jump to navigation

Bienvenue ! 26 avril 2009

Posted by pervenchette in Accueil.
trackback

Acné excoriée, dermatillomanie, CSP,  grattage compulsif, triturage incontrôlé,

“Je reste des heures à me gratter,  triturer le visage, alors que je sais que c’est mauvais, mais c’est plus fort comme moi, comme une compulsion, comme une absence pendant la crise. Est-ce un TOC ?”

Vous venez peut-être de découvrir que ce que vous croyiez être juste une horrible habitude est en fait une maladie.
Pas étonnant que vous soyez incapable de la combattre …
Et ca fait 5, 10, 20 ans ou peut-être encore plus que ça dure !

C’est comme si vous combattiez un monstre dans le noir. Maintenant, vous avez allumé la lumière et vous le voyez en face 👿 . Il est peut-être plus gros que ce que vous le croyiez, mais la bonne nouvelle, c’est qu’on peut le battre ! 😀

Ce site a pour but de vous aider à arrêter au travers d’expériences, de ressentiments de malades (j’en fais partie ! ) et d’ex-malades, ainsi que des conseils de médecins.

Désolé, il n’y a pas de formule magique…  c’est une maladie complexe …. (ça ne vous étonne pas, n’est-ce pas ? 😉 ) .
C’est pourquoi, il est très important de comprendre les 3 aspects de votre maladie, d’attaquer sur 3 fronts votre monstre:

Bonne lecture … bon courage …

Qui sait ? La voie de la guérison commence peut-être à la fin de cette lecture  8) … en tout cas je l’espère pour vous …

Ca commence par là …

.

Attention ce site ne fait que donner des conseils et des renseignements généraux, qui ne sont peut-être pas applicables dans votre cas. En aucun cas, il ne cherche à remplacer le travail d’un professionnel. Il vous est suggéré de consulter un professionnel qui saura trouver les solutions adaptées à votre profil.

Publicités

Commentaires»

1. alexh - 12 janvier 2011

Bonjour,

Journaliste pour un nouveau programme diffusé sur TMC, je prépare un documentaire de 52 minutes sur les TOC. Le but de ce reportage est de déstigmatiser ce genre de pathologie et d’apporter des éléments de réponse. Nous ferons appel à plusieurs spécialistes.
Je recherche donc des témoins souffrant de dermatillomanie. Si vous souhaitez partager votre expérience et trouver une solution pour enfin guérir, contactez-nous au 01 53 84 33 29 ou par mail : aholzhammer@reservoir-prod.fr
Merci

2. Maani - 25 janvier 2011

Bonsoir
Moi aussi g ce problème je ne pensais que c’était une maladie
Comment fait on pour la battre vraiment
Je lai depuis 5 ans
Merci de votre aide

marie - 28 février 2014

Bonjour,
Je suis journaliste chez troisième oeil production.
Actuellement sur le thème de la dermatillomanie.Le reportage à pour but de mieux comprendre les symptômes, le quotidien des personnes, le ressenti des proches… J’aimerais avoir des témoignages sur le sujet.

Je vous laisse mes coordonnées, N’hésitez pas à me contacter, 


Merci d’avance, 


A bientôt,
Marie.
Tél 01 78 94 89 05 ou sur ma boite mail mdardillac@troisiemeoeil.net

3. Vahiné - 15 septembre 2011

Bonjour et merci pour ce site que j’ai découvert hier et dont la lecture m’a … bouleversée! C’était comme si j’avais l’impression d’avoir créée moi-même ces textes et ça c’est vraiment rassurant car comme beaucoup d’entre nous je pensais être seule dans ce cas et ne connaissais personne dans mon entourage qui avait cette pathologie.
Bref, j’ai 37 ans et cela fait plus de 20 ans que j’ai ces crises, plus ou moins fortes mais qui aujourd’hui sont quotidiennes. Je suis désespérée car malgré ma volonté, je n’arrive pas à me contrôler et j’en souffre ainsi que mon entourage. Je vais bien sûr appliquer tous les conseils que vous préconisez mais je pense qu’une thérapie en complément sera la bienvenue mais à ce jour je n’ai pas trouvé une personne suffisamment compétente ou avec qui je me suis sentie à l’aise… est-ce que quelqu’un connaÎt un professionnel sur Caen susceptible de savoir traiter ce problème (psychothérapeute, psychiatre, acupuncteur, hypnothérapeute….)?. Merci de votre aide car je suis déjà sous décontractant (Stresam, non addictif) net pratique 3 heures de sport par semaine et même si il est sûr que c’est efficace pour évacuer le stress, cela ne m’a pas encore permis de guérir, ce qui est l’objectif ultime. Merci de votre aide.

marie - 28 février 2014

Bonjour,
Je suis journaliste chez troisième oeil production.
Actuellement sur le thème de la dermatillomanie.Le reportage à pour but de mieux comprendre les symptômes, le quotidien des personnes, le ressenti des proches… J’aimerais avoir des témoignages sur le sujet.

Je vous laisse mes coordonnées, N’hésitez pas à me contacter, 


Merci d’avance, 


A bientôt,
Marie.
Tél 01 78 94 89 05 ou sur ma boite mail mdardillac@troisiemeoeil.net

4. sonia - 27 février 2013

sonia-27 février 2013

Bonjour à tous,je viens de tomber sur ce site dont le premier commentaire date d’il y a longtemps!mais j’espère néanmoins que mon message sera suivi.
En zappant au hasard j’ai entendu le témoignage d’une femme à la télé (france 2) qui parlait de son « TOC »,la dermatillomanie,et là j’ai été au bord des larmes!
J’ignorais totalement que c’était une maladie,que ce que je prenais pour une « manie » depuis l’adolescence et qui me bouffe la vie au quotidien a été répertoriée comme telle!
Et là j’entends tous les commentaires de mes proches »mais toi aussi arrête de te tripoter le visage,regarde t’as des marques partout,et le fond de teint ne réussi même plus à tout cacher etc etc.. ».Certes ils n’ont pas tort,mais qu’est ce que c’est dur d’entendre tout ça quand soi même on se sent tellement coupable et honteuse après une crise en se disant »ben voilà j’avais rien il y a 30 min et là je viens de m’esquinter le visage »,en fait c’est une pathologie..j’en reviens pas..
Moi j’en souffre depuis plus de 10 ans et c’est difficile tout le temps,quand on partage sa vie avec quelqu’un et qu’on peut pas dormir totalement démaquillée,ou quand en sortant on cherche des subterfuges pour cacher les dégâts parce que le maquillage ne suffit plus.
Je n’ai pas encore lu tous les témoignages ni conseils de ce site,mais j’espère vraiment trouver quelque chose qui me serve d’électrochoc.
Si vous avez depuis trouver des solutions,des produits qui atténuent les traces de marques et les coordonnées d’un médecin sur paris,quelqu’un qui mette à l’aise,car comme on se sent compléxée face à tout ça!,je ne vous en remercierai jamais assez!
Je souhaite bon courage à ceux qui n’ont pas encore trouvé la force de guérir.

Anonyme - 26 mai 2013

Bonjour, je réponds un peu tard car je ne suis tombée sur ce site qu’hier.
Je pense qu’on a vu la même émission, c’est à ce moment que moi aussi j’ai pris conscience du problème, que je prenais pour un « rituel beauté » sans pour autant je sentir plus belle après mais pendant j’ai l’impression de me nettoyer, je pense que c’est la même chose pour toutes.
Pour ma part ça a commencé avec les poils incarnés au niveau des jambes, et un début d’acné en 1ere (visage et dos) alors que jamais je n’en avais eu avant.
Je me suis beaucoup retrouvée dans les conseils de ce site, mais le fait de ne pas désinfecter est sûrement lié à la maladie car on se dit « c’est rien, demain ca sera parti » oui mais non le lendemain on arrache la croute ainsi formée.
La crème Cicalfate est en effet très efficace ! Avec un peu de poudre mes cicatrices sont invisibles ! Cette crème a vraiement aidé ma peau à cicatriser.
Par contre, le toc persiste au niveau du pubis, la plupart des personnes touchent surtout à leur visage pour moi c’est plus le dos et le maillot (les poils incarnés me dégoûte…) c’est facile à dissimuler mais gênant dans l’intimité …
Vous ressentez aussi cette honte ?
Quels sont les facteurs de cette maladie ?
Je ne sais pas comment ça m’est apparu, personne n’est au courant autour de moi et me prennent juste pour une barbie qui se couvre de maquillage.
Pour ceux qui ont réussis à guérir, ce fut long ? Avez voue été consulter le dermato ou un psy ?

marie - 28 février 2014

Bonjour,
Je suis journaliste chez troisième oeil production.
Actuellement sur le thème de la dermatillomanie.Le reportage à pour but de mieux comprendre les symptômes, le quotidien des personnes, le ressenti des proches… J’aimerais avoir des témoignages sur le sujet.

Je vous laisse mes coordonnées, N’hésitez pas à me contacter, 


Merci d’avance, 


A bientôt,
Marie.
Tél 01 78 94 89 05 ou sur ma boite mail mdardillac@troisiemeoeil.net

marie - 28 février 2014

Bonjour,
Je suis journaliste chez troisième oeil production.
Actuellement sur le thème de la dermatillomanie.Le reportage à pour but de mieux comprendre les symptômes, le quotidien des personnes, le ressenti des proches… J’aimerais avoir des témoignages sur le sujet.

Je vous laisse mes coordonnées, N’hésitez pas à me contacter, 


Merci d’avance, 


A bientôt,
Marie.
Tél 01 78 94 89 05 ou sur ma boite mail mdardillac@troisiemeoeil.net

5. Mme RIVIERE-LECART - Psychologue - 6 décembre 2013

Bonjour,

Je suis Psychologue clinicienne et je travaille sur la Dermatillomanie depuis 4 ans. Je suis l’auteur du site Dermatillomanie-France.com, et je vais souvent sur votre blog pour lire les témoignages qui apportent beaucoup à ma pratique. Mes patientes vont toutes sur votre site, merci à vous de l’avoir créé, il aide beaucoup de personnes.

J’aimerais beaucoup faire votre connaissance, accepteriez-vous que l’on se contacte par téléphone ?

Bien cordialement,

Alexandra RIVIERE-LECART, Psychologue clinicienne et Psychothérapeute (Paris 16e)

6. So - 25 mars 2014

J’ai 28ans, dermatillomane depuis toujours, déjà petite je l’étais mais ça n’a jamais alerté personne. Puis mon adolescence où les marques indélébiles ont commencées à apparaitre, et jusqu’à aujourd’hui où je ne suis plus qu’un amas de cicatrices et de marques. Je reconnais seulement maintenant que dans mon cas des professionnels sont indispensable à ma guérison. Le problème c’est que ceux que j’ai osé aller consulter (cela demande un effort considérable pour moi) ont banalisé mon trouble, quand ils n’étaient pas dégouté (une dermato a même refusé de me toucher). Du coup j’ai un gros blocage la dessus, ce qui amplifie l’isolement dans lequel on se retrouve tous quand on souffre de ce mal. C’est rassurant de pouvoir tomber sur de tels témoignages, de se sentir un peu moins à l’écart.

Ceci dit il y a quelque chose qui me frappe ici, c’est qu’on associe la dermatillomanie aux TOC alors que ça n’en est pas. C’est un TCI Trouble du contrôle des impulsions. C’est important de discerner le coté impulsif du compulsif, encore plus pour la personne qui en souffre. Cela devrait-être corriger sur le site. C’est vrai que la dermatillomanie est peu connue mais il est important pour nous de bien la connaitre et pouvoir la définir.

ce site est très complet sur le sujet:
http://dermatillomanie-france.com/

Bon courage à tous et bonne continuation.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :