jump to navigation

Une autre facette: une dépendance « biologique » 1 juin 2009

Posted by pervenchette in Accueil.
2 comments

Avant tout, Merci !!! 🙂 🙂 🙂 pour vos témoignages, pour vos commentaires. D’abord, c’est très gratifiant de savoir que je vous ai aidé, que j’ai fait quelque chose d’utile avec ce site.

Mais surtout vos témoignages, vos expériences, enrichissent tellement ce site. Je n’ai pas osé vous répondre pour ne pas faire de la concurrence au forum de doctissimo. Mais, oui, je me retrouve dans nombre de vos commentaires…ça me fait toujours quelque chose de penser que je ne suis pas seule à être TOCquée … que d’autres personnes biens (vous 🙂 ) dérapent de la même manière et ont tant de mal à guérir. Courage, c’est possible (mais long et éprouvant) !!!

En parlant de TOC, dans une émission sur France3, il était dit que la trichotillomanie (arrachage de cheveux incontrôllés) , très proche de notre maladie, ne serait pas un TOC.

Une investigation sur wikipédia et d’autres sites était nécessaire, pour comprendre mieux notre situation.

Apparemment, la dermatillomanie est une variante des TOCs, certains spécialistes nous mettent dedans, d’autres non (comme la trichotillomanie). Et on a plutôt une impulsion qu’une compulsion.  😯

Mais ce qui est interessant, c’est sur cette notion de plaisir. Certaines études montreraient que les personnes atteintes de ces maux (trichotillomanie et drematillomanie) ont plus de recepteurs à endorphine que la normale. (l’endorphine est sécrété lors des états de plaisir.)

Ce qui expliquerait par exemple qu’on n’a pas mal pendant les crises (plaisir plus fort que la douleur … on parle des neurotransmetteurs, pas de notre mental bien sûr qui déteste quand on touche à notre peau 😡 ….

C’est vrai !!!! Je n’ai jamais eu le souvenir d’avoir eu mal. Même, si le sang arrivait, si je faisais du charcutage ou arrachait mes croutes, ça ne m’a jamais fait mal …. bizarre, je suis plutôt douillette 😉

C’est un peu biologique tout ça, mais il est important d’avoir une idée de tous les aspects de notre maladie. De comprendre que le rituel de compensation discuté dans les autres pages est important (trouver du plaisir ailleurs).

Vraiment, notre maladie est complexe … impossible de la résumer en quelques lignes, ni de la guérir en quelques jours…

Apparemment le sport est un bon moyen de générer beaucoup d’endorphines ….  beaucoup plus sain que nos mauvaises habitudes….

A vos baskets …

Bienvenue ! 26 avril 2009

Posted by pervenchette in Accueil.
11 comments

Acné excoriée, dermatillomanie, CSP,  grattage compulsif, triturage incontrôlé,

“Je reste des heures à me gratter,  triturer le visage, alors que je sais que c’est mauvais, mais c’est plus fort comme moi, comme une compulsion, comme une absence pendant la crise. Est-ce un TOC ?”

Vous venez peut-être de découvrir que ce que vous croyiez être juste une horrible habitude est en fait une maladie.
Pas étonnant que vous soyez incapable de la combattre …
Et ca fait 5, 10, 20 ans ou peut-être encore plus que ça dure !

C’est comme si vous combattiez un monstre dans le noir. Maintenant, vous avez allumé la lumière et vous le voyez en face 👿 . Il est peut-être plus gros que ce que vous le croyiez, mais la bonne nouvelle, c’est qu’on peut le battre ! 😀

Ce site a pour but de vous aider à arrêter au travers d’expériences, de ressentiments de malades (j’en fais partie ! ) et d’ex-malades, ainsi que des conseils de médecins.

Désolé, il n’y a pas de formule magique…  c’est une maladie complexe …. (ça ne vous étonne pas, n’est-ce pas ? 😉 ) .
C’est pourquoi, il est très important de comprendre les 3 aspects de votre maladie, d’attaquer sur 3 fronts votre monstre:

Bonne lecture … bon courage …

Qui sait ? La voie de la guérison commence peut-être à la fin de cette lecture  8) … en tout cas je l’espère pour vous …

Ca commence par là …

.

Attention ce site ne fait que donner des conseils et des renseignements généraux, qui ne sont peut-être pas applicables dans votre cas. En aucun cas, il ne cherche à remplacer le travail d’un professionnel. Il vous est suggéré de consulter un professionnel qui saura trouver les solutions adaptées à votre profil.