs et
generous.You peut communiquer avec lui mamuduhighspiritualspell@gmail.com il peut vous aider sans
souligner le juger aujourd’hui

201. Daphnée - 11 août 2013

Moi aussi c’est super difficile mais heureusement j’ai énormément de chance, ma peau cicatrise très vite et ne marque pas, moi en 1 semaine c’est terminé sur ce coup là j’ai beaucoup de chance…
Moi j’ai dérapé une nouvelle une fois il y a quelques jours:
Résultat: plein de croûtes entre les deux sourcils! Super!
Mais avant cela était bien pire donc je ne me plains pas.
Maintenant j’arrive à sortir sans soucis même si je sors d’une crise, c’est un très grand pas pour moi.

202. girls. - 5 septembre 2013

merci !!!!! grace a tous sa, je vais essayer de faire la paix avec ma peau ! cela fait 5 mois que je n’en peu, je deviens psychopathe de mé bouton, point noir, imperfection ..
Et a passer des heure et des heure dans le miroir.
MERCI.

203. Did - 6 septembre 2013

Je suis tellement contente d’avoir trouvé ce blogue et de me rendre compte que mon obsession est en fait une maladie. Je crois bien que tout cela viens en grande partie du fait que j’ai beaucoup de difficulté à m’exprimer et à dire ce que je ressens… Depuis que je vois une psy, je dirais que c’est un peu moins pire même si je ne lui ai pas encore parlé de mon problème, juste le fait de sortir le "méchant" de moi fait du bien. Je n’ai jamais porté beaucoup de maquillage mais maintenant je n’en porte plus mais j’ai beaucoup de difficulté à arrêter de me toucher la peau. Des fois, j’me dis quasiment que je mérites une peau comme ça; avec des cicatrices, des rougeurs et des bobos. J’me trouve vraiment pitoyable quand je pense des choses comme ça, il faut que j’en parle à ma psy. Depuis, que je vois une psy j’essaie de trouver un lien et de comprendre pourquoi je fais certaine choses… Du plus loin que je me souviennes, ma mère m’enlevais des points noirs (je n’étais même pas encore ado), parfois ça me faisais hyper mal et je voulais qu’elle arrête mais elle me disait que le point noir était sur le point de sortir. J’étais tellement en colère contre elle et je me souviens de la douleur que ça me faisais. J’étais tellement jeune que je ne voyais même pas les points noirs et les points blancs dont elle parlais…J’espérais qu’un jour je verrais ce qu’était ces points dont elle parlait. Des fois, j’ai même l’impression que c’étais un des rares contacts physiques que j’ai eu avec ma mère lorsque j’étais jeune. Je me souviens plus de ces épisodes de "titurage" de boutons que des caresses que j’aurais pu avoir de ma mère. Quand ma mère me voit en train de jouer avec ma peau ou qu’elle est préoccupée par l’état de mon visage, j’ai juste le gout de lui crier après. Je lui en veux tellement de ne pas m’avoir montrer à prendre soin de ma peau, de la nettoyer et de la crèmer lorsque j’étais plus jeune. J’essaye donc du mieux que je peux de changer le "pattern" et de prendre soin de ma peau au lieu de la massacrer mais c’est vraiment difficile. Je ne jette pas le blâme sur ma mère parce qu’à 25 ans je suis assez vieille et consciente des choix que je fais dans ma vie mais le changement est plutôt ardu. J’ai été voir dans des cliniques d’esthéticiennes afin d’avoir des traitements pour la peau et en venir à bout mais je ne suis pas capable d’en faire le move? Es-ce que certains/certaines d’entre vous on fait le saut? Es-ce que ça pourrait aider à la maladie ou ça risque d’aggraver cette croisade pour une peau parfaite?

Rory - 6 septembre 2013

Je suis désolée d’entendre que tu en fais partie aussi.
Question clinique et esthéticiennes, j’ai essayé pleins de truc même le laser… et zéro. Beaucoup d’argent sans résultat. Cela peut t’aider comme cela peut te décourager si jamais tout ça ne change pas ta peau en mieux.
Le fait que tu es une psy à tes côtés est déjà un grand pas, vous pourrez travailler ensemble à te sentir mieux :)

204. Chauveau - 20 septembre 2013

Bonjour, j’ai 15 j’ai quelque bouton sur le visage mais sa se vois vraiment beaucoup et j’ai demandé de l’aide a mon docteur il ma dis de prendre un creme et des médicaments (je sais pas le nom) et la crèmes ma bruler la peaux j’ai des marque jour de brûlure et mais bouton son revenu je ne sais plus quoi faire :'( aidé moi sa me deprime de mettre des couche de fond de teint pour cacher cette peaux horrible …

Rory - 20 septembre 2013

Salut, tu as essayé de voir une dermatho ? Car c’est vraiment bizarre qu’une crème ait pu te brûler :s

LA - 20 septembre 2013

Salut
je pense effectivement qu’il vaut mieux retourner chez le dermato ou au moins aller chez le pharmacien.

A+

205. Juu - 26 octobre 2013

Bonjour tout le monde, alors voilà j’ai 16 ans et je suis dans le même cas que vous je me reconnais dans tout les commentaires que j’ai lu. C’est vraiment affreux je suis obsédée par mon image, je me regarde tout le temps et dès qu’un bouton apparaît même si il est tout petit je ne peux pas m’empêcher.. ce qui le rend encore plus affreux après. Je ne veux pas sortir a m’en rendre malade pour ne pas aller au lycée parfois. Je me sens vraiment mal dans ma peau et j’ai très peur du regard des gens même de celui de mes parents je me cache, j’ai encore plus peur du regard de mon copain je suis traumatisé je me sens très mal dans ma peau. Les dermatho n’ont rien changer. Je n’ai pas une forte acnée mais le moindre bouton m’obsède. J’ai des croutes que j’ai fini par enlevé, ce qui m’a laissé des marques et des "trous" sur le front. Ca m’a vraiment fait du bien de venir ici et d’en parler surtout, car je n’en parle à personne je sais qu’ils ne comprendraient pas. Ca me tue de voir toutes ces personnes au lycée avec une peau parfaite. J’aimerais beaucoup que les personnes qui ont postés des commentaires ici continuent, je pense que ça nous aiderait vraiment les uns les autres d’en parler ici puisqu’on ne peut le faire nulle part ailleurs, en tout cas moi ça m’aiderait beaucoup si vous continuiez a écrire.. j’espère que quelqu’un me répondra
je vous souhaite bon courage a tous

Rory - 26 octobre 2013

Bonjour Juu. Je me reconnais dans tes mots. C’est très difficile à gérer, je comprend. Et idem ça m’énerve de voir les autres avec une peau parfaite. Mais je ne sais pas toi mais je me demande si j’exagère pas un peu… Car les autres ont eux aussi des défauts, mais j’ai tendance à ne pas les voir. On m’a parfois dit que j’avais une peau toute lisse et que j’avais de la chance. Sauf que lorsque je vois ma peau, je ne la vois pas du tout lisse, mais rempli d’imperfection, de petit boutons qui va et vient que je n’arrive pas à supprimer. Et généralement les personnes qui me disaient ça, n’aimait pas non plus leurs peaux alors que justement je ne voyais absolument rien chez eux, ils étaient parfait eux !! Ils chipotaient ! Et j’y crois toujours dur comme fer qu’ils ont une peau bien plus simple que la mienne. Moi je peux pas sortir sans maquillage par exemple, un vrai inconvénient :'( Juste pour te dire qu’il faut tenter de relativiser sur ta peau et la peau des autres même si c’est super dur. Puis tu sais en ne touchant pas ta peau, elle te le rendra aussi à son tour. Car en y touchant tu créées d’autres boutons à côté, et ça n’en finit plus. En tout cas, courage, c’est pas facile du tout, mais pas impossible :)

Juu - 27 octobre 2013

Bonjour Rory
oui tu as tout a fait raison, une amie a moi qui a aussi un peu d’acnée (la seule d’ailleurs avec moi) me dit tout le temps que j’exagère et que j’ai une belle peau. je pense que c’est a force de scruter chaque recoin de ma peau avec un miroir que je vois des imperfections qui ne sont quasiment pas visible.. pourtant sur mon amie son acnée est un peu voyante et sur elle ça ne me choque pas et je ne comprend pas comment elle fait pour ne pas être dérangée ça ne lui fait ni chaud ni froid!
Mais bon j’ai décidé d’arrêter de toucher tout le temps a ma peau ce matin je me suis retenue j’espère réussir a le faire tout le temps maintenant :)
En tout cas tout les commentaires m’ont vraiment aidée je suis contente d’être tombé sur ce site!

206. M. - 19 novembre 2013

Salut tout le monde ça fait très longtemps que je ne suis pas venu!
Je voulais continué a raconté mon histoire qui ressemble tellement a ce que je lis!
J’ai maintenant 18 ans je suis en école de commerce, j’habite enfin loin des problèmes de couple de mes parents.
ça fait déja 6-7 ans que je me triture le visage, les bras et le décolleté et 3 ans que j’ai enfin pu mettre un nom sur cette "mauvais habitude". Cette été, j’ai réussi a me retenir et j’ai donc pu profité d’un été "normal" sans avoir tout le temps a me caché les bras ou le décolleté! j’ai pu m’exposé au soleil sans avoir peur pour ma peau. Bref, je vous avoue que la reprise des cours a été très dur mais pas aussi dur que certaines années ou je ressemblais vraiment a une calculette!

je pense que j’ai passé une étape très importante, j’ai réussi a dédramatisé ce triturage qui me pourrissait la vie. Du coup j’accepte mieux mon visage même quand j’ai fait une crise! j’arrive a me regardé dans le mirroir dans les toilettes de l’école ou autre alors qu’avant je les fuillais du regard… Et vous savez pas le bien que ça peut faire(bon je continu a faire très attention a ma peau même trop et a cacher la moindre petite rougeur avec mon fond de teint! Par contre je suis toujours aussi anxieuse et stresser et cela m’a fait perdre 5 kilos depuis que le début de l’année scolaire! bref tout n’est pas regler et j’ai encore du chemin a faire mais je pense que c’est assez encourageant!

Rory - 19 novembre 2013

Merci pour ton message, ça motive à continuer ses efforts. Surtout en ce moment j’avais besoin d’un petit rappel :)

207. Tam - 24 novembre 2013

Bonsoir je suis rassuré de voir que je ne suis pas seule,ce site me motive à arrêter les dégâts ça fais au moin 9ans que je suis dans ce cas la je ne m’était jamais poser la question je ne savais même pas que c’était une maladie mais j’ai aujourd’hui 25 ans et je ne veux pas vieillir avant l’âge à cause de ces marques !!!!!!

208. Mika - 24 novembre 2013

Ouf, pour moi c’est rechute après rechute. :( Je vois toujours des petits points roses partout sur mon visage. En fait, je viens tout juste d’en triturer un. La honte — on le voyait peu avant et maintenant, j’ai une grosse bosse rouge toute ensanglantée sur mon menton (en plus de mes anciennes marques).

Le pire dans tout ça est que mes collègues de travail m’invintent à prendre ma pause avec elles ces temps-ci…. mais elles vont toujours déjeuner près d’IMMENSES fenêtres, à la lumière du jour. Elle ne semble pas me regarder, mais je me sens tellement horrible. Leurs visages sont si lisses… et demain je vais avoir cette énorme bosse sur le menton. Impossible de cacher ça à la lumière. Je déteste ces fenêtres. Je crois que je vais trouver une excuse pour demeurer seule.

J’aimerais tellement ne pas être un monstre.
Si elles connaissaient leur chance. Ras le bol de me sentir déprimée tous les matins… d’autant plus que c’est uniquement ma faute (il était si petit… maintenant il est si énorme).

Si seulement c’était simple d’arrêter. J’ai pas la force. J’ai l’impression d’être une monstre quand je me regarde dans la glace.

Rory - 25 novembre 2013

Arf je te comprends. Il m’est arrivé la même chose il y a peu, j’étais tellement stressée d’être parfaite pour un évènement familiale que je me suis triturée un ancien bouton en espérant qu’il guérisse plus vite… mais bien sûr ça a fait l’effet inverse. Je m’en suis énormément voulu aussi. Mais dis-toi que dans tout les cas t’es partie pour ne pas être contente avec ta peau, alors est-ce que tu veux continuer à tout gâcher ou pas ? ça serait très dommage car si ces filles t’invitent c’est que justement elles n’y font pas attention et ça c’est génial. Allez courage, je sais que ce n’est pas évident, essaye de trouver un point pour relativiser, et donne toi des objectifs. Par exemple moi c’est de marquer sur un calendrier les jours où je me triture. Comme ça quand je remarque que ça ne fait que 5jours ou 15jours, j’essaye à chaque fois de faire mieux… Et quand j’y arrive, je suis super contente, du coup ça contrebalance les jours où j’y arrive pas. Je sais que c’est possible. On est tous différents et pas évident de se donner des conseils qui correspond à l’un ou à l’autre.

209. rey - 9 décembre 2013

Bonjour à tous,

Le fait de vous lire tous m’a fais du bien… je sort d’une grosse crise d’acné suite à un choc emotionnel ( le décès de mon ami d’enfance) puis par la suite mon copain qui me quitte.. super été n’est ce pas?
Du coup, je me suis gratté le visage, et désinfecté avec de l’eau oxygéné début août.. vous imaginez le carnage? ma peau était toute gonfler, souainter, était rouge écarlate c’étais horrible moi même je ne sais pas comment j’en est pu arriver la..
Aujourd’hui ma peau guéri mais il me reste encore pas mal de tache mais plus de bouton.
c’est sa qui me rend folle maquillée jai une peau hyper lisse on ne dirais pas que j’ai encore des taches!
Mais des fois je craque encore je me gratte, je n’arrive pas à m’empêcher.. je ne pensais pas que ct une maladie mais quand je vous lis je me dis sa me fais du bien.

Bonne chance à tous!
Floriane

210. Anonyme - 12 décembre 2013

C’etais trés intéresant :) merci ! Ça m’a fait du bien, je vais essayer de suivre ces conseil ! ;)

211. Anonyme - 25 décembre 2013

C’est un soulagement de savoir que je ne suis pas seule !!!!!!!!! Un grand merci pour la création de ce site. Je vous souhaite à vous toutes un bon courage !! Personnellement lire ce site m’a motivée… Je vais mettre des astuces en place.

212. Prelude - 28 décembre 2013

Bonjour,
Tombée sur ce site m’a fait comprendre que c’était une maladie.. Je pensais jusque là, que c’était quelque chose de plus ou moins normale. Seulement… Je ne sais pas comment arriver à m’arrêter, autant le fait de me dire que ma peau sera moins horrible quand j’arrêterai de faire ça me ravie, autant je suis déjà en train de me dire "Mais mes boutons blancs, ils sont horribles, je ne pourrai pas les laisser ainsi !". J’ai 16ans, bientôt 17.. Pour moi, laisser ma peau tranquille signifirai inspirer du dégoût aux gens, mais vous me direz, le visage couvert de cicatrices, de rougeurs et de massacres, je dois en inspirer aussi, non ?
J’ai un gros problème de confiance en moi, jamais il m’est arrivé de me dire que je pourrai plaire à quelqu’un, c’est même plutôt l’inverse.. J’ai aussi du mal socialement, je ne suis pas bien dans ma peau.. Mais en même temps, réaliser des massacres pareil me procurent une grosse satisfaction, c’est presque un devoir, une obligation de ne pas laisser ces boutons qui m’inspirent du dégoût sur mon visage. J’ai déjà essayé un tas de traitements pour l’acné, sans réel amélioration. Je pense que mon vrai problème et le regard que j’ai sur moi, ainsi que le regard des autres, à vrai dire, le regard des autres me "hante" vraiment, je ne saurai l’expliquer.. Je suppose que cela doit en plus me procurer du stress.
Voir que d’autres gens sont dans mon cas me rassure, mais j’ai peur de replonger, c’est tellement tentant, et je déteste tellement ces boutons ainsi que mon visage…
Bonne continuation à tous !

Rory - 28 décembre 2013

Hello, j’étais dans le même cas que toi, et ça va un peu mieux aujourd’hui. Comme tu dis c’est un tout. Une question d’image sur soi que l’on a du mal à assumer. Et puis le gros problème d’échec des traitements anti-acné. En tout cas, le massacre que l’on fait n’arrange en rien l’acné car cela va ouvrir des plaies et augmenter le sébum. Une acné sans fin. Le soucis des traitements acné c’est qu’il y en a énormément et il faut trouver le bon dosage et rythme qui va. Ne laisse surtout pas tomber et continue d’avancer et d’évoluer :) Bon courage.

Prelude - 2 janvier 2014

Oui, merci c’est gentil ! Je vais persévérer, mais bon..

213. LA - 2 janvier 2014

Bonne année à tous !
Qu’elle vous apporte la sérénité par rapport à votre image et la force de résoudre votre problème de grattage. Si vous êtes arrivés ici c’est que vous êtes sur le bon chemin, le plus dur est fait !
Bon courage à tous dans votre combat !

Rory - 3 janvier 2014

Bonne année à toi aussi ☆

214. Sophia - 2 janvier 2014

Bonjour je vient d’avoir une crise et je suis vraiment pas bien par rapport a sa car je vais devoir rester enfermer chez moi pendent 2 semaines car je suis défiguré du visage et des bras et je m’en plus j’aimerai avoir des réponse ou je pourrai avoir un Processus pour m’ aider a guérir car sa me bouffe la vie merci beaucoup .

Rory - 3 janvier 2014

Moi je me coupe trèèèèès court mes ongles. Je n’ai aucune épingle, ou quoi que se soit qui pourrait être utilisé pour gratter. As-tu déjà essayer de voir une psy ? Personnellement ça m’a beaucoup aider pour mieux comprendre mon problème et en général sur ma vie.

215. sweeym@yahoo.com - 2 février 2014

I do know this isnt exactly on subject, but i have a website online utilizing the identical program as effectively and i am getting troubles with my feedback displaying. is there a setting i am missing? its attainable its possible youll help me out? thanx.

216. Lina - 6 février 2014

Bonjour à tous, comme vous j’ai ce mal sur mon visage qui me ronge, me défigure.. Je n’ai jamais eu d’acné ni aucun problème de peau durant l’adolescence même après.. aujourd’hui j’ai 32 ans et cette maladie (que je viens tout juste de connaître) depuis mes 25 ans. je crois au fond de moi avoir trouvé ce qui a tout déclenché et ça impliquerai donc qu’un choc émotionnel, situation difficile, traumatisme puisse être une des causes de cette maladie.
Pour ma part j’ai perdu ma mère d’un cancer à mes 25 ans, quelques jours après mon anniversaire.. elle a été atteinte par le cancer pendant 13 ans. A 12 ans je gérais le collège, les devoirs, la maison, les courses, tout. Ma mère était hospitalisé pendant 8 mois donc 5 en soin intensif, mon père absent car toujours en déplacement pour son travail (il n’a pas voulu arrêter), mon grand frère chef cuisinier tout le temps en saison assez loin, bref à 12 ans moi j’avais l’impression d’en avoir 30.. et de mes 12 ans à mes 25 ans, jusqu’à la fin je me suis occupée de ma maman, j’ai passé plus de temps à l’hôpital que chez moi, j’ai stoppé ma vie, j’étais à l’hôpital le matin avant d’embaucher, à la pause de midi et le soir en débauchant, le we tout le temps avec elle..
Je ne regretterai jamais tout ce que j’ai fait et je referai exactement la même chose s’il le fallait.
Seulement voilà, à partir du jour où j’ai perdu ma maman, j’avais perdu mon but, la chose qui comptait le plus c’était être avec elle et l’aider et là.. plus rien. Je crois que j’ai été perdu et j’ai commencé à me poser beaucoup de question: pourquoi elle? pourquoi pas moi? pourquoi c’était pas la voisine plutôt? Bref, je suis tombée dans une grande dépression et c’est la que cette "sale habitude" à commencé!
Je crois qu’inconsciemment je veux me faire du mal à moi aussi, je ne sais pas comment l’expliquer.
Et puis j’ai tout essayé! les crèmes, les huiles, les nettoyants agressifs, les recettes maison.. en me demandant toujours mais pourquoi ça ne marche pas sur moi??? Tout simplement parce que c’est à l’intérieur de moi.
Aujourd’hui j’ai décidé de passer 2 fois /jour dans ma salle de bain, de ne plus mettre de produits sur mon visage mise à part un hydratant simple (et lait démaquillant) et mon allier le fond de teint (clinique anti blemish il est top). J’espère que, si j’ai trouvé d’où vient le problème ça s’arrangera… à l’heure actuelle mon visage est marqué, bcp de cicatrices ( qui ne partiront peut être jamais), des croutes… c’est surtout mes joues le reste ça va encore. Je ne me souviens même plus de mon reflet dans un miroir sans ces traces partout…
Voilà, ça m’a fait un bien fou et je compatis vraiment vraiment avec tous ce qui vivent la même chose. Je vais essayer de tenir bon… à voir.
Merci d’avoir lu mon histoire.. courage.

217. Rory - 6 février 2014

Je crois que tu as trouvé la source de ton soucis, ce qui est un grand pas pour toi. Maintenant il faut avancer, évoluer et faire ta vie. Ce que tu aimes le plus fais le pour toi, pour ta vie, jour après jour au quotidien. Tu dois apprendre à accepter ce qui s’est passé et à ce que tu continue de faire sur ta peau. Etre bien à l’intérieur n’est pas une chose facile, surtout quand on a vécu un gros traumatisme comme le tiens. Courage, tu peux y arriver. Tu as fais déjà beaucoup de chemin toute seule. :) Et n’oublie pas que les psy peuvent te donner un coup de main. Pour moi cela a été très utile. On oublie pas, mais le but étant de surmonter ses peurs et son passé. Maintenant j’ai rarement des chutes, et lorsque cela arrive, j’essaye de me dire que j’ai battu mon record à chaque fois. :)

218. Juu - 8 février 2014

Bonjour tout le monde alors voilà j’ai posté un commentaire il y a quelques mois par rapport a mon acné et au fait que je ne pouvais pas m’empêcher de percer et de m’acharner sur mes boutons. Après avoir lu vos commentaire je peux vous assurer que je me suis dit non stop maintenant tu dois arrêter ça. Et depuis ce temps j’ai arrêter je me dis a chaque fois que j’ai un bouton que si je le perce ça sera encore pire après. alors je prend les médicaments doxy et la crème eclaran 10. Sans toucher a mes boutons. et depuis je vous assure que j’en ai beaucoup moins que ma peau est beaucoup plus belle ! j’ai arrêter de me cacher sous mes 3 tonnes de maquillage, je me suis rendu compte que ça ne servait a rien et que ça empirais les choses et que de plus c’était vraiment moche. Et là aussi depuis, ma peau va vraiment mieux je pourrais presque dire que j’ai une belle peau comme celles des femmes qui passent a la pub. Je n’ai plus honte de moi même je ne me cache plus maintenant je dors avec mon copain, démaquillée. Et ce qui fait vraiment plaisir c’est qu’il m’ai dit un matin au réveil dans la salle de bain "t’as pas de maquillage là? "bah non pourquoi?" "T’es le genre de fille qui même sans aucun maquillage est vraiment magnifique" et vous pouvez pas imaginer a quel point ça fait plaisir d’entendre ça. Alors les filles je vous encourage vraiment a arrêter et je vous assure que ça ira mieux. Ce matin j’avais un bouton blanc qui cette fois si j’ai vraiment été obligé de le percé maintenant ça ne fait vraiment pas beau mais je ne regrette pas et je me dis, allez dans une semaine ça sera parti. Il ne faut pas se renfermer sur sois même courage les filles et continuer a poster ici !

219. zyjsmuw@gmail.com - 9 février 2014

Merci pour cette article, vous rdigez vraiment bien ;)

220. ryole - 27 février 2014

Bonsoir
J’ai bientôt 20 ans et je sors tout doucement de cette maladie qui m’a bouffer depuis bientôt deux ans.
Depuis les années collège j’étais plutôt un mec qui plait.
J’ai toujours eu beaucoup d’ami, de copines… et une grande confiance en moi. J’étais très curieux ouvert et souriant.
A l’adolescence, je passais le plus clair de mon temps dehors je sortais pratiquement tous les soirs. Seulement à l’aube de mes 18 ans une acnée très sévère s’est installé sur mon visage. c’était l’horreur j’avais des nouveaux boutons tous les jours. Cela ne m’a jamais déranger chez mes amis mais sur moi je ne pouvais pas le concevoir, surtout que la plupart des gens de mon âge n’en avait plus.

Deja depuis tout petit j’enlevais les croutes de mes bobos mais avec tout ces boutons qui poussait je commencais à les regarder de plus en plus à les toucher puis c’est rapidement devenu un rituel.
Je n’attendais qu’une seule chose c’etait d’être devant mon miroir pour regarder une énième fois les moindres recoins de ma peau pour y trouver une quelquonque imperfection. J’allais jusqu’a me mutiler à la pince à épiler ou au coupe -ongle (bwaaaa vraiment degeu quand j’y pense)

Je ne sais pas si ça a une importance mais je fume de l’herbe depuis mes 14 ans quasi quotidiennement et mes boutons sont apparus en masse après une periode ou je sortais beaucoup avec la jeunesse dorée parisienne( argent, cocaïne…) et ou je prenais au moins de la MDMA tous les week ends en boîte ou en soirée.

Durant cette période je voyais de moins en moins mes vrais amis, je ne dormais jamais chez moi, je fuyais mes parents,j’ai arrêté d’aller en cours je me tartinais de fond de teint avant de sortir ( je ne sortait que la nuit tombé, car je craignais les regards même des inconnus dans Paris alors que j’ai toujours eu une grande confiance en moi je ne me rendais même pas compte que j’abîmais mon visage pour la vie et ma bouille c’est vraiment tout ce que j’ai pour moi.

Je sais que pour certains cela fait beaucoup plus de temps et c’est pour ca que j’ai vraiment pris peur au train ou ça allait je n’allais pas passer les 20 ans.

Puis j’ai rencontré une fille pas comme les autres ( non non pour de vrai), elle était déjà prise mais qui ne tente rien n’a rien.
Les mois sont passés et on a finalement finis dans son lit.
Passé les embrouilles avec son mec et sa bande, je lui ai tout raconté.
Elle m’a beaucoup aidé, déjà à arrêter la drogue dure qui ne fesait que me cacher la réalité. Ensuite je me suis installé chez elle et la j’ai recommencé à me mutiler, ça la détruisais autant que moi alors j’ai décider de prendre du roaccutane puisque tout le monde le fait.
Après huit mois plus un seul bouton sur le corps et depuis je reprend petit à petit goût à la vie (la vrai), ma jeunesse, mes loisirs, mes passions.

Mes conseils si je devais à mon tour aidé qqu seraient:

Premièrement, A BAS LE FOND DE TEINT,cette merde est horrible pour la peau , cela cache les rougeurs mais pas les boutons et ca fait des grosses croutes qui se voient encore plus.

Trouvez qqchose de nouveau pour vs changez d’air, fréquentez de nouvelles personnes de nouveaux lieux… Cela aide à prendre un nouveau départ à aller de l’avant

N’abandonnez jamais et encouragez vous pour ne pas rechuter
La moindre petite victoire face au miroir et une étape de plus vers la guerison

Laissez votre peau, ma peau n’a jamais ete mieux qu’apres avoir arreté les soins moussant pour laver le visage (tres asséchant, votre peau se graisse naturellement quand elle est trop sèche ==)boutons) les multiples crème de toutes marques même cher, le maquillage, les passages répéter sous l’eau.
Le mieux c’est de ne rien faire pour oublier et avancer

evitez la salle de bain a tout pris, moi je sautais dans la douche sans passé par le miroir ou alors regardez vous à une certaine distance du miroir pour apprecier à nouveau votre reflet.

Le but n’est pas de combattre mais de vaincre alors coup de pied au cul et on s’y met vraiment, c’est un travail de long haleine sur soi meme alors autant s’y mettre maintenant.

Faite l’amour autant que possible (vraiment) cela vous fera sentir désiré aimé et beau par la meme occasion

Un peu de muscu (pour les mec) vous ne verrez plus que vos biceps (aha peut etre pas quand meme)

Pour moi LA SOLUTION MIRACLE n’existe pas mais pour la combattre je préconise beaucoup d’amour, un train de vie mouvementé pour ne pas y penser et des prises de risques ( oui oui sortez sans fond de teint pendant quelques jours,sans aggresser votre peau et vous verrez par vous même comment la peau s’en sort bien mieux sans nous et nos doigts qui traînent partout),

221. E. - 4 mars 2014

Bonsoir,
Je ne savais pas jusqu’à ce soir que cette manie de triturer son visage pouvait être un problème plus profond que ça et je me sens vraiment soulagée de voir que je ne suis pas la seule à me massacrer la figure, pour parler durement.

Durant mon adolescence je n’ai jamais trop fait attention à l’état de ma peau jusqu’à ce que ma mère m’apprenne à en prendre soin et petit à petit à la maquiller, elle savait me donner tous les bons conseils puisqu’elle travaillait dans ce domaine-là… Mais butée, je ne voulais rien entendre. J’ai honte de l’avouer mais en l’espace d’un an, je crois ne m’être jamais démaquillée une seule fois car je m’en foutais clairement. Je n’étais pas trop branchée maquillage, crèmes et soins. Au fond, je me sentais un peu coupable de ne pas l’écouter mais j’avais une peau plus ou moins potable du coup je ne voyais pas l’intérêt de m’en occuper. J’entends encore aujourd’hui ma mère me dire : "Démaquille toi, mets une crème, si tu ne le fais pas tu vas le regretter plus tard et ça sera trop tard."

Jusqu’à mes 18 ans, aucun signe inquiétant. Puis j’ai pris la pilule pendant quelques mois. De un, j’ai grossi (prévisible) et de deux, ma peau a commencé à changer, du coup je me suis inquiétée et je me suis dis que le combo pilule + zéro soin du visage ça n’allait pas le faire. Mais trop tard. Non seulement ma peau était devenue horrible mais en plus je rentrais plus dans mes fringues. Le duo fait que j’ai commencé à complexer énormément et encore le mot complexer est faible. Je suis passée de 57kg à 64kg, en soi ce n’est pas énorme, ça ne vient pas que de ça mais pour moi, ça se voit énormément… Je me disais que de toute façon, c’était trop tard, que je suis comme je suis et merde. J’ai essayé d’assumer mais en fait je n’y arrivais pas du tout et ça continue de me ronger encore aujourd’hui.

Dès mes 18 ans, j’ai commencé à avoir des petits boutons carrément incrustés sous ma peau sur le front, le menton, le coin des lèvres et près des sourcils qui ce sont rajoutés aux boutons d’acné classiques. Je ne peux pas me plaindre comme si j’en étais couverte car ce n’est pas le cas, je suis consciente que j’ai de la chance de n’avoir "que ça" comme m’ont souvent répété les esthéticiennes. Au début j’arrivais à les cacher, ça m’énervait mais c’était comme ça… Mais à force de voir mes copines sans aucune trace d’imperfection, avec une peau lisse et rayonnante j’ai commencé à faire une grosse fixette sur ma peau qui n’avait absolument rien de la leur. J’ai percé une fois, deux fois, trois fois, ça partait plus ou moins, ça revenait en force alors je recommençais. J’ai du passé des heures, des mois devant mon miroir à essayer d’arracher tout ce que je pouvais. Ma mère qui passait derrière moi me disait "Non mais tu es complètement folle, ne fais surtout pas ça." Oui oui d’accord, je m’arrêtais. Elle partait, je recommençais, toujours plus fort car j’étais persuadée que ça allait partir. Je ressentais un profond soulagement quand j’arrivais à mes fins, mais… Petit bilan à la fin du massacre : j’étais rouge, gonflée, la trace de mes ongles me faisait des bleus, des coupures, bref j’étais hideuse quoi. J’ai toujours des cicatrices, comme des petits "trous" un peu partout sur la peau.

Aujourd’hui je vais avoir 21 ans et tous les soirs je massacre mon visage devant ma mère exaspérée. Elle a lâché l’affaire. Je ne peux pas me contrôler, je sais que c’est très mal et que ça sera pire mais je ne veux pas arrêter car j’ai toujours l’espoir que ça s’en ira. Et je ne savais absolument pas qu’il s’agissait d’un trouble compulsif. Quand je fais ça, mon but est de tout faire disparaître même si c’est impossible, même si j’ai mal, que je saigne et que je pleure de douleur. Je ne veux plus avoir honte de ma peau, ne plus me sentir jalouse devant des filles qui ont une peau parfaite, ne plus voir tous ces points rouges et gonflés sur mon front ou mon menton, ne plus me cacher de honte quand je vois un mec qui peut me plaire. Ça me fatigue. J’ai dépensé une fortune en produits de beauté, j’ai testé toutes les marques de crèmes, de fond de teints, de maquillage en général, j’ai absolument tout essayé, changé mon alimentation, vu un dermato, pris des médicaments etc…

Mais à force de chercher, car je suis butée et déterminée, j’ai trouvé une gamme de produits Clinique, la gamme "Anti blemish solution" sous la forme d’une mousse nettoyante, d’une lotion et d’une crème. J’y vois des résultats mais évidemment il faut tout un arsenal du coup j’ai également trouvé le nouveau fond de teint Lancôme Air de Teint. Il couvre sans faire effet masque et floute les imperfections. Je ne fais absolument pas de pub car ça peut marcher sur ma peau mais pas sur celles des autres, en tout cas si ça peut juste aider à une amélioration de la peau et donc à une diminution de ce trouble compulsif c’est peut-être une idée.

Si je m’abîme la peau tous les soirs, c’est que j’ai l’impression qu’il n’y a que moi qui pourrais réussir à tout faire disparaître. Je veux me sentir bien, garder mes sous pour autre chose et ne plus baisser la tête quand quelqu’un me regarde. Je suis tellement obsédée de savoir si oui ou non on voit mes boutons que je suis capable d’aller me remaquiller 15 fois dans la même journée, ce qui a le don d’exaspérer tout le monde. Je peux même, inconsciemment et sous la colère, percer un bouton en pleine journée, je n’arrive pas à le contrôler. Et quand le mal est fait, impossible de retourner en arrière je ressemble à Quasimodo pendant deux heures.

Je ne sais pas si je peux parler de traumatisme, s’il y a même une raison concrète de pourquoi je fais ça tout le temps. Je sais juste que pour moi c’est un combat, c’est peut-être exagéré d’employer ce terme mais c’est un combat. Je me vois le soir en rentrant, je vois ma peau et j’ai envie de l’arracher comme on arrache du scotch et de voir apparaître dessous une peau neuve et belle que je ne maltraiterais plus. Au lieu de laisser comme c’est, je pince, je tire, j’arrache… Et quand je suis à bout, je m’arrête, me dis que je le ferai plus et le lendemain je craque. J’arrive mieux à me passer de la cigarette (car oui je fume ce qui n’arrange absolument rien) que de triturer ma peau brutalement.

J’ai écrit un roman (et ça m’a fait beaucoup de bien), je ne sais pas si il sera lu ou pas, s’il intéressera ou pas mais peu importe, c’est la première fois que je laisse un commentaire et que j’ai vraiment la sensation de me reconnaître dans quelque chose du coup j’espère à mon tour que quelqu’un se reconnaîtra dans mon histoire.

Je remercie la créatrice de ce site et je souhaite beaucoup de courages à toutes celles ou tous ceux qui sont dans la même situation.

Rory - 4 mars 2014

Si j’ai lu ton commentaire :)
Tu as très bien écrit la chose, et je me retrouve tout à fait dans tes paroles. En effet on peut parler de combat, ou d’un parcours de combattant. Et le fait de vouloir contrôler sa peau en la triturant alors qu’on fait tous le contraire on l’a détruit.
Personnellement depuis que j’ai arrêté la pilule, ma peau a littéralement changé. Je me sens davantage plus "propre" et ça m’a permis un énorme travail sur moi. Quand on a moins de boutons sur le visage il est plus facile de se contrôler à ne pas les détruire.
Quand je veux me triturer j’essaye de me demander "C’était quand la dernière fois ?" et là je me motive à battre mon record de non-triturage. Et franchement après quelques rechutes où on est déçu d’être retombé, ça marche. Enfin pour moi… :)
Chacun tente de trouver sa solution et ça, ce n’est pas évident !!
Courage et merci pour ton message, ça me permet entre autre de me rappeler que l’on doit apprendre à s’accepter au quotidien, et surtout qu’on est pas seule dans cette situation :)

Xocolatl - 8 mai 2014

Bonsoir :-),
Je me reconnais dans ton commentaire, sauf que pour moi c’est davantage le corps que le visage que je maltraite.
Tu écris et décris très bien la chose, même si ce n’est pas tout à fait ce qui se passe chez moi. J’ai le même âge que toi, et je pense que la pilule a pu favoriser une apparition d’acné (dans le dos en particulier) chez moi, ce qui n’arrange pas mon cas.
Je suis déjà allée voir un dermatologue, mais je n’ai jamais osé dire que si j’avais ces marques et ces boutons c’était parce que je ne pouvais pas m’empêcher de les éclater, de les chercher, de les presser encore et encore. Je dis juste que j’ai de l’acné et on me prescrit une crème peu efficace, qui ne m’empêche pas de me massacrer le corps, et le visage parfois aussi.

Tu as publié ton roman? J’apprécierais de le lire ^^.
J’espère que tu verra mon commentaire.
Bon courage à tous :-)

222. leilou - 6 mars 2014

Géniale, j’ai envie de dire que j’ai été percée à jour comme un vilain bouton d’acné !!! oui je fais un état des lieux pluriquotidien, oui je m’esquinte la peau X fois par jour et je vais même m’en inventer au cas où ils se planquent et effectivement je n’en retire aucun bénéfice sinon de satisfaire ce qui est devenu une addiction aujourd’hui.

Là j’essaye un mélange de crème anti comédon de chez Yves rocher (le pot est transparant et la crème est verte et sensée être matifiante, effectivement elle hydrate peu + huiles essentielles de canelle pour son effet anti bactérien, (3 gouttes mélangée au peau, attention, ça fait rougir surtout les peaux sensibles donc à mettre le soir) et je mets du ialuset crème (acide hyaluronique utilisé pour cicatriser les plaies) On verra bien je viens de commencer, le tout c’est de ne plus toucher ma peau c’est ça le plus dur)

223. Thobrich mafuala - 29 mars 2014

je de trous dans ma peau , que faire pour l illumine ?

224. Thobrich mafuala - 29 mars 2014

je de trou dans ma peau , que doit je faire ?

Anonyme - 10 avril 2014

peeling dans un institut

225. FAN - 17 avril 2014

Merci 10000000 fois!!!!Tu m’as ouvert les yeux!Maintenant je souris beaucoup plus qu’avant:j’ai repris de la confiance en moi….

226. N'arrachez pas votre peau. - 24 avril 2014

Bonjour j’ai 15 ans, peu de boutons mais dès que j’en vois un, je le perce, je l’éclate, je le désinfecte et ma peau sèche et part en peaux mortes pour laisser place à la nouvelle peau. Mais cette fois ci, je suis allée bien trop loin, j’ai mis de l’alcool iodée pour assécher les boutons mais ayant une peau fragile, des traces brunes sont resté sur ma peau (j’ai la peau assez claire) et par peur que ces traces restent, j’ai pris une pince à épiler et arracher la peau. Bien-sur il n’y a plus de taches brunes mais maintenant il y a une grosse plaque rouge sur ma joue.. Et évidement, ce phénomène est également arrivé sur tout mon visage.. Au sens propre du terme, je ne ressemble plus à rien. Ma peau part, ma peau est rouge, ma peau est moche. Ça me déprime sincèrement, de plus que dans moins de deux semaines, je part en voyage scolaire.. Et moi qui voulait être jolie pour le voyage.. Raté! Ça me pourri la vie, je sais plus quoi faire. (désolée s’il y a des fautes mais je voulais vous faire partager mon calvaire.)

Rory - 24 avril 2014

Personnellement j’ai remarqué que je me triturais souvent la peau avant un évènement important car j’ai tellement peur de ne pas être parfaite que je fais tout pour ne pas l’être en fin de compte. Il faut que tu arrives à prendre conscience à ce que tu fais à ta peau et pour quelle raison. Essaye d’y penser avant de te gratter. Car là en effet tu ne dois ABSOLUMENT plus y toucher. Avec un peu de chance d’ici 15 jours avec un peu de maquillage ou de poudre tu peux atténuer la rougeur. Mais celle-ci va durer très longtemps. J’en ai eu qui ont durer un mois. Donc surtout n’y touche plus, hydrate bien au lieu de triturer et laisse la peau se résorber toute seule même s’il y a croûte tu laisses !!! Les pauvres petites cellules… elles n’ont rien demandé et elles font tout pour te réparer la peau et te rendre plus jolie. Fais leur confiance !! Je sais que c’est très dur mais fais tout pour que ta peau redevienne normal. Jette à la poubelle toutes les aiguilles et outils qui peuvent t’aider à te triturer, alcool, ongle très court. Allez courage, ai confiance en toi :)

227. Xocolatl - 8 mai 2014

Bonjour :-)
J’ai 21 ans et je souffre de cette manie ou maladie depuis que je suis au collège… Ça doit donc bien faire 8 ans que je me triture la peau. Je ne me gratte pas la peau – ou peu- mais en revanche je perce tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bouton ou à un point noir, et je gratte les croûtes; mon corps en pâtis plus que mon visage. Je n’ai donc pas besoin de fond de teint, la peau de mon visage étant encore belle. En revanche, je m’habille de sorte à cacher ces cicatrices et boutons qui font ma honte… Je me sens mal de ce "massacre" mais je n’arrive pas à m’en empêcher. Je me tâte même la peau pour sentir la moindre petite bosse, et dès que je la sens je la triture. Dès que je suis seule dans la salle de bain le soir, je suis sûre de rester au moins une heure, deux, voire trois, enfermée à m’inspecter tout le corps. Même fatiguée je le fais; j’oublie la fatigue et reste obsédée par cette recherche. Je suis consciente que je vais le regretter au moment où je le fais, je suis consciente que je ne fais que m’enlaidir. Mais voilà, je ne stoppe pas mes mains et mes doigts continuent de chercher, désireux de faire sortir quelque chose de ma peau. Les jours où j’arrive à ne pas le faire, je ressens un certain soulagement: celui ne ne pas me voir encore avec un état de la peau empiré, celui de ne pas avoir à supporter l’aspect de la peau et le reflet de mon corps dans le miroir.
Si j’ai actuellement des cicatrices et des petits boutons sur les jambes, les bras, la poitrine, le dos c’est uniquement du à cette "auto-mutilation"; car en réalité je ne souffre pas d’une forte acné et je sais que je peux obtenir une peau belle et plus lisse en m’arrêtant, bien qu’elle soit sensible. Je me suis toujours sentie mal dans ma peau; physiquement on m’a toujours qualifiée d’un peu ronde chez moi (je fais une taille 38, pantalon stretch, pour 1m60 environ); l’apparition de vergetures à l’adolescence n’a pas favorisé l’amour et le respect que je porte à ma peau et à mon corps. Les moqueries dont j’étais victime à l’école primaire, puis au collège parce que j’étais "l’intello de service" ne m’ont pas aidé à prendre confiance en moi. Le fait que mon père -ou plutôt beau père- m’ait toujours dévalorisée depuis petite, cherchant toujours la petite bête, m’accusant de tous les défauts, et trouvant les paroles qui font mal ont pu avoir un effet par rapport à ça également je pense. Ainsi que pleins d’autres choses, comme tout le monde, qui font que la vie n’est pas rose. Pas toujours. D’ailleurs, en parlant de la vie, je sais qu’il y a des gens qui vivent un calvaire tous les jours, qui sont extrêmement malheureux et qui ont des raisons plus solides, sérieuses ou graves de l’être que moi. Je n’oserais pas me plaindre par rapport à ces personnes, ni même me comparer à elles, mais le fait est que dans le fond j’ai toujours été assez pessimiste. Actuellement, c’est pire. Je me sens dépressive, et ça se voit sur ma peau. Je me sens comme dans un cube, enfermée dans ma vie. Je ne vois pas la beauté de la vie. Juste sa banalité. L’effort qu’il fait pour vivre. J’ai le sentiment de subir ma vie, et j’admire les personnes qui rayonnent de joie de vivre. Ça fait du bien de voir de telles personnes, même si ce n’est pas très courant, et que ça ne dure qu’un moment.
J’aime mon visage, et je pense être jolie, mais je ne me sens pas "belle". Lorsqu’un homme m’aborde dans la rue ou dans les transports en commun, j’ai juste l’impression que c’est une grosse blague, car je sais à quoi je ressemble vraiment, je sais comment je me sens, je sais comment je suis nue, je connais l’état de ma peau, et je me trouve juste laide.Je n’ai jamais eu l’impression de faire partie des "jolies filles" bien que mon copain, le seul que j’ai jamais eu et avec qui je sors depuis plus de 4 ans, me trouve parfaitement à son goût et me dise très souvent -si ce n’est à chaque fois qu’on se voit- que je suis "belle" et "magnifique". Pour moi ce n’est que du blabla. Je ne me sens pas belle; je ressens juste de la culpabilité et de la honte. J’envie les filles qui ont une belle peau, un beau décolleté, de belles jambes en été. Je n’en fais pas partie.
J’ai des périodes où j’ai plus de crises que d’autres; depuis quelques mois j’ai l’impression que mes crises sont redevenues aussi intenses qu’avant de commencer à sortir avec mon copain. Faut dire que je me sens déprimée, enfermée, seule… Je suis de nature angoissée et je suis depuis deux ans perpétuellement stressée, même pour rien. Je me ronge les ongles depuis le collège aussi, ou peut être avant, et ce n’est que pendant les grandes vacances que j’arrive à m’arrêter de le faire (sauf que dès que l’une de mes ongles molles casse, c’est finit).
Tout le monde chez moi sait que je passe du temps à "m’éclater les boutons" dans la salle de bain. Par rapport à mon copain je le lui ai toujours caché. Bien sûr, il a remarqué que j’avais "plus de boutons"; je lui ai dit que c’était à cause du stress -ce qui est vrai aussi. Je m’arrange pour qu’il ne me voit pas lorsque je sais que ma peau est particulièrement affreuse, ou qu’il ne voit que le minimum. Il me dit que je suis superbe -pour lui- nue, mais ce dont il ne se rend pas compte, c’est que je lui cache ma honte. Je me cache. Je joue le jeu d’une fille pudique que je ne suis pas réellement. C’est assez facile actuellement de me cacher. Quand je suis chez lui et que l’on fait l’amour, il éteint la lumière. Il m’a avoué que c’était parce qu’il ne voulait pas que je le vois -il se trouve moche et est complexé par un gain de poids, alors qu’il était mince avant. Je ne le dis pas, mais ça m’arrange. Je trouve toujours des prétextes pour ne pas me montrer complètement et lui cacher ce que je veux. Bref je mens. J’ai déjà faillit le lui dire, d’ailleurs je lui dis tout, sauf ça. Mes "révélations" se sont limitées à: "… tu sais, j’ai un problème par rapport aux boutons", lui: "Ah ah! Tout le monde à un problème par rapport aux boutons. Personne n’aime ça", moi: "sauf que j’ai vraiment un problème". Je pense qu’il n’a pas fait attention véritablement à ce que je disais; il n’a pas relevé mes mots. Je n’ai pas insisté. Je n’en parle jamais à personne, du moins à personne de "l’extérieur", et même chez moi je n’en parle que peu. C’est après avoir vu une émission avec une femme qui souffrait de grattage compulsif au visage, que j’ai dit à ma mère que c’était sans doute un toc dont je souffrais, mais je ne pense pas que l’on se rende compte chez moi qu’il s’agit d’une maladie -ce que je ne sais que depuis très récemment-, ni que c’est très handicapant par rapport à la vie sociale, et à notre propre bien être. "Tu n’as qu’à arrêter". Oui, sauf que je n’y arrive pas. Je me dis tous les jours que je vais arrêter, et tous jours ou presque je constate que je ne m’arrête pas. Lorsque quelque chose sort, je sens une espèce de plaisir de le voir sortir. Je sais, c’est dégoûtant. Je me dégoûte moi même et ça me dégoûte. Surtout lorsque je me regarde vraiment après, avec plus de distance. Je me déteste et me mire avec une grimace de dégoût et de dépit.
Merci à vous si vous avez eu la patience de lire mon roman :-) J’espère n’avoir pas été trop ennuyeuse. Je sais que je raconte beaucoup ma vie, mais il parait que ça fait du bien. En tout cas ça m’a fait du bien à moi de lire des commentaires et de constater que je n’étais pas "seule" dans ce cas. Je me sens honteuse d’avoir écrit tout ça, mais j’espère que la ou les personnes qui me liront -s’il y en a- sauront me comprendre, et peut être prendre le temps de me répondre quelque chose… Mille merci et bon courage à tous ceux qui souffrent de ce problème!

228. bisseaux - 23 mai 2014

Bonsoir,
mon nom c’est BISSEAUX et je suis un prête vodoun,voyant et un médium; dans ma famille la voyance vient de la nuit des temps. Compétent,sérieux et honnête,je résous les problèmes familiaux et de couple; retour immédiat et définitif de la personne aimée; chance; examen;protection assurée; santé;amour;affaire. Je travaille n’importe quelle difficulté; j’enlève le mal qui vous suit; fidélité entre époux; attraction de clientèle pour les vendeurs; stress; impuissance sexuelle; obésité; difficultés liées à votre emploie ou promotion dans votre service. Grâce à mes dons surnaturels de père en fils,mettez-moi à l’épreuve et vous serai agréablement surpris par les résultats très surprenants et garantis. QUE LES BENEDICTIONS SOIENT voici mon mail: bissiauxcatherine@hotmail.fr

229. Anonyme - 25 mai 2014

Je suis d’accord à une exception près, transpirer c’est très bon pour la peau. La sueur, de l’eau et des sels minéraux rince la peau de l’intérieur et suer après un bon exercice est bon aussi puisque la circulation sanguine est stimulée et des tissus bien irrigués = des tissus en santé.

Bon courage tout le monde.

230. Daphnée - 25 mai 2014

Bonjour, je suis déjà passée sur ce forum l’année dernière, et je viens vous dire que je ne me gratte quasiment plus, ou quand ça arrive c’est rare, je dirais à une fréquence d’une fois par mois tandis qu’avant cela arrivait presque tous les jours. Je crois en ma guérison même si c’est difficile j’espère qu’un jour je ne le ferai plus du tout. Malheureusement je sors d’une petite crise de grattage, cela faisait 1 mois que je ne m’étais pas abîmée la peau….Parfois je perce me points noirs jusqu’à abîmer ma peau au point où elle s’enflamme et gonfle…il faudrait que j’arrête de faire mes points noirs ; j’en ai très peu en plus…cela m’éviterait des mésaventures comme celle-ci…

Rory - 25 mai 2014

Je me souviens :) Je suis contente si tu vois des améliorations. J’en ai également de mon côté. J’ai eu une rechute il y a deux mois mais rien de méchant ouf Il ne faut surtout pas qu’elle redevienne récurrente comme avant. Bonne continuation à toi !!

231. Camille - 14 juin 2014

Ça alors, c’est un tel soulagement de trouver ce site web après une adolescence de grattage et de stress! J’ai fait beaucoup de cheminement depuis quelques années, et j’ai réalisé l’addiction de la transe… J’ai un immense besoin de "réparer" ma peau imparfaite, mais là avec votre site, je sens que ça y est, j’ai enfin compris. Ce besoin de perfection ne donne que des enflures, des rougeurs et l’envie de se cacher la face.

Merci a cette personne qui a partagé son savoir sur ce site car depuis le déclic il y a deux semaines, je n’ai pas ré-attaqué mon visage et j’ai trouvé une routine de soins qui satisfait mon besoin intérieur de tripotage, j’en ai canalisé l’énergie pour la rediriger dans quelque chose de constructif. Je dois dire aussi que je n’ai pas re-eu de boutons depuis :)

Bon courage à tous et toutes
Gardez espoir, il est possible de se contrôler, mais effectivement, il faut être prêt à mener ce combat de chaque minute.

Camille - 16 juillet 2014

Update 1 mois plus tard: les boutons c’est de l’histoire ancienne!
Je me suis élaboré un soin nettoyant pour le visage INCROYABLE et je tiens a vous le partager. Je me lave le visage soir et matin avec ce mélange sur un coton démaquillant blanc biologique. Brasser avant d’utiliser, garder à température assez chaude car l’huile de coco voudra figer.

Proportions selon vos besoins
– 100 ml huile d’amande (base)
– 5 goutes d’huile essentielle de lavande
– 2 goutes d’HE de tea tree
– Aloe Vera en gel
– huile de coco vierge
– eau pour une consistance pas trop grasse

Ça nettoie mon visage de façon miraculeuse, ça enlève toute la saleté, répare, apaise les démangeaisons et hydrate! Je n’ai pas eu une aussi belle peau depuis mes 11 ans! J’applique ça après la douche car dans mon cas, la douche rendait ma peau sèche. Bien sur, en complément, je ne tripote plus mon visage, je me contrôle toujours! Je mets de ce produit partout sur mon corps, au besoin, pour hydrater comme apaiser un grattage ou des boutons.

Rory - 16 juillet 2014

Ton soin m’intéresse car je remarque aussi que plus je prends des produits doux plus ma peau est belle. En ce moment j’utilise de l’hydrolat de bleuet sur coton, et de l’hydrolat de rose en spray. Finition avec de l’eau thermale (idem surtout à la sortie de la douche). Le soir plutôt hydrolat de lavande pour re-équilibrer la peau après les agressions de la journée.

232. Pomme - 20 juin 2014

Hello,

Je ne vais pas raconter ce qui m’a touchée il y a 20 ans …et qui se produit encore mais beaucoup plus épisodiquement.
Comme pour beaucoup, le mal-être était là, mal dans ma peau, émotive, manque de confiance en soi, et un début d’acné aggravé par des manipulations aberrantes. Bref, des années gâchées par ce cercle vicieux.
La porte de sortie passe à mon sens par la réalisation de soi : trouvez qui vous êtes, éclatez vous à faire ce que vous aimez, et vous vous aimerez. Vous serez bien dans votre peau …et son apparence n’aura plus la même importance. Je parie même que les poussées de boutons vont disparaître.
Côté dermatologue, c’est pareil : prenez soin de vous, avec des produits simples. Le savon d’Alep, pour le nettoyage, combiné avec un peu d’huile de noisette et d’abricot, seront d’une grande aide.

Bon courage à tous.

buckman - 14 août 2014

Bonjour Pomme ,
je suis assez d’accord avec vous !
Il y as des périodes ou je suis bien dans ma peau et ducoup je ressent moin le besoin de me "charcuter" mais quand j’ai un episode de stress ou une grosse angoisse je me rue vers un miroir j’ai l’impression que le stress va s’evacuer mais apres tout bien sur c’est 1000X pire , je travaille actuellement sur l’estime de soi et sur la confiance en soi cela est très dure mais j’espere que les resultats de se dur travail seront benefique "surtout pour ma peau "

233. LA - 16 juillet 2014

Bonjour,
Merci pour les conseils beauté. Je vais essayer car en ce moment j’ai encore beaucoup de traces et je ne sais pas comment les faire disparaître sans trop agresser ma peau.
J’ai essayé le bio-oil mais ça a eu l’effet inverse et j’ai eu de nouveaux petits boutons. Après peut-être que ça dépend de la peau de chacun.
Merci aussi à Pomme car je pense effectivement que l’estime de soi est très importante dans la guérison.

Bon courage et bel été!

234. Elinadolescente - 21 juillet 2014

Bonjour
Et bien je suis soulagée! Soulagée de savoir enfin pourquoi je me touche ces boutons, pendant des heures devant mon miroir! Je pensais comme beaucoup de personnes pensent que cela était une mauvaise habitude, c’est donc pour ça que je suis allée chercher sur internet comment arrêter de se toucher les boutons et que je suis tombée sur ce site! J’avoue que je suis restée perplexe en apprenant que ce que j’ai et classé comme maladie. Mais quand je vois ces nombreux commentaires je suis contente de savoir que je ne suis pas la seule atteinte de ce problème! J’ai 15 ans et je suis en pleine période d’acné donc c’est un "plaisir" pour moi de me charcuter toutes ces horreurs qui apparaissent sur mon visage mon dos et mon col..

En revanche mes parents ne savent pas que c’est une "maladie" et j’avoue que leur réaction me fait assez peur, eux qui me font des leçons de morales quand ils me voient le visage enfle et rouge de sang. Comment le leur dire?

Bon courage à tous. :)

235. HELENA - 6 août 2014

Vous devez vraiment être toutes défigurées beurk !!!!!!

Lily - 6 août 2014

Et tu dois vraiment être crétine pour déposer un message pareil !!

236. buckman - 14 août 2014

si vous saviez comme je me sent soulagé de savoir que je ne suis pas la seule a passer defois des heures devant mon miroir cela me "pourri" littéralement la vie je n’ose même plus sortir de chez moi :( grace a vous à vos témoignages et aux articles donné (merci à l’auteur) je vais dés aujourd’hui prendre rendez vous chez mon médecin et me forcer a faire des efforts car comme vous le dites notre peau le vaut bien encore merci a vous tous
ps: j’ai acheter l’huile réparatrice Bi-oil pourriez vous me dire si cette huile et bénéfique pour ma peau ?
cordialement Morgane


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 41 autres abonnés

%d bloggers like this: